Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Les conseils de Google pour recruter un SEO ou choisir une agence de référencement

Thomas Coëffé, le 16 février 2017

Les pages d’aide de Google regorgent d’astuces pour les particuliers et les professionnels. Si votre entreprise s’intéresse à sa visibilité sur Google, vous avez peut-être déjà parcouru l’aide de la Search Console. L’une d’entre elles, intitulée Avez-vous besoin d’un référenceur, permet de mieux comprendre le rôle et l’intérêt des spécialistes du référencement. Google vient même d’y ajouter une vidéo explicative de 11 minutes pour aider les entreprises à recruter un bon SEO ou conclure un contrat avec une agence de référencement de qualité.

Maile Ohye est Developer Programs Tech Lead chez Google Search. Elle distille un certain nombre de conseils pour maximiser ses chances de recruter un bon SEO.

Vérifier ses références et évaluez ses soft skills

Être référenceur, c’est compliqué. Le bagage technique est essentiel. La veille l’est également, pour connaître toutes les nouveautés des moteurs de recherche. Un SEO effectue beaucoup de tests pour comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne marche pas. Il se doit d’être curieux et doit s’intéresser aux autres canaux d’acquisition. Google conseille aux recruteurs d’analyser les résultats obtenus par les référenceurs par le passé et d’évaluer la pertinence des conseils qu’ils ont apportés.

Si les résultats obtenus sont importants, il ne doivent pas masquer la compétence essentielle du SEO : la communication. Un référerenceur doit être capable de travailler en équipe. C’est aussi la compétence la plus compliquée à évaluer en entretien. Un référenceur doit être capable de conseiller les autres professionnels de l’entreprise, du marketeur au designer en passant par le content manager. Il doit comprendre leur problématique et fournir des solutions et des conseils adaptés.

Un entretien d’embauche à double-sens

Évaluer les compétences techniques d’un SEO, sa capacité d’adaptation et ses références est important. Mais vous ne devez pas vous contenter des résultats obtenus par le passé. Google conseille d’axer l’entretien sur la collaboration future entre le SEO et votre entreprise. L’objectif est d’estimer ce que le SEO va apporter à votre entreprise. Vous pouvez lui poser quelques questions pour évaluer son intérêt :

  • En quoi notre business, contenu ou service est unique et valorisant ?
  • Qui sont nos clients, comment trouvent-ils notre site web ?
  • Comment notre entreprise gagne de l’argent, quel est l’intérêt du search ?
  • Quels autres canaux pouvons-nous utiliser ? Publicité, réseaux sociaux ?
  • Qui sont nos concurrents, et que font-ils pour être visibles sur Internet ?

Demander aux candidats d’effectuer un audit SEO

Google conseille aux entreprises de demander aux candidats d’effectuer un premier audit SEO de leur(s) site(s) internet. Sélectionnez uniquement les meilleurs candidats, ceux avec qui vous seriez prêts à travailler. Confiez-leur l’accès à vos données Analytics et demandez-leur de dresser la liste des actions à réaliser en priorité. Les bons référenceurs prioriseront les actions en fonction de la gravité du problème, de l’investissement estimé, des bénéfices estimés sur le business de l’entreprise et des pistes évoquées si les résultats ne sont pas aussi bon qu’attendus. La partie technique de l’audit pourra se concentrer sur les linking interne, la crawlabilité, les paramètres URL, la connectivité du serveur et les réponses HTTP.

Repérer les SEO black hat

Si le professionnalisme de la plupart des SEO n’est plus à prouver, certains référenceurs usent de pratiques peu recommandables, voire interdites, et trompent leurs clients. Il s’agit de ceux qui tentent « de manipuler les résultats des moteurs de recherche de façon abusive ». Google vous invite à être particulièrement vigilant vis-à-vis de l’usage de domaines parallèles (shadow) ou de pages satellites (doorway). Le moteur rappelle que personne ne peut garantir la première position sur Google et que les entreprises sont souvent sollicitées par email : « Nous avons visité votre site Web et avons constaté que vous n’apparaissiez pas dans les principaux moteurs de recherche et annuaires… ». Google conseille « d’accorder autant de crédit à ce type d’e-mail qu’aux messages vous promettant de « perdre 20 kg en deux semaines » ou vous invitant à faciliter le transfert de fonds de quelque dictateur déchu. »

Les autres conseils de Google

Maile Ohye estime aussi qu’un bon SEO saura corroborer ses recommandations avec la documentation officielle de Google (conseils sur les pages d’aide, réponse d’un Googler sur un forum…). En parallèle de ses observations, il devra proposer des actions concrètes à effectuer sur les sites à optimiser. Elle rappelle qu’un référenceur n’est pas un magicien. Ne soyez pas impatient, vous ne devriez pas voir les effets de ses actions avant 4 à 12 mois.

Pour savoir si vous avez besoin (ou non) de recruter un spécialiste du référencement, mieux comprendre le rôle d’un référenceur ou d’une agence SEO, ses bonnes pratiques et réussir à repérer les SEO peu scrupuleux, vous pouvez consulter la page conçue par Google : Avez-vous besoin d’un référenceur ?

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *