Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

La solitude est-elle causée par l’usage des réseaux sociaux, ou inversement ?

Thomas Coëffé, le 10 mars 2017

C’est à cette question que des chercheurs de l’Université de Pittsburgh ont tenté de répondre. Mais avant cela, il fallait réussir à prouver que le sentiment d’isolement social et l’usage intensif des réseaux sociaux étaient intimement liés.

Les personnes isolées utilisent davantage les réseaux sociaux

Les chercheurs ont interrogé des jeunes américains (19-32 ans) afin de mesurer leur usage des réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram, Twitter, Reddit…) et leur sentiment d’isolement. Il s’agit de données déclaratives : les personnes sondées devaient évaluer leur solitude et leur usage des réseaux sociaux. Les chercheurs ont observé un lien fort entre l’accès aux réseaux sociaux et le sentiment d’isolement.

  • Une personne qui utilise les réseaux sociaux plus de 2 heures par jour a deux fois plus de chances de se sentir seule qu’une personne qui y accède moins de 30 minutes par jour.
  • Une personnes qui accède aux réseaux sociaux plus de 58 fois par semaine a trois fois plus de chances de se sentir seule qu’une personne qui n’accède aux réseaux sociaux que 9 fois ou moins par semaine.

Pour expliquer ces chiffres, les chercheurs ont plusieurs hypothèses, dont la représentation biaisée des vies des autres et le fait de visionner des photos d’une soirée à laquelle on n’était pas invité.

L’œuf ou la poule ?

En revanche, les chercheurs n’ont pas réussi à répondre la question suivante : « La solitude est-elle causée par l’usage des réseaux sociaux, ou inversement ? » L’isolement des internautes est peut-être du à leur usage intensif des réseaux sociaux. Les hypothèses des chercheurs (ci-dessus) vont dans ce sens. Mais on pourrait également imaginer que l’usage intensif des réseaux sociaux est du à la sensation d’isolement des personnes interrogées.

Pour tuer le temps, on lance Facebook, on scroll et on scroll encore, on rafraîchit le feed et on scroll de nouveau, avant de passer au réseau social suivant.

Il se pourrait également que l’usage des réseaux sociaux et le sentiment d’isolement s’entraînent l’un l’autre, sans que l’un soit vraiment la conséquence de l’autre.

Source : Le Monde
Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *