Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Résultats de recherche : Google et Bing boycottent Facebook

Flavien Chantrel, le 31 mai 2012

Google lançait en début d’année Search plus your world, une personnalisation des résultats qui fait la part belle au contenu de vos amis sur Google Plus. Cette nouveauté a renforcé la bataille entre le géant de la recherche et Facebook. Si Google Plus a du mal à décoller, ce n’est pas pour autant que la firme de Mountain View ne fait pas le maximum pour l’imposer. Notamment en envoyant de moins en moins de trafic vers Facebook.

C’est le résultat d’une étude menée par PageLever, outil de statistiques Facebook qui semble le confirmer. Le trafic provenant des moteurs de recherche vers 500 pages populaires (au moins 100 000 fans) sur le réseau social a été mesuré sur une période de deux ans, du 1er avril 2010 au 15 avril 2012. Résultats ? Une baisse de 51% du trafic le 7 janvier 2012, soit 3 jours avant la mise en place de Search plus your world. Drôle de coïncidence.

L’accent aurait ainsi été mis sur les pages Google plus plutôt que sur celles gérées sur Facebook. Le nombre de visites par jour en provenance de Google serait passé, en moyenne, de 9,25 à 4,52 en une journée. Et Bing, soupçonné depuis longtemps de « s’inspirer » des résultats Google, a connu le même mouvement avec un décalage de deux semaines. Il semble même que les deux courbes suivent les mêmes variations à quelques jours près.

Facebook vs Google, la guerre continue. Vu le peu de trafic envoyé par Google vers le réseau social, il n’y a tout de même pas de quoi se relever la nuit pour Facebook. Mais cela peut tout de même être handicapant pour ceux cherchant à référencer leurs pages…

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Une belle bande de bras cassés quand même chez MS ! 😉

  2. Vincent Blanc dit :

    Comment est-il possible désormais de continuer à défendre une soit disante absolu neutralité des résultats affichés dans Google (ou Bing). C’est pourtant leur fond de commerce, non ? Du moins ce qui les a porté au sommet.
    De toute façon la personnalisation de la recherche est déjà une aberration en soi, une façon d’enfermer l’internaute dans son propre cocon douillet, rassurant et surtout contrôlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *