Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Google : la précision de l’analyse des images franchit un nouveau cap

Thomas Coëffé, le 26 septembre 2016

Google annonce une amélioration de sa technologie open source dont l’objectif est d’analyser le contenu des images. L’acuité de l’algorithme d’analyse Inception V3 impressionne et franchit un nouveau cap, avec un taux de réussite proche des 94%. En 2014, lorsque Google présentait Inception V1, le taux de réussite n’atteignait « que » 89,6%. Cet outil basé sur TensorFlow est désormais beaucoup plus à même de définir le contenu des images, relever certains détails et mieux comprendre les formes et les couleurs.

inception-v3

Une technologie utile pour générer des descriptions…

Si cette technologie vous intéresse, bonne nouvelle : elle est disponible sur GitHub. Elle vous permet de « traduire » une image en texte et d’améliorer l’accessibilité de votre site. Vous pouvez ainsi générer automatiquement des légendes à vos photos. La précision des textes générés est de plus en plus grande et se rapproche des légendes rédigées par les humains, comme le montrent les exemples ci-dessus et ci-dessous. Google utilise le machine learning : les légendes approuvées sont séquencées et l’algorithme tente de comprendre les nouvelles images analysées en fonction des séquences déjà vues par le passé.

humain-robot-reconnaissance-image

… bientôt utilisée  pour le référencement ?

Si cette technologie impressionne et permet de rendre le web plus accessible, on peut s’attendre à ce qu’elle soit utilisée, à termes, pour mieux positionner les images sur Google Images. Actuellement, le nom des images, la balise ALT et les éléments qui entourent les images (contexte) sont utilisés pour déterminer le contenu des images et faciliter leur référencement sur Google Images. Mais vu l’acuité des légendes générées par la technologie Inception V3, il ne serait pas surprenant que Google finisse par utiliser le contenu des images pour Google Images. Seul bémol : cette technologie nécessite plus de ressources qu’un simple crawl des éléments textes présent sur les sites web. Si Google finissait par utiliser TensorFlow pour comprendre le contenu des images, cela pourrait bien changer la donne du référencement des images sur Google. Certains réussissent à très bien manipuler les résultats de Google Images comme le démontre – aujourd’hui encore – cet exemple mythique de la requête « pizza aux anchois « .

pizza-anchois-seo

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *