Quand Jean-Pascal et Delphine utilisent Google pour recruter… Par Laurent Brouat

laurent brouatLaurent Brouat est Consultant en Stratégie de Recrutement innovant pour le cabinet Link Humans. Il conseille et forme les entreprises sur leur stratégie recrutement sur Linkedin, Viadeo, Facebook. Il est enseignant à Reims Management School et co-fondateur de RMS conférence et Tru Paris, événements en recrutement innovant sur Paris. Dans le cadre de notre Débat du mois sur l’identité numérique, il met en scène deux recruteurs et leurs pratiques pour souligner l’importance des informations que l’on laisse en ligne.

Jean-Pascal et Google…les booléens

Jean-Pascal Caquette, est consultant recrutement du cabinet Chaussetête. Il a 33 ans et cela fait 7 ans qu’il recrute des profils dans l’IT. Chaussetête est un cabinet reconnu sur le marché de l’IT et va chercher des profils techniques comme généralistes pour de grands comptes comme des PME. Chaussetête a 36 consultants et 10 chargés de recherche et quelques personnes dédiées aux fonctions support. Jean-Pascal est arrivé chez Chaussetête il y a un an et demi. Dans l’IT, Jean-Pascal sait que la perle rare, ça se cherche et qu’il faut la chasser…il met de temps en temps des petites annonces mais les retours restent limités. Jean-Pascal utilise donc régulièrement les opérateurs booléens simples pour trouver des profils, il ne cherche pas seulement sur les réseaux sociaux pro (il connaît toutes les techniques pour utiliser ces réseaux sans payer le moindre centime) mais aussi sur les blogs et d’autres sites où les profils IT se sont inscrits.

Mais Jean-Pascal n’a pas partagé ses astuces avec ses collègues…il a la réputation dans le cabinet d’être un fin limier et trouver ses profils grâce à Google et les recherches booléennes qu’il pratique assidument. Quand Jean-Pascal trouve un profil, il a rapidement une somme d’information importante et va souvent s’économiser la peine d’appeler le candidat car les informations qu’il a sont suffisantes. Jean-Pascal utilise Google tous les jours pour trouver ses candidats et c’est pas près de changer… Mais problème… Ses bons résultats ont mis la puce à l’oreille de ses collègues qui le tannent pour le former en opérateurs booléens et recherches Google. Jean-Pascal finit par céder mais promis il ne va leur montrer que le basique et pas toutes les techniques plus avancées…et oui, il veut garder un train d’avance !

Delphine, la recruteuse interne

Delphine, elle, travaille au service recrutement de Goulaz, une grosse entreprise du CAC40. Goulaz vend du matériel pour les opérateurs de téléphonie et du matériel de très haute technologie. Delphine a un profil classique, elle a fait ses classes sur les bancs d’une école de commerce avant de décrocher un stage comme assistante du campus manager chez Goulaz (Goulaz c’est un beau nom sur un CV pour commencer une carrière). Et de fil en aiguille, le stage s’est transformé en CDI comme campus manager avant de devenir il y a 2 ans, responsable recrutement d’une unité de Goulaz, l’unité offre B2B plus exactement. Delphine n’a pas trop de problème de recrutement car le nom Goulaz est connu et elle reçoit régulièrement de nombreux CVs. Et surtout elle utilise les jobboards et de temps en temps les cabinets pour des profils rares et précis. Pour chaque annonce postée, Delphine reçoit plus de 70 CVs… Ce qui lui demande pas mal de boulot de tri. Et donc Delphine, les recherches sur Google, elle n’a pas le temps et d’ailleurs elle n’y pense même pas.

Ah si quand même…elle a décidé de toujours vérifier la présence numérique des candidats au stade de l’offre car elle recrute principalement des spécialistes du marketing et un spécialiste du marketing sans présence numérique, c’est louche pour elle. Enfin elle n’est pas forcément mieux lotie (les cordonniers mal chaussés comme on dit)… Mais l’an dernier Goulaz a payé des consultants pour la former sur les réseaux sociaux et elle a donc maintenant une présence pro… Mais elle n’en fait pas grand chose.

googler
D’ailleurs elle a été surprise l’autre jour, elle recherchait une assistante marketing issue d’une école de commerce (chez Goulaz, on aime bien les écoles de commerce) et elle a trouvé un CV vraiment bien fait avec des expérience intéressantes…et après avoir appelé la candidate, elle fait un rapide tour sur Google et…. Rien. Elle rentre à nouveau le nom mais toujours rien… L’étudiante n’a même pas de profil alors qu’elle a travaillé pour une agence de com précédemment ! Delphine se dit que maintenant qu’elle a contacté la candidate, elle va la recevoir en entretien mais elle ne manquera pas de la challenger sur ce qu’elle a fait dans cette agence !! (Pour Delphine il y a une équivalence exacte entre présence numérique et agence de com).

Delphine utilise beaucoup moins Google que Jean-Pascal et pas dans la même logique, mais tous les deux l’utilisent et ils font du recrutement. Delphine et Jean-Pascal sont évidemment deux personnages fictifs mais ils ressemblent étrangement à des gens que j’ai rencontré. Votre présence numérique est un enjeu important pour les recruteurs aujourd’hui aussi bien pour vous trouver que pour se faire une première idée de qui vous êtes. Ces pratiques se développent, se généralisent. Une non-présence numérique commence même à poser problème pour certains métiers (comme le marketing par exemple).

Les conséquences pour les candidats ?

Et donc le vrai point de départ d’une bonne présence numérique pour vous, candidats, est de vous faire un profil sur les réseaux sociaux professionnels (Linkedin et Viadeo) pour que vous contrôliez ce que les recruteurs voient de vous…Avec les bons mots-clés et une utilisation même minime de votre profil, vous êtes assurés que ces profils vont être dans les premiers résultats d’une recherche Google. C’est simple mais c’est à faire.

Confidentialité…

Quand aux problèmes de confidentialité, les recruteurs aujourd’hui sont de plus en plus alertés et formés sur le respect des informations personnelles (nous travaillons avec Alain Gavand et l’association « À Compétence Égale » sur une charte et une formation pour les professionnels du recrutement) mais cela reste au candidat de bien paramétrer toutes les informations sur les réseaux sociaux tels que Facebook.

Une chose est certaine : les recherches sur Google ont encore de beaux jours devant elles. Que vous vouliez ou non, les professionnels du recrutement passeront de plus en plus par les moteurs de recherche pour vous trouver ou chercher de l’information sur vous !

OFFRES D'EMPLOI WEB

Assistant Chef de Produit H/F

C3 Alternance recrute pour l'une de ses entreprises partenaire un Assistant Chef de Produit H/F en alternanceN°1 de la communication digitale locale, propose des contenus digitaux, des solutions publicitaires et ...

Community Manager H/F

Le manager e-commerce, achats et logistique développe la stratégie du site e-commerce, en décidant des différents leviers webmarketing à activer pour accroître le trafic, la notoriété et fidéliser les internautes. C'est ...

Chargé de Projet Marketing H/F

C3 Alternance recrute pour l'une de ses entreprises partenaires un Chargé de Projet Marketing H/F en alternance.N°1 de la communication digitale locale, propose des contenus digitaux, des solutions publicitaires et ...

Commentaires

  1. Graphemeride
    27 août 2012 - 14h52

    Qu’entendez-vous par « Opérateurs booleens »? Le fait d’associer + et – ou bien quelque chose de reservé aux gurus de la recherche en ligne?

  2. Brouat
    27 août 2012 - 15h14

    Bonjour,

    Opérateurs booléens ce sont les AND, OR et NOT ainsi que les opérateurs plus avancés site: ou inurl: ou intitle:
    Ces opérateurs permettent de construire des lignes de codes pour chercher directement sur les réseaux sociaux ou autres bases de données.

    Bonne journée,

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar