Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

La publicité sur mobile dépassera la publicité sur desktop en 2017

Rozenn Perrichot, le 21 juin 2016

Le mobile deviendra le premier canal de publicité sur Internet en 2017. D’ici un an, selon les nouvelles prévisions de l’agence ZenithOptimedia, les annonceurs dépenseront 99,3 milliards de dollars pour promouvoir leurs marques sur Android ou iOS, contre 97,4 milliards de dollars sur desktop. La publicité sur ordinateur représentera ainsi 42% quand la publicité mobile représentera 58%.

budgets publicitaires des annonceurs

 +95% en 2015

Signe que le mobile est le nouveau support d’accès à Internet et de consommation de l’information : la publicité sur mobile a augmenté de 95% en 2015. Une croissance de 46% est prévue par l’agence en 2016, suivie d’une croissance de 29% pour 2017 et 2018. Inversement, si la publicité sur le desktop a atteint un sommet en 2014 avec 98,9 milliards de budget chez les annonceurs, elle tend à décliner fortement.

La Chine  devant les USA

La Chine est le leader sur le marché de la publicité mobile. Pionnière de ce qui se fait en matière de formats et canaux publicitaires, la publicité mobile y est déjà la forme dominante (56% des dépenses en 2016 et 78% en 2018). Elle dépassera même la télévision pour devenir le plus grand support publicitaire du pays en 2018.

> Le SEA en Chine, comment ça marche ?

Le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus avancé sur le marché de la publicité mobile. Cette année, ce sera d’ailleurs le seul autre marché où la publicité mobile comptera pour plus de moitié dans le budget des annonceurs (51%).

dépenses de la Chine en publicité mobile

À l’échelle mondiale, la publicité mobile est loin derrière la télévision et le restera pendant au moins les prochaines années. En 2018, ZenithOptimedia prévoit des dépenses de publicité mobile d’environ 127,8 milliards de dollars contre 192,2 milliards de dollars pour la télévision.

L’affichage traditionnel ne fait plus recette

Les bannières publicitaires et autres formats similaires chutent à 3,1% de croissance après une croissance de 8,6% en 2015. Pourquoi une baisse si soudaine ? Ce résultat est dû à la transition rapide vers la publicité mobile. Les bandeaux publicitaires sont beaucoup moins efficaces sur les smartphones et tablettes que sur les ordinateurs. Les consommateurs les trouvent beaucoup intrusifs sur format mobile et sont plus susceptibles de cliquer sur eux par accident.

En revanche, grâce à une disponibilité croissante de contenus de haute qualité et à des améliorations de l’expérience utilisateur (meilleurs écrans et des connexions plus rapides), la visualisation de vidéos en ligne sur mobile s’est installée dans les habitudes de consommation des internautes. Il en va de même pour la consultation des réseaux sociaux qui se fait principalement sur appareils mobiles. Une habitude aujourd’hui fortement enracinée, alors que les formats publicitaires se fondent parfaitement dans leurs newsfeeds.

Ainsi, même si le display sous forme de banners n’est pas près de disparaître, la vidéo et les réseaux sociaux seront des sources de croissance pour l’affichage publicitaire traditionnel au cours des trois prochaines années. En effet, ceux-ci sont en forte croissance : +20,1% pour la vidéo et +23,6% pour les réseaux sociaux entre 2015 et 2018.

supports publicitaires 2015-2018

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *