Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Étude sur les développeurs européens, très appréciés des grandes entreprises tech

Juliette Pignol, le 1 décembre 2016

En Europe, « la révolution de l’expertise technologique et de l’innovation est en marche » affirme le rapport The State of European Tech 2016, réalisé par le fonds d’investissement Atomico à la conférence Slush de Helsinki.

Depuis quelques mois, certaines régions d’Europe où la technologie n’était quasiment pas présente auparavant ont vu naître leurs premiers hubs technologiques. Mais grâce à la puissance de ses grandes capitales et des nouveaux arrivants, le Vieux Continent compte aujourd’hui 4,7 millions de développeurs. En termes d’innovations virtuelles, de réalité augmentée, de robots et de cryptographie, l’Europe inspire le monde entier de par son avancée et son expertise.

Le contexte est tellement optimiste que même le vote du Brexit n’a pas l’air d’inquiéter les entrepreneurs britanniques (82%). Aussi, 88% des représentants du marché se sont affirmés « plus confiants qu’il y a un an » quant à l’avenir de la tech européenne.

4,7 millions de développeurs en Europe, 130 000 à Paris

Selon une étude Stack Overflow, il y aurait 4,7 millions de développeurs en Europe contre 4,1 millions aux Etats-Unis. Londres dépasse désormais en nombre New York (300 335 vs 250 448) et la totalité des développeurs de Londres, Paris (130 000) et Berlin est désormais plus importante que dans la Silicon Valley. Il faut dire que 5 des 10 meilleures écoles d’informatique sont européennes, avec notamment l’ETH de Zurich et d’Oxford ou encore l’Imperial College à Londres. De ce fait, l’expertise technologique européenne s’est largement diversifiée depuis 2011. Aujourd’hui, les profils des développeurs sont de plus en plus spécialisés (particulièrement dans le secteur de la musique, de la finance et des nouveaux logiciels). Mais chaque pays affiche ses préférences : l’Angleterre excelle dans les industries de fintech et de marketing tech quand la France et l’Allemagne se déploient sur la mode, le tourisme et l’alimentaire. En Finlande en revanche, on mise tout sur le gaming par exemple !

Le retour des financements

Contrairement aux États-Unis, l’Europe attire particulièrement les financements extérieurs et affiche une croissance stable depuis près d’un an. Et il semblerait que la France, la Suède et l’Espagne commencent même à rattraper leurs géants voisins, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Une position géographique attractive

Faisant preuve d’une réelle expertise sur les questions d’intelligence artificielle et de réalité augmentée, l’Europe séduit de plus en plus d’entreprises. 58% des entrepreneurs interrogés ont déclaré être satisfaits de s’y être installés. Aussi, des géants technologiques ont décidé de s’implanter en plein cœur de ces innovations. Quand Apple investit Grenoble, Berlin et Cambridge, Londres se voit accueillir Facebook, Alphabet, Microsoft et Twitter. Les raisons ?

  • L’accès aux talents (71%)
  • La qualité de l’écosystème (69%)
  • Des coûts opérationnels plus faibles (51%)

Cette année, on note aussi que Londres a recensé 20% de nouveaux membres, Paris 33% et Berlin à 49%.

europe-deep-tech-expertise

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *