Les signalements de violations de copyright envoyés à Google quadruplent en 2013

De nombreuses pages et services internet ne respectent pas le copyright mais sont tout de même référencés par Google. Il suffit de taper le nom du dernier blockbuster à la mode suivi de « download », « streaming » ou « torrent » pour trouver des sources parfaitement illégales en première page de Google. Les internautes apprécient ce laxisme, les ayant-droits un peu moins…

Le nombre de demandes des ayant-droits à Google pour signaler des contenus a été multiplié par 4 entre 2012 et 2013. Depuis janvier 2013, Google a reçu 110,2 millions de requêtes alors qu’il n’en avait reçu « que » 55,2 millions au cours de toute l’année 2012. Précision : les signalement d’infractions ont pour but de demander à google de déréférencer les URL illégales. Et chaque semaine ce sont plus de 4,5 millions de demandes de ce type qui sont envoyées à Google. Un chiffre gigantesque qui montre bien l’importance des contenus illégaux sur le web. Surtout qu’une partie des fichiers n’est pas référencée sur Google (The Pirate Bay par exemple).

Fait amusant, le rapport mis en ligne par Google précise même les sites qui sont les plus visés par les infractions au copyright. Les services les plus « black hat » sont filestube, torrentz et rapidgator. Ils enregistrent à eux 3 plusieurs millions de violations. On se demande d’ailleurs pourquoi Google continue de les référencer…

Pour bien se rendre compte de cette « bataille du copyright » et de la guerre que livrent les ayant-droit aux contenus illégaux, voici l’infographie mise en ligne par Mashable et Statista, spécialiste des data web.

copyright-removal-requests-at-google
You will find more statistics at Statista

Via Mashable

Consulter le Transparency Report Google

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

  1. laurent C
    3 août 2013 - 10h25

    Bonjour.
    Je profite de cet article pour poser une question qui m’interpelle depuis un sacré moment: je sais que les droits de copyright pour une oeuvre littéraire tombent au bout de 100 ans et un disque ou film 70. Mais qu’en est-il du droit à l’image sur internet? Un exemple tout bête, récemment pour faire de la publicité pour la garderie au festival de Montreux, un stagiaire aurait malencontreusement utilisé une photo du petit Gregory. Peut-on donc se servir librement sur internet pour illustrer un site ou une publicité? Si je dis sur mon site que j’aime bien un produit, une célébrité, et que j’utilise leur photo ou leur logo en illustration; Est-ce que je risque un procès? Et sij’utilise une photo de l’oeuvre d’un artiste contemporain, en mentionnant son nom? Pourrait-on m’éclairer ou m’indiquer un lien sur le sujet svp?

  2. Thomas Coëffé
    5 août 2013 - 18h03

    Bonjour Laurent,

    Nous avons justement rédigé un article sur le sujet :
    http://www.blogdumoderateur.com/photos-libres-de-droits-et-droit-auteur/

    On ne peut bien évidemment pas se « servir librement sur Internet ».
    Cependant, si vous parlez d’une marque en bien sur votre blog et utilisez son logo ou un produit pour illustrer l’article, l’entreprise en question ne devrait pas vous en tenir rigueur ! Mais tout dépend de la situation et des droits liés à chaque image. Ceux-ci sont malheureusement très rarement renseignés.

    Bonne fin de journée,

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar