Rencontre avec les créatrices de beMYsound, catalogue de musiques originales

Les sites de banques d’images à destination des professionnels sont nombreux, mais le domaine du son était moins investi. Céline de Robillard et Cécile Bardet ont créé en octobre 2010 le site beMYsound, qui permet aux professionnels d’acheter des musiques pour leurs supports et créations. Un concept sympa, qui permet aux acheteurs de simplifier leurs démarches,et aux compositeurs de vendre leurs créations. Rencontre avec Céline et Cécile, les fondatrices de beMYsound, pour en savoir plus ! Pour bien commencer, voici la vidéo de présentation de beMYsound.


beMYsound
envoyé par beMYsound. – Regardez plus de clips, en HD !

Et maintenant, place à l’interview !

Tout d’abord, pouvez-vous présenter beMYsound en quelques mots ?

beMYsound est une plateforme de vente de licences musicales à destination des professionnels des médias, de la communication et de l’image, qui a vocation à simplifier et faciliter au maximum l’achat de droits musicaux, pour tout professionnel qui souhaite illustrer un film ou un documentaire, animer une convention, avoir une musique d’attente téléphonique, habiller son site Internet… :

– en proposant de la musique sans redevance SACEM
– en gérant les droits directement avec les compositeurs

beMYsound propose différentes offres à ses clients :

– un catalogue de musiques existantes, en achat direct en ligne
– une offre sur-mesure : qui met en relation le client et le compositeur pour la création de musiques personnalisées
– un outil d’appel à création : qui permet de faire des appels d’offre en ligne

Actuellement, combien de personnes travaillent pour beMYsound ?

Aujourd’hui, on est deux personnes à temps plein : Cécile et Céline. Mais nous travaillons avec un développeur free-lance, une graphiste, et des avocats (qui notamment ont rédigé nos contrats).

beMYsound

Comment s’est passé le déroulement du projet, de l’idée à sa mise en œuvre concrète ?

L’idée est née d’un constat :  » Acheter des droits d’utilisation de musique, c’est très compliqué, obscur, cher.  » Notre solution était donc de proposer de la musique de compositeurs qui n’étaient pas inscrits à la SACEM (sous licence Creative Commons, par exemple). Nous avons commencé à travailler sur le business plan fin 2009. C’est à ce moment que nous avons fait de nombreuses rencontres qui nous ont aidées à peaufiner le projet. En avril 2010, la société beMYsound est créée, et dans la foulée on met sur pied une augmentation de capital avec du Love-Money, ce qui nous permet de lancer la création graphique et le développement du site en juillet. Le site est lancé le 10 octobre 2010. Entre-temps, on avait commencé à communiquer auprès des compositeurs, afin qu’ils s’inscrivent en avant-première. Aujourd’hui on a 30 compositeurs, et près de 500 morceaux en catalogue.

De quelle manière parvenez-vous à attirer des compositeurs pour obtenir de la musique inédite ? L’interdiction de dépôt à la SACEM est-il un frein ?

Pour attirer les compositeurs, on a passé des petites annonces sur divers sites de musique (IRMA, compositeurs.org, MySpace,…). Effectivement, certains compositeurs inscrits à la SACEM nous demandent parfois s’ils peuvent s’inscrire quand même, car le principe les intéresse. Nous ne pouvons malheureusement pas leur répondre positivement, car nous voulons rester fidèle à notre principe de simplicité d’achat des droits.

Le site est lancé depuis peu de temps : quels sont les premiers retours ? S’agit-il de clients professionnels ou des particuliers qui viennent chercher des sons ?

Le site s’adresse uniquement aux professionnels. Nous avons vendu nos premières musiques sur le catalogue. Certaines réalisations sont déjà en ligne : Dargaud, Planète Saturn, MyBOOX Affinity :

Nous avons également des demandes de compositions sur-mesure en cours.

Y-a-t-il des nouveautés, des pistes de développement envisagées pour l’avenir ?

– Développer la notoriété et le parc d’utilisateurs du site, tant du côté des compositeurs que du côté des clients.
– Développer de nombreux partenariats pour recruter de nouveaux clients et compositeurs
– Développer une version anglaise du site, pour un développement international
– Travailler sur la viralité du site : via des outils spécifiques, les réseaux sociaux, la rédaction d’un blog…
– Proposer un minimum de 3000 morceaux, avec beaucoup de nouveautés.
– Continuer à améliorer le site, bien évidemment !
– Trouver de nouveaux financements, avoir de pouvoir créer une équipe plus importante (technique et commerciale).

Le site beMYsound

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar