ROI et réseaux sociaux, interview de Jérémy Benmoussa

Jeremy.jpg Les médias sociaux sont une vraie opportunité pour les entreprises. Mais aussi pour les agences, qui redoublent d’inventivité pour offrir des solutions clés en main permettant d’optimiser sa présence en ligne. Gestionnaires de publications, outils d’aide à la création d’espaces personnalisés, solutions de veille… Chacun cherche à se faire une place à développer l’outil indispensable de demain. Les problématiques liées au ROI sont bien sûr centrales, cet élément étant le plus difficile à quantifier. Être présent oui, mais pourquoi ? Quels sont les retours liés à une forte activité ? Comment transformer des lecteurs ou des fans en clients ? C’est le sujet sur lequel nous nous penchons aujourd’hui via cette interview de Jeremy Benmoussa. Acteur bien connu du web français, il est entre autres à l’initiative de Locita, blog bien connu des technophiles et amateurs de réseaux sociaux. Il est également fondateur de l’agence Up2Social. Rencontre avec un entrepreneur qui n’a pas peur de mettre les mains dedans. Il nous parle de la vie en agence, de ROI et du dernier né de Up2Social, SoShake.

Pour commencer, peux-tu te présenter, ainsi que ton parcours ?

Bonjour, je suis Jeremy Benmoussa. Il parait que le terme qui me va le mieux est serial entrepreneur. Je suis dans le petit monde du web depuis 15 ans et suis le fondateur du webzine Locita et de l’agence Social Media Up2Social.com.

Quelques mois après le lancement de Up2social, où en est rendue l’activité ?

Une activité d’agence ou nous conseillons les entreprises dans leur stratégie social media, réalisons leurs campagnes et leurs développements d’applications, notamment via l’Open Graph de Facebook et les accompagnons dans leur community management et les relations blogueurs de la marque. Même si ce marché est encore largement sous exploité à mon sens, je pense que les entreprises s’y intéressent de plus en plus et comprennent qu’elles doivent y consacrer des moyens.

A coté de cela, nous avons développé SoShake, une plateforme d’engagement social dont nous sommes assez fiers. Elle vient d’être commercialisée. SoShake est une réponse concrète pour les éditeurs de contenu (blog, presse) et les sites de vente en ligne qui ont des objectifs précis en terme de visibilité et de ROI.

logo-up2social.png

Quelle est la place de Locita dans la stratégie de l’agence ?

Aucune. Up 2 Social a simplement donné une existence juridique à l’agence, mais nous distinguons vraiment nos stratégies. Up 2 Social propose d’ailleurs des solutions à des entreprises alors que Locita, spécialement avec le changement de ligne éditoriale, s’adresse au grand public. En revanche, il est vrai qu’être blogueur (même avant de lancer Locita) m’a donné une petite notoriété.

Quelles difficultés rencontre-t-on quand on se lance dans la création d’une agence spécialisée dans le web ?

En fait, j’ai un peu l’impression que l’histoire se répète. Il y a 15 ans, quand j’ai lancé une web agency, j’entendais que les sites Internet n’étaient pas utiles et que ça passerait de mode, qu’il ne fallait pas investir dedans. J’entends un peu la même chose avec les réseaux sociaux. Les entreprises européennes ne sont pas des « early adopters », sans doute une question d’habitude ou de culture.

Existe-t-il un gap entre la connaissance (et les envies) des clients et la réalité du terrain ? Notamment en termes de réseaux sociaux ?

C’est certain, mais c’est normal. Les médias sociaux sont récents et évoluent très vite. Quand le service communication d’une entreprise veut se lancer dans « les réseaux sociaux », généralement ça veut dire « on va essayer d’avoir des fans sur Facebook ». Ils n’ont pas encore pris conscience de la notion d’engagement, des possibilités de l’Open Graph, …

soshake.PNG

Nous n’avons jamais autant entendu parler de ROI sur les médias sociaux. Est-il d’après toi déterminable dans tous les cas ?

Oui. Dans SoShake, nous avons développé un module de tracking qui permet à nos clients d’avoir des statistiques d’un bout à l’autre de la chaine, depuis l’apparition d’un bouton de partage jusqu’à une commande. Ce que les entreprises ne comprennent pas encore, c’est qu’au delà du simple ROI, les notions d’engagement et de communauté sont en fait ce qui va créer de la valeur. Avoir des milliers de fans n’a aucun intérêt si on est pas en mesure, à un moment ou à un autre, de les faire venir sur notre site ou de les inciter à partager notre contenu.

Quels sont les critères à observer pour calculer de manière pertinente les retours de ses actions sur les médias sociaux ?

En fait, il y a plusieurs niveaux. Tout d’abord, on peut facilement suivre les tendances en regardant le nombre de fans, de commentaires, de followers, de ReTweet. C’est un premier niveau de données, qui n’est sans doute pas le plus important, mais qui est un très bon indicateur.

Ensuite, on regarde l’engagement. Inutile de recruter en quantité si votre communauté n’interagit pas avec vous et ne partage pas vos contenus. il est donc essentiel de travailler cet engagement. C’est d’ailleurs un facteur de succès sur les médias sociaux. Plus votre communauté est engagée, plus elle vous aide à agrandir cette communauté … et ainsi de suite. Nous sommes dans un cercle vertueux.

Enfin, quel est le trafic que vous apporte les médias sociaux et, le cas échéant, quel est le chiffre d’affaires qui en découle. Être sur Facebook ou Twitter n’est pas un objectif, l’objectif de votre stratégie social media est de vous permettre de transformer votre communauté en visiteurs, en lecteurs, en acheteurs !

Être sur les réseaux sociaux pour une entreprise, est-ce vraiment devenu indispensable ?

Ne pas y être est une erreur stratégique ! Pourquoi laisseriez-vous vos concurrents seuls là ou sont vos clients ? Se demander si « on doit y aller ou non », c’est se poser la mauvaise question (de la même façon qu’il y’a 15 ans, les entreprises se demandaient qu’il fallait créer un site Internet). La question à se poser serait plutôt « quelle stratégie mettre en place pour tirer parti du potentiel des médias sociaux ».

Je comprends tout à fait les appréhensions des entreprises à se lancer sur les médias sociaux, c’est une toute nouvelle forme de communication, bien plus informelle que la communication classique, cependant, le potentiel est tel qu’il faut absolument s’en préoccuper.

Pour ceux qui auraient des doutes, au sein d’Up 2 Social, nous nous ferons un plaisir d’aider les sceptiques à mettre en place une stratégie gagnante sur les médias sociaux !

Peux-tu nous parler de So Shake, le dernier né de chez Up2social ? En quoi permet-il de redéfinir son ROI ou d’avoir une présence plus efficace ?

Nous conseillons beaucoup d’entreprises dans leur stratégie Social Media, mais aussi étrange que cela puisse paraître, l’essentiel se passe toujours en dehors de leur site, que ce soit sur Facebook, Twitter, YouTube … pourtant, c’est au moment ou les internautes sur sur votre site Internet qu’il faut répondre à leurs attentes !

Nous cherchions un moyen efficace et concret d’aider les marques et les entreprises à profiter du potentiel des médias sociaux. Ce moyen, c’est So Shake ! So Shake est une plateforme d’engagement social. Nous permettons non seulement d’installer l’ensemble des widgets (boutons de partage, Facebook Connect, …) mais surtout de les optimiser pour que le contenu qui apparait sur le mur des internautes donne envie de cliquer et améliore la viralité de ces partages.

La grande originalité est que nous ajoutons des fonctionnalités aux outils que fournissent Facebook, Google Plus, Twitter ou LinkedIn afin de permettre aux eMarchands et aux éditeurs de contenu de gérer des actions au sein de leur site Internet, suite à un partage. En clair, nous leur permettons de mettre en avant le bon contenu au bon moment, car c’est la clé du succès.

Le timing est aussi important que l’offre. Proposer un contenu de qualité au moment ou l’internaute est le plus réceptif est un facteur de réussite. So Shake répond concrètement à plusieurs enjeux essentiels :

  • réduire le taux d’abandon au moment de l’inscription
  • augmenter le panier moyen
  • augmenter le nombre de pages vues

So Shake suit également toute l’activité « sociale » de la marque. Nous sortons des statistiques précises sur le nombre d’affichages, l’engagement et au final, deux éléments importants :

  • le ROI pour les sites eCommerce
  • nous identifions les internautes plus actifs pour permettre à nos clients de savoir qui sont leurs meilleurs ambassadeurs

Enfin, So Shake est gratuit pendant 30 jours. Testez le, vous verrez l’impact sur votre propre site !

La solution SoShake
Le site Up2Social
Locita

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar