Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Reconversion : et si vous deviez changer de métier ?

Flavien Chantrel, le 2 décembre 2008

se remettre en question

Comme vous le savez déjà, le thème de notre Débat du mois est la reconversion professionnelle. Eric Dupin, célèbre blogueur sur Presse-Citron, pose une question intéressante : et si vous deviez changer de métier, que feriez-vous ? Si son billet concerne son expérience personnelle, à savoir quitter l’univers du web pour retravailler dans la « vie réelle », elle se pose à chacun de nous. Comme le rappelle Thierry, il est important d’avoir un plan B et une vision à long terme. Alors, et vous, vous feriez quoi si vous étiez amené à exercer un autre métier ? N’hésitez pas à répondre en commentaire ou par blog interposé 😉

Les premières contributions à notre Débat du mois sont arrivées. Lors de votre participation, vous pouvez me laisser un commentaire sur ce billet pour que je vous ajoute à la liste. Bonne réflexion ! La liste des contributeurs est dans la suite du billet.

Bon débat !

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. En fait il faut également avoir un plan C! Car une fois que le plan B se réalise, y a plus de plan B,
    Je conseille donc, d’avoir
    1) un plan b déjà bien défini dans le pipe
    2) Un plan C en cours d’élaboration
    3) Un plan D déjà dans la tête!!

  2. Véronique dit :

    En ligne! (merci)

  3. celk19 dit :

    Aujourd’hui, je suis ingénieur… pb, je fais trop d’informatique par rapport à ce que je veux faire, et je songe réellement à changer de boulot :
    – mon premier souhait serait de percer dans ma passion : à savoir la photo : mais en attendant, il faut que je progresse, que je m’équipe, donc que j’ai un « boulot alimentaire » pour pouvoir faire tout cela…
    – soit dans le milieu du web/com où il y a un vrai contact avec les gens, ce dont je manque cruellement en ce moment
    – soit dans le management
    – soit continuer mon boulot actuel, surtout tant que je n’ai pas de porte de secours…

  4. Julien B. dit :

    Tiens, je me sens moins seul…
    Je me rends compte en fait que beaucoup de personnes en informatique ne veulent pas faire d’informatique…

  5. sev dit :

    bonjour!
    après 4 ans de conseil en systemes d’information, j’ai démissionné pour ouvrir un bar à vins… je suis d’accord avec Thierry, mieux vaut avoir 2/3 plans d’avance! aujourd’hui j’ai revendu mon bar et je suis au chomage à la recherche d’un boulot mais lequel??? that is the question…
    pas facile de se trouver une vocation!

  6. THIERRY DUGAT dit :

    Mais oui … reconvertissons-nous: comme on le dit souvent, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis … dans ce monde où tout évolue à la vitesse cybernétique, comment pourrait-on rester de marbre ? .. Regardez nos enfants: ils chattent, ils envoient des textos, ils surfent, ils écoutent leur musique et tout ça en même temps s’il vous plaît !!! .. tsss … je vous parie que les métiers de demain ne seront pas ceux d’aujourd’hui … allez hop, bougez les gens; c’est l’heure :O)

  7. dkb dit :

    Se reconvertir, certes. Faut-il encore que la culture des entreprises change et que celles ci fassent un peu plus confiance aux futurs reconvertis!
    Pour ma part, après avoir travailler dans le social, j’ai repris les études,j’ ai obtenu un Master qui pourrait me permettre de travailler sur des postes d’ingéniérie en RH (GPEC) ou chargée de formation/ou chargée de mission en insertion professionnelle/emploi/formation (vu mon expérience prof, la dernière voie serait la plus « logique » dans mon parcours). Mais…

    On regarde plutôt d’un mauvais oeil ma formation (presque trop élevée) et mon expérience dans le social est un vrai handicap (j’ai travaillé dans les assos et les collectivités locales).
    En parallèle, j’ai pris des cours en GRH, pour construire des outils pédagogiques en adéquation avec les pratiques d’entreprises.
    Les recruteurs sont très fermés , et préfèrent faire entrer dans les cases les candidats plutôt que d’évaluer leur potentiel

    Alors se reconvertir, se remettre en question, travailler sur un projet à court, moyen et long terme, c’est bien sympathique. Mais c’est sans compter sur les autres acteurs primordiaux qui feront de cette reconversion une réussite ou un enfer.
    Personnellement, si j’avais su, je me serai abstenue. Aujourd’hui, je pense rayer de mon CV la partie reconversion pour repartir sur un poste dans le social, même si je n’ai plus assez de convictions pour assister les gens. Je n’ai pas le choix et j’en suis écœurée.

    Se former pour modifier sa trajectoire n’est pas le plus difficile. Mais convaincre les employeurs de votre potentiel… mission impossible… surtout après un certain âge.
    Pour moi, la reconversion n’est pas la panacée.

    On demande aux salariés et chercheurs d’emploi de se remettre constamment en question, d’acquérir des compétences, de s’adapter, mais qu’en est-il des pratiques des employeurs ? Se remettent t-ils en question ? J’en doute.

  8. pascale dit :

    Bon, là, Flavien, tu m’as fait un peu bosser sur ce coup; mais il est pondu mon papier!
    zou

  9. jessyca dit :

    Je cherche un métier où on peu venir avec sa couette, manger du chocolat et des bonbecs et écrire toute la journée.

    Oui ça fait pas avancer le débat, mais ce serait le rêve….

  10. BJC dit :

    @ jessyca : le télétravail est la solution à la couette, au chocolat et aux bonbecs. blogueuse professionnelle serait un super job non ?

  11. jessyca dit :

    @ BJC : Oh que oui, ce serait génial!!!

  12. patricia dit :

    ELITES permet à ceux qui font une reconversion de pouvoir mettre en avant la richesse de leur pluridiscipline. J’explique ce qui est attendu dans ce cas avec ELITES pour faire la différence. http://aquilaerh.blog.sudouestjob.com/index.php/post/2008/12/06/La-reconversion-vu-par-ELITES
    Pour ceux qui ne connaisse pas, ELITES n’utilise pas les CV pour recruter, c’est un dialogue où vous parlez de ce que vous savez faire.

  13. Marie dit :

    Et un billet version étymologie de la reconversion de mon côté. Merci!

  14. J’en parlerai vendredi prochain sur mon blog !

  15. Modérateur dit :

    Merci Christophe, j’attends avec impatience 🙂

  16. Randoo dit :

    Bonsoir,

    Je trouve intéressant de parler de ce thème qui est d’actualité car statistiquement, les nouvelles générations de travailleurs vont changer 5 ou 6 fois de métier dans leurs vies professionnels.

    Pour ma part, je viens de changer complètement d’orientation car j’étais dans le paysage et le commerce et je suis maintenant ambulancier.
    Quand on est motivé, tout est possible. Avant de changer,, j’ai pris le temps de la réflexion pour être sure que je voulais faire ce métier et maintenant, je ne regrette rien.

    Bonne continuation
    Randoo

  17. marc dit :

    A partir de quel age peut on dire que la reconversion n’est plus possible ? Il faut trouver la bonne reconversion le métier qui nous convient. Faut faire une formation et c’est assez onéreuse.

  18. Chris dit :

    Reconversion, reconversion…parfois par choix personnel, parfois aussi par obligation (chômage). Mais comment trouver les filières qui recrutent afin d’être sûr de faire le bon choix de sa reconversion ? Quelqu’un a-t-il un tuyau (pas percé svp) pour répondre à cette question ? Ca aiderait certainement beaucoup de futurs « reconvertis » qui n’ont plus forcément le droit à l’erreur eu égard à leur âge (les quinquas entres autres). Merci à tous pour vos précieux conseils.

  19. Gérard dit :

    Tout ça, ce ne sont que des mots. Une « reconversion » suppose en principe une conversion préalable. Sans véritable conversion préalable, pas de re-conversion ensuite. Je prêche pour ceux qui doutent… de même que « re-bondir » implique d’abord de « bondir », autrement dit de « s’être lancé » au moins une fois (et parfois d’en avoir fait les frais plus que prévu…) sauf qu’à force de rebonds, on finit par en être… crevé… Pas de smileys, je n’ai plus le coeur à la rigolade. Joyeux Noël.

  20. mo dit :

    Waoooh je suis dans la liste contrairement à celle des blogs les plus visités 😉
    Je suis d’humeur joyeuse donc… faut se lancer et arrêter de trop réfléchir on ne vit qu’une fois (enfin je crois).
    Ho ho ho et joyeuses fêtes 😉

  21. Evy dit :

    Ca m’a juste pris un peu plus de temps que pour les autres, mais voilà ma contribution 🙂
    http://duvernoisevelyne.blog.rhonealpesjob.com/index.php/post/2009/01/06/Le-debat-du-mois-%3A-la-reconversion

  22. Julien B. dit :

    @Evy : On va dire que tu l’as travaillé, bichonné, et que c’est une pure merveille ^^

  23. Yves dit :

    Bonjour à tous, parce que je crois profondément qu’il faut tout tenter pour réaliser ses aspirations mais que pour réussir à concrétiser son projet, il faut bien se préparer avant de passer à l’action, j’ai créé un site pour échanger à ce sujet. Je vous invite donc à venir partager vos avis sur la question du changement de métier, de job, de région, de vie… sur http://www.toutpourchanger.com. A bientôt !

  24. ljfjajcj dit :

    Au secours j’aimerai me reconvertir sur un poste où l’investissement et l’initiative serait reconnus! A l’heure actuelle, j’en suis plutôt à la démotivation, où le management directif prime sur le management participatif!! Je souhaites alors me reconvertir avant que ma personne n’en soit plus affectée (et ma famille par la même occasion)

  25. Zone Interdite dit :

    Bonjour à tous,

    Pour l’émission Zone Interdite (M6), je recherche des personnes qui étaient ingénieurs ou qui avaient un poste avec des responsabilités importantes et qui ont décidé de tout quitter pour se lancer dans un métier plus artistique ou plus manuel. « Quand les cerveaux se reconvertissent en artisans ».

    Si vous avez ou si vous allez sauter le pas, faites moi signe. Merci.

    A bientôt. Vincent

  26. FmR dit :

    Un sujet dans le sens inverse ce serait encore plus intéressant. Du genre : il était ébéniste, il est devenu ingénieur informatique… Ou sinon : il était journaliste et maintenant il fait du storytelling à la chaîne.

  27. klp dit :

    On oublie souvent enfin je devrais dire toujours…
    Les personnes dont je parle (et dont je fait partie) leur principale problème, c’est quel non pas de diplôme ou si faible qu’il n’y a rien en reconversion!
    Ces personnes qui n’ont pas le choix et doivent forcément se reconvertir ! Ce n’est pas une question de se sentir mal dans un travail.
    Bien sûr, c’est un système pyramidale donc vu du sommet ça n’intéresse pas grand monde.
    Quand on a un bac+2/+4 et plus, effectivement on trouve pléthore de formation et on peut avoir des états d’âme.
    Mais même pour les bac + se pose la difficulté suivante:
    Quel entreprise est intéressé par quelqu’un qui passé 30-40 ans change de métier!?
    Et se retrouve avec son expérience réduite à zéro! Les entreprises préfèrent prendre un jeune dans ce cas!
    Et je parle d’une reconversion réussie, combien rate le diplôme ou voit la réalité du métier et abandonne!
    Alors, ce genre de concept rempli d’images d’Épinal c’est bon pour les centres de formation pour adulte où l’on attends « x » années une formation!
    Ou les agences d’intérim qui proposent soi-disant des cdd ou des cdi….Mais c’est sûr pour certains c’est possible mais ils font pas parti de mon monde!

  28. keancarcer dit :

    Bonjour tout le monde 🙂
    Je suis informaticien depuis 25 ans, au chômage ces 18 derniers mois, reçu en Ecole d’Infirmier le 30 juin et simultanément nouveau boulot de Responsable Informatique le 1er juillet… Le choix est quasi fait… 6 Septembre, la rentrée, j’aurai 50 ans et 1 jour, non mais ! Et ça sera un vrai choix, pas une conséquence de mon chômage…
    ensuite 3 ans d’ecole (pris en charge par Paul), 2 ans d’hôpital et 10 ans de libéral en association…
    Je crois que je vais enfin aimer mon travail, même s’il est très dur 😉

  29. philippe dit :

    hello,
    j’ai une piste qui me semble très intéressante: viametiers.fr
    faire un stage de quelques jours chez un patron, un artisan, etc… qui avec viametiers, donne un serieux aperçu du métier envisagé, avant de se décider
    Ce n’est pas gratuit, …
    Philippe

  30. Charly dit :

    Bonjour à tous,

    Moi aussi j’ai pratiqué les systèmes d’information pendant plusieurs années 😉
    Et je viens de tout claquer pour tenter l’aventure de l’entrepreneuriat. On va voir ce que ça donne !
    Le choix de se lancer a été difficile à faire, mais pour m’aider j’ai conçu un outil très innovant pour évaluer l’alignement de mes projets avec mes envies et mes valeurs… Je le rendrai sans doutes bientôt accessible! En attendant, je donne pas mal d’astuces sur mon blog pour réussir sa reconversion professionnelle : je-choisis-ma-vie.fr !

    Comme l’a très bien dit mo, on a qu’une seule vie ! Donc il faut tout tenter 🙂
    A bientôt

  31. Formaltis dit :

    La reconversion professionnelle est toujours possible, il ne faut pas avoir peur et saisir sa chance ! Première chose, si l’on est en entreprise, il faut essayer de prouver à son employeur que cette reconversion peut être bénéfique pour l’entreprise. A partir de là, différents dispositifs sont possibles: DIF, VAE ou formation continue par exemple.

    Le contexte dans lequel nous vivons est toujours plus concurrentiel et changeant, il faut s’adapter aux nouvelles tendances, et que ce soit du coté employeur ou employé, il ne faut pas hésiter à changer de voie ou à évoluer !

  32. Claire dit :

    Première étape, respirer ! Pour se défaire un peu du contexte professionnel actuel ou récemment passé et pour ne pas construire un nouveau projet dans la fuite de l’ancien mais dans une véritable avancée vers l’avenir !

    Merci pour ces partages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *