Retour sur Backstage, la plateforme RH communautaire de BNP-Paribas

Nous vous proposions au début de l’année une interview de Carole Sottel et Charlotte Lair lors du lancement de la plateforme Backstage de BNP-Paribas. Le principe de ce site est simple mais efficace. Les candidats intéressés par les métiers liés à l’entreprise (Banque, finance, assurance) peuvent venir y poser leurs questions. Une équipe de 25 personnes expertes dans ces métiers est chargée de leur répondre dans un délai de 5 jours. Huit mois après son lancement, le succès est au rendez-vous et les échanges se multiplient. Carole et Charlotte ont accepté de répondre de nouveau à nos questions pour revenir sur cette belle aventure. Quelle est la place de Backstage dans la stratégie de recrutement de BNP-Paribas ? En quoi le site aide-t-il à la construction d’une marque employeur de qualité ? Quels sont les retours des candidats ? Quelles évolutions sont prévues dans les prochains mois ? Bonne lecture.

Huit mois après la sortie de Backstage, où en est le projet ?

Carole : Nous sommes très contents de ce projet. Nous le considérons comme un vrai succès pour BNP Paribas, dans la mesure où 120 000 visiteurs ont visité le site depuis sa sortie. Nous sommes à 900 utilisateurs inscrits pour plus de 800 questions, cela reflète une vraie rencontre avec les internautes et les candidats potentiels. Le contenu attire les internautes, pour nous c’est vraiment positif.

Avez-vous des chiffres par rapport aux recrutements apportés par la plateforme ?

Charlotte : L’idée du site n’est pas de déboucher directement sur des entretiens ou des recrutements. Nous sommes là pour leur donner des informations, pour les aider à déposer leurs candidatures. Il est arrivé que des opérationnels, à la suite d’une conversation avec un candidat, veuillent avoir la candidature de ce candidat, et que cela débouche sur quelque chose, mais de façon très marginale.

Carole : Ce n’est tout simplement pas la vocation du site. La candidature ne doit pas directement passer par le site Backstage, même si c’est arrivé dans certains cas.

Selon vous, il y a donc une vraie séparation entre marque employeur et recrutement.

Carole : Le but de Backstage est d’aider les candidats potentiels à comprendre un métier, se positionner, pour qu’ensuite cela débouche sur une candidature. La finalité, c’est le recrutement. Cette application n’est pas faite pour accueillir de nouveaux collaborateurs. C’est pour cela qu’il y a un lien vers nos offres d’emploi, pour pouvoir postuler sur l’annonce en question suite à cette conversation sur les métiers.

Charlotte : Quand on regarde les conversations plus en détail, on se rend compte que beaucoup de candidats sont déjà en cours de processus de recrutement. Ils viennent par exemple poser des questions vis-à-vis d’un futur entretien : qu’est-ce qu’il va s’y passer, quelles questions va-t-on leur poser… Je pense que les candidats font bien la distinction entre les deux. C’est arrivé, en entretien, que certains candidats disent qu’ils avaient eu certaines informations via Backstage, et fassent remonter le côté positif. Pour eux, c’est important d’obtenir certaines informations sur le process, de savoir où ils en sont, dans un processus de candidature assez spécifique suivant les métiers. Ils ont besoin de repères, de savoir où ils en sont.

Backstage

A part lors de ces fameux entretiens, quels sont les retours des candidats ? Avez-vous des retours directement depuis le site, par mail, ou par d’autres canaux ?

Carole : Sur Backstage, nous sommes extrêmement contents de la qualité des dialogues. Il y a des échanges extrêmement chaleureux, qui se transforment souvent en conversations. Le candidat vient poser une question, nous lui répondons, il nous remercie, il apporte une nouvelle question, on lui répond de nouveau… C’était très important pour nous que des conversations se créent dans un cadre très chaleureux, et cela nous fait vraiment plaisir.

Les retours sont aussi très positifs en dehors de Backstage. Quand on croise les candidats dans les forums, nous n’avons pas toujours la réponse à leurs questions : nous les invitons à venir sur Backstage, ils apprécient la démarche et utilisent l’application. Le soir, après un forum, de nouvelles questions sont souvent postées.

Ensuite, vis-à-vis des retours de façon plus globale, on est dans quelque chose d’assez singulier, parce que la plupart des entreprises qui utilisent ce type de conversations le font sur un format client. Pour nous, c’est différent, ce sont des candidats. La plupart des entreprises se fixent un ratio de réponses à apporter. Notre objectif est de répondre à toutes les questions. Nous souhaitons apporter des réponses très qualitatives et personnalisées. Nous avons souhaité développer des échanges personnalisés.

Personnellement, j’aime beaucoup une expression du prestataire qui nous fournit la solution, qui qualifie notre travail de haute couture : nous n’avons pas un flux de conversations énorme, mais nous sommes dans la qualité, nous creusons réellement tous les sujets. Nous nous démarquons ainsi des autres plateformes que l’on peut trouver sur Internet.

Quels sont les retours des salariés qui sont impliqués dans la démarche et qui vont répondre aux questions des candidats ?

Carole : Actuellement, vingt-cinq salariés sont mobilisés. On progresse toujours, nous allons bientôt en accueillir de nouveaux. Nous recrutons au fur et à mesure que le projet grandit. Par rapport aux experts, je pense qu’ils sont contents, car personne n’a quitté le projet. Tous ceux qui étaient là au début sont toujours là, ils répondent aux questions de façon enthousiaste. Ils sont contents d’apporter des réponses aux candidats. Pour l’anecdote, certains viennent vers moi en disant : qu’est-ce qu’il se passe, en ce moment je n’ai pas de questions… Ils sont très motivés.

Si je comprends bien, c’est aussi un outil de motivation pour eux.

Carole : Parfaitement. Même si cela n’a pas été prévu pour ça, c’est clairement un outil de motivation valorisant. Nous recevons même des candidatures spontanées. Nous ne nous y attendions pas du tout. A la base, nous avons fait un appel à candidature pour les experts, et nous n’imaginions pas recevoir des candidatures spontanées de personnes nous disant : j’ai découvert le site, je suis très intéressé pour faire partie des experts.

Charlotte : Ce sont des personnes très contentes de partager sur leurs métiers. Beaucoup de candidats demandent aux experts ce qui leur plaît dans leur métier, leurs réponses sont souvent très pertinentes.

Allez-vous évoluer vers un modèle plus ouvert où vous allez intégrer d’autres réseaux sociaux et d’autres salariés dans la démarche, ou allez-vous rester sur un espace qui vous appartient, que vous contrôlez pleinement ?

Carole : nous sommes partis sur une problématique de recrutement, donc c’était segmenté à la base. Nous nous sommes demandés ce qui pouvait intéresser un candidat potentiel, quelles questions il allait se poser pour intégrer un process de recrutement, ou vis-à-vis de nos métiers. C’est pour ces raisons que nous avons centralisé le contenu car nous connaissons les candidats, ils viennent passer des recrutements chez nous. Nous avons donc créé cette plateforme d’échanges et nous y avons intégré des collaborateurs. Nous avons limité leur nombre et choisi des métiers qui étaient les plus représentés ou les plus représentatifs au début, pour maximiser le nombre de questions par profession. Nous ouvrons la communauté au fur et à mesure, car nous ne souhaitons pas être les victimes de notre succès : nous préférons toujours avoir cette démarche qualitative, et y aller pas à pas.

En amont, il faut qu’il y ait des questions et qu’en aval les collaborateurs répondent, qu’il y ait un échange. Nous nous ouvrons donc doucement. En ce qui concerne les autres réseaux sociaux, nous avons activé le compte @bnpp_recrut sur Twitter depuis peu, en collaboration avec nos équipes recrutement. Cela reste centralisé chez nous, sachant qu’il existe d’autres comptes Twitter (pour le SAV par exemple), davantage gérés par des équipes-métiers. Nous sommes également présents sur d’autres réseaux sociaux : nous ouvrons notre page Viadéo d’ici 15 jours, nous avons créé une page BNP sur Jobteaser avec des vidéos de collaborateurs qui expliquent leur métier.

Backstage

Allez-vous essayer de publiciser le site, ou préférez-vous laisser les visiteurs venir d’eux-mêmes via le bouche-à-oreille et le référencement naturel ?

Carole : Nous avons commencé à publiciser dans la mesure où sur toutes nos communications recrutement via les campagnes presse et web, nous mettons des liens vers Backstage. Notre stratégie en 2012 est de communiquer sur notre présence sur le numérique, notamment via l’application Backstage. Nous souhaitons une campagne en cohérence avec toute notre présence, à chaque étape du recrutement.

Backstage est complètement intégré aujourd’hui. Pour nous, cela fait partie de notre dispositif de recrutement dans le sens où cela permet au candidat d’avoir de l’information. Ce n’est peut-être pas encore suffisamment visible, mais nous y travaillons, cela fait partie de la stratégie globale. Aujourd’hui, c’est ancré chez nous : Backstage existe, notre direction générale connait bien l’application, notamment aux Ressources Humaines : cela fait partie du process.

Certaines questions sont-elles trop compliquées pour pouvoir y répondre ?

Charlotte : Lorsque certaines questions sont trop techniques ou si nous n’avons pas d’expert sous la main, nous commençons par répondre au candidat :  » on ne peut pas vous répondre pour le moment, on étudie la réponse, et d’ici peu de temps on va vous donner la réponse « . Généralement, cela peut se faire sous une semaine… Il est rare que des personnes reviennent vers nous en s’inquiétant de ne pas avoir eu de réponse, ou trouvant le délai trop long. Même sur des réponses où nous avons tardé, nous avons toujours eu des retours positifs, les usagers apprécient notre investissement.

Carole : Je pense que la démarche leur plaît, donc ils sont plutôt tolérants vis-à-vis des délais.

En matière de réseaux sociaux, faut-il s’attendre à voir davantage BNP Paribas, l’année prochaine ?

Charlotte : Backstage est devenu une marque. Le projet a pris de l’importance, c’est un outil qui s’est légitimement imposé au coeur de notre dispositif. Nous l’avons décliné en lives, qu’on appelle des Backtage Meetings : on se met dans le même contexte que Backstage, mais réellement cette fois-ci, avec des candidats et des collaborateurs. Nous filmons les échanges, ceux-ci sont ensuite mis en ligne sur le site. En parallèle, nous retravaillons le design de la page, pour que les contenus « conversations » soient davantage mis en avant. Nous souhaitons que Backstage ait un vrai logo, nous créons actuellement une identité visuelle que l’on déclinera sur tout ce qui est collaboratif.

Un mot de la fin ?

Carole : Je pense que ça a été dit, mais Backstage est un très beau projet… Autre reconnaissance pour nous, à relativiser mais que nous apprécions : le fait d’être cités en cours de marketing, notamment dans les écoles. Cela nous fait plaisir de nous dire qu’aujourd’hui nous sommes aussi une référence dans notre façon d’approcher les candidats et notre manière de rendre plus transparente l’entreprise.

Le site Backstage de la BNP Paribas

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar