Témoignage : l’importance du stage pour un jeune diplômé

clementLes stages sont un élément très important pour les jeunes diplômés. Ils constituent de fait leur première vraie expérience professionnelle et peuvent se révéler utiles à de nombreux niveaux. Bien choisis, ils apportent compétence et connaissance du monde de l’entreprise. Bien menés, ils permettent de se constituer un réseau et pourquoi pas de décrocher un premier emploi au sein de l’entreprise. Mieux, ils peuvent aider à se faire une vision de son métier et à guider ses choix de carrière. Le stage conditionne l’entrée dans la vie active et peut apporter beaucoup aux étudiants… La preuve avec ce témoignage de Clément Benoist, qui nous explique en quoi ses différents stages ont fait aboutir sa réflexion sur ses volontés professionnels et à affiner son projet. Merci à lui pour cette contribution à notre Débat du mois sur l’insertion des jeunes diplômés ! ! Vous souhaitez témoigner vous aussi ? N’hésitez pas à nous contacter.

Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

En quelques mots, je dirais que je suis un jeune homme chanceux qui réalise une activité professionnelle qui le motive et le passionne. En effet, j’ai (seulement) 23 ans et je suis encore en étude, en Master Stratégie de Communication Numérique dans l’école IGC Formatives de Rennes. Mon activité professionnelle que je réalise s’effectue via un contrat professionnel que j’ai réussi à décrocher suite à un stage dans l’agence d’innovation et développement BOITAMO. Je suis Community Manager en Basse-Normandie, plus précisément à Caen, depuis bientôt 2 ans.

Pour quelles raisons as-tu suivi ton cursus ?

Pour être parfaitement sincère, à la limite du naïf, j’aimais beaucoup ce que fait encore mon père, c’est à dire être au contact des clients, vendre ses projets, ses produits. Par conséquent, je me suis tourné vers un BTS Communication, puis un DEES Communication pour enfin en arriver au Master. Somme toute, un parcours classique et bien droit, malgré un an d’arrêt d’études entre le BTS et le DEES pour vivre quelques mois à Londres et profiter. Je dis ça dans le but de préciser qu’arrêter ces études un an ne fait pas de notre cursus un échec et que les phrases toutes faites comme : « Tu verras, il te sera difficile de reprendre après ton année sabbatique... » n’ont aucune valeur face à notre motivation. Il n’y a pas de mode d’emploi, pas de cursus idéal. Il suffit de trouver sa voie et une fois dans les bons rails, pour ma part, j’ai très vite pris gout au monde du travail !

Les stages que tu as pu réaliser t’ont-ils conforté (ou non) dans ton projet professionnel ?

J’ai réalisé trois stages lors de mes études. Le premier au siège de l’Assédic de Basse-Normandie, dans le service communication. J’ai apprécié ce premier contact avec le milieu pro, mais il n’y avait encore aucun rapport avec mes propres objectifs. Réaliser un dossier de presse et un guide de communication pour les agences Assédic n’est pas ce dont je rêvais la nuit, mais au moins ce stage m’a conforté dans l’idée que le milieu de la comm’ était fait pour moi. Je pense honnêtement que les stages sont toujours utiles. Les ratés comme les mitigés, car au moins ne savons ce que nous ne voulons pas faire ou comment mieux s’y prendre pour réussir. Les deux suivants ceux sont déroulés en agence de communication, à Caen. Et vous l’avez compris, c’est mon stage dans l’agence d’innovation et développement BOITAMO qui m’a donné ma plus grande chance de réaliser et de réellement construire mon propre métier.

Qu’est-ce qui t’as poussé à « créer ton emploi » ? Est-ce parce que tu as éprouvé des difficultés à trouver un job, en tant que jeune diplômé ?

Encore en DEES Communication, une troisième année de licence dans le fond, j’effectuai mon stage chez BOITAMO comme assistant de communication. Mais le deal passé avec la directrice était bien que j’apporte quelque chose à la société pour pouvoir me faire une place et espérer rester chez eux. Naturellement, l’ambiance et le travail dans cette jeune agence était idéal pour un jeune comme moi, donc je me suis proposé en tant que Community Manager. Déjà passionné depuis longtemps par ce secteur, ayant fait de nombreuses recherches sur ce métier et avec une expérience dans la communication, ce job était fait pour moi et j’en voulais ! (non sans crainte). Le deal a donc était de faire mes preuves et si cela plaisait à nos clients et que ce service pouvait être durable dans l’agence, alors je serais pris en Contrat Pro (on ne parlait pas encore d’embauche).

J’imagine que vous voyez où je veux en venir ? Grâce à une directrice et une agence attachée à l’innovation, à la confiance mutuelle, j’ai pu développer notre service BOITABUZZ qui est un service de Community Management externalisé pour nos clients. Audit de la e-réputation, création de profil sur les réseaux sociaux, animation et création de contenu, développement d’applications pour Facebook et smartphone ainsi que de la veille quotidienne. Naturellement, j’ai éprouvé des difficultés, non pas pour trouver un job, mais pour pérenniser ce job. La première étant de bien structurer notre offre marketing pour répondre aux attentes de nos clients et prospects et proposer un service au bon prix… chose délicate pour un « nouveau » métier qui plus est pour une ville comme Caen et ses environs.

Quels sont les obstacles que tu as pu rencontrer ?

Au début, mes clients étaient principalement des clients que nous avions pour d’autres services de communication, via l’agence BOITAMO. Car nous réalisons principalement du naming, relations presse (revues et dossiers de presse), flyers, affiches, cartes de visites, site internet, … Et la compétence web, voire web 2.0 était donc toute nouvelle. Les obstacles ont étaient de prospecter pour dénicher de nouveaux clients et permettre à BOITABUZZ de continuer à exister.

D’une nature extraverti et sociable, cela n’a pourtant pas été une tasse de thé, surtout lorsque le service, tout neuf d’il y a un an, en était à ses débuts et que nous devions parler des bénéfices à apporter à notre client et des retours que nous avions. Mais avec de nombreux conseils grâce à un réseau de community managers, avec de la patience et une pincée de réflexion, nous avons mis sur pied un beau service, complet et qui a séduit de nombreux nouveaux clients.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite faire comme toi ?

Il faut savoir que je suis arrivé chez BOITAMO suite à un stage qui s’est mal terminé. Avec du recul, c’est un mal pour un bien et je ne regrette pas du tout cette bûche, bien au contraire. Mon premier conseil est donc de savoir se relever, de relativiser les stages et les premières expériences. Certes elles sont importantes mais pas déterminantes, des agences de communication, il en existe pléthore et aucune ne fonctionne de la même façon. Il faut donc trouver chaussure à son pied.

Ensuite, le réseau reste fondamental. Grâce à un bon réseau, on obtient des conseils, on échange sur nos pratiques, sur les points forts et points faibles de nos présentations clients, etc… Là encore ça peut paraitre bateau, mais là encore c’est nécessaire pour avancer et ne pas rester seul dans une situation que l’on ne maitrise pas. La veille peut être liée à cela, car il est important de connaitre les dernières tendances, les derniers chiffres, les nouveautés en terme de réseaux sociaux (sans forcement s’y inscrire) et cela passe par des blogs et actualités relayées via Twitter, vos amis Facebook et vos propres sources.

Pour être plus pragmatique, si vous souhaitez créer votre emploi dans votre entreprise, appuyez sur le fait que vous apporter une réelle valeur ajoutée, en toute modestie, mais que vous pouvez développer l’entreprise grâce à vos compétences. Acceptez peut-être d’être pris en stage ou CDD pour faire vos preuves, cela fait parti du jeu, surtout pour de jeunes diplômés. Et surtout :  » Si tu veux un conseil, oublie que t’as aucune chance. On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher » !

Merci beaucoup à RegionsJob et si vous souhaitez continuer le débat en privé > @clem_ben

Commentaires

  1. Clémence Coppey
    23 mars 2012 - 15h45

    Bonjour, si vous recherchez un stage en Stratégie Digitale et Business Analytics pouvant déboucher sur un poste en CDD ou CDI, l’équipe de l’agence AT Insight recrute en ce moment même un étudiant Bac + 3 à Master ( Marketing, communication, école de commerce, e-Business etc ) …. pour en savoir plus, c’est par ici : http://bit.ly/GQKCOg

  2. Thomas
    18 juin 2014 - 17h27

    J’adhère totalement! Les stages, réussis ou non, apprennent toujours quelque chose et aident à y voir plus clair quant à son avenir professionnel ! Et quand ça ne se passe pas comme prévu, au moins t’es fixé et tu sais ce que tu NE VEUX PAS, ça facilite déjà le reste …

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar