Réseaux sociaux et RH : 5 enseignements pour 2013

Les résultats de la troisième édition de notre enquête sur l’usage des réseaux sociaux dans le recrutement ont été publiés fin novembre. 8 116 candidats et 490 recruteurs avaient été interrogés sur leur usage des médias sociaux en matière d’emploi. Le but de cette enquête était de comprendre les changements induits par ces nouveaux lieux de communication, mais aussi de discerner le vrai du faux dans les nombreux discours contradictoires lus et entendus. Les médias sociaux, futur plaque centrale du recrutement ou gadgets inutiles ? Il est temps de faire le bilan. Pour bien débuter l’année, nous vous proposons de nous pencher avec plus d’attention sur ces résultats. Quelles sont les tendances pour 2013 ? Comment a évolué cette niche du recrutement ces dernières années ? Prenons du recul pour mieux comprendre l’importance d’une présence en ligne pour un service RH et une entreprise.

Logo

1. Les réseaux sociaux font partie du paysage…

Le phénomène des réseaux sociaux n’a que quelques années, mais leur utilisation est déjà très forte. Ils se sont imposés en très peu de temps dans la sphère privée. Le chiffre le plus symbolique est sans doute le milliard de membres atteint par Facebook en fin d’année. 76% des candidats disposent d’un profil professionnel en ligne, 85% sont inscrits sur au moins un réseau social. Et ils ne sont que 8% à se considérer comme internautes débutants.

Le constat est le même du côté des recruteurs. 53% des présentent déclarent être présentes sur au moins un réseau social. Seuls 33% d’entre eux se disent débutants sur les réseaux sociaux. Et 69% des recruteurs utilisant les réseaux sociaux pour recruter le font depuis plus d’un an. On ne peut donc plus vraiment parler de nouveauté. Les réseaux sociaux sont déjà bien connus des services RH, même s’il reste bien sûr des personnes non convaincues ou qui ont besoin d’améliorer leurs compétences en la matière. 2013 devrait continuer sur cette lancée, avec une consolidation de la place de ces derniers, sans pour autant que cela bouleverse le paysage du recrutement.

2. …Mais ils restent secondaires et complémentaires des autres outils de recrutement

En matière d’utilisation, les chiffres évoluent peu depuis notre première enquête. 35% des candidats déclarent ainsi utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur recherche d’emploi, contre 30% et 36% les années précédentes. Les jobboards, de leur côté, voient leur côte de popularité rester au même niveau : 97%, puis 98% et 96%. La tendance est la même chez les recruteurs, avec des taux d’utilisation qui évoluent peu, même s’ils sont un peu plus friands des réseaux sociaux que les candidats : 47%, 49% puis 53% pour les réseaux sociaux, contre 88%, 87% et 85% pour les sites emploi.

Cette place secondaire des réseaux sociaux se confirme dans l’importance qui leur est donnée. Sur les 10 moyens de recherche d’emploi proposés, ils n’arrivent qu’en avant-dernière position des outils les plus utiles, tout juste devant la presse. Ils font un peu mieux chez les recruteurs en arrivant à la sixième position des outils les plus importants pour recruter. Ce constat est le même depuis notre première enquête, rien n’indique donc que 2013 y changera quelque chose.

Supports candidats

3. Réseaux sociaux et recrutement, un bilan très mitigé

Bien sûr, on trouvera toujours des exemples de bons élèves qui réussissent à tirer pleinement profit des réseaux sociaux.. Mais ils semblent être l’exception qui confirme la règle. Les résultats en matière de recrutement sont encore une fois décevants dans notre dernière enquête, ce qui explique sans doute l’importance moindre qui leur est donnée. Si un recruteur sur deux les utilise, ils ne sont pourtant que 37% à avoir réussi à trouver un collaborateur par ce biais, et surtout 11% à avoir effectué plus de 3 embauches sur les 12 derniers mois. Et cela malgré un temps important passé sur les sites, en moyenne entre 1h30 pour les blogs professionnels et 3h43 pour Viadéo.

La raison principale de cet état de fait ? Les profils présents ne correspondent pas à ceux recherchés. Et cela semble logique. Plus son secteur est pénurique, et plus un candidat fera l’effort de chercher des voies alternatives de retour à l’emploi. Le recruteur aura lui le problème inverse, en cherchant l’oiseau rare qui lui n’a pas besoin d’être présent en ligne pour être chassé. Ces chiffres se répercutent du côté des candidats. 34% ont été contactés par un recruteur suite à leur présence, mais seulement 4% a été effectivement embauché par ce biais. L’effet déceptif est forcément présent pour ceux qui s’y sont essayés sans réussite, ce qui peut expliquer que les chiffres ne décollent pas. Et rien ne fait penser que 2013 changera la donne.

Bilan recrutement via rs

4. L’identité numérique, problématique d’actualité pour les candidats

C’est ce qui a réellement changé avec l’évolution du web et l’arrivée des réseaux sociaux : le nombre de données personnelles (et professionnelles) disponibles en ligne a explosé. L’étape suivante est logique : il va falloir apprendre à les contrôler et à leur donner un impact sur notre employabilité. Apprendre à se mettre en avant est devenu une notion importante, entre maîtrise de l’identité numérique et personal branding. 68% des recruteurs déclaraient ainsi en 2012 faire des recherches en ligne sur les candidats pendant les phases de sélection, contre 44% en 2011 et 36% en 2010. Et ces informations sont fortement utilisés, puisque 25% des recruteurs s’en sont déjà servi pour écarter quelqu’un, et 27% pour engager un collaborateur. Ils cherchent en priorité à recouper les informations présentes sur le CV (79%) et à voir les retombées liées aux précédents postes (52%) L’impact de ces informations disponibles en ligne est crucial, une bonne raison pour que les candidats s’intéressent de plus près au sujet en 2013.

Googlisation

5. La marque employeur, ou quand les RH doivent faire leurs preuves

La logique est la même que pour l’identité numérique. Le candidat a désormais toutes les armes pour savoir où il va mettre les pieds quand il postule. L’entreprise doit donc prendre en main ce qui se dit sur elle, publier du contenu informatif et soigner son image. Cette logique de marque employeur est de plus en plus importante pour attirer les meilleurs profils. Ces derniers ayant le choix de leur destination, ils choisiront l’entreprise qui a réussi à les convaincre. Et ils sont de plus en plus nombreux à se renseigner ainsi : 87% dans la dernière édition de notre enquête. 58% des candidats ont ensuite abandonné l’idée de postuler à une offre suite aux informations trouvées, et 71% ont au contraire postulé alors qu’ils ne l’avaient pas forcément prévu car ils ont apprécié ce qu’ils ont trouvé. Avant de penser à trouver de nouvelles candidatures, les RH devront donc penser en 2013 à mieux convertir les lectures sur leurs annonces en candidatures. Cela passera par plus de contenu, de communication RH mais aussi par un travail en interne sur l’attractivité de l’entreprise. Des chantiers importants qui soulignent l’intérêt principal à l’heure actuelle des réseaux sociaux : communiquer et faire passer des informations et des messages. Vaste programme !

Recherche sur entreprise

Et vous, quel bilan tirez-vous de 2012 ? Quels sont vos chantiers pour 2013 ? Une première bonne résolution à suivre : consulter les résultats complets de la troisième édition de notre enquête Emploi et Réseaux sociaux.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar