Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Pour avoir plus de likes sur Facebook, il suffit de le demander

Flavien Chantrel, le 21 novembre 2012

On le sait déjà, les call-to-action sur le web sont efficaces. Que ce soit dans les mailings, sur les sites, sur Twitter ou ailleurs, demander précisément ce que l’on attend de l’internaute (cliquez ici, please RT, participez à notre jeu…) est une méthode qui fonctionne. Facebook ne déroge pas à la règle. Dan Zarella a mené une étude sur 1,2 millions de posts provenant de 10 000 pages les plus populaires pour voir dans quelle mesure ces appels au clic portaient leurs fruits. Et il semblerait bien que cela fonctionne. Demander aux gens de liker une publication donnerait entre 2 et 3 fois plus de résultats. De même, les posts contenant les mots « comments » et « share » sont bien plus efficaces. Réflexe pavlovien ?

Cela ne fait que confirmer que Facebook reste un canal marketing comme un autre, avec des règles finalement assez peu différentes. La concurrence grandissante entre les pages qui sont de plus en plus nombreuses pousse à une simplification des messages et à à la recherche d’actions éphémères et rapides de la part des fans. Bien loin finalement des promesses de dialogue et d’échanges des débuts. Cela pousse aussi au nivellement par le bas des stratégies et à l’uniformisation des posts. Une image + un appel aux likes, Condescending Corporate Brand n’a jamais autant été dans le vrai. Cette « Pinterestisation » des pages Facebook ne semble pas près de s’arrêter, sur fond de guerre du reach et de course à l’engagement. A chacun de voir comment il veut (et peut) placer son logo sur cette affiche publicitaire géante.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Poupimali dit :

    Mais en realité, quemander du like sert à quoi ? A part pouvoir dire à son client qu’on en a eu.
    A rien.
    C’est surtout niveller par le bas la qualité de ce qui est ecrit ou mis en lumière.
    C’est bien la preuve que le marketing appliqué par les agences (car la plupart de ces grandes pages ne sont pas administrées en interne) appuie de toutes ses forces pour ne pas changer ses methodes.
    Pas sure que cela soit dans le sens d’une évolution et de l’évolution des reseaux sociaux.

  2. Kevin dit :

    Pas d’accord avec Poupimali le like et plus généralement les différentes formes d’engagements sur Facebook servent à augmenter le reach d’un post et donc sa visibilité.

  3. Zolis bizoux dit :

    Oh que oui, Kevin a raison. Hyper important pour l’Edgerank. Le gentil algorithme que Facebook a modifié en septembre et qui filtre les publications qu’on reçoit dans notre fil… Plus on aime les publications d’une page, plus on commente ses posts, plus on voit ses actus dans notre journal… quand on a une page, on traque les j’aime et les commentaires !!

  4. Ludovic dit :

    Entièrement d’accord avec Kevin. Le like est un marqueur essentiel dans la reconnaissance social d’une publication. Plus vous avez de like, plus vous renforcez l’engagement de vos lecteurs ou utilisateurs.

    Merci pour cette article très intéressant.

  5. Laura Manach dit :

    Poupimali ne demande pas à quoi servent les like mais à quoi ça sert de SUPPLIER pour avoir des likes. Big différence.
    Big news ! Pour avoir un meilleur edgerank, il faut avoir des likes ! Je suis sûre que Poupimali, CM professionnelle ne le savait pas.

    Bien sûr que les likes sont importants, mais quémander des likes, ça fait vraiment CM de bas niveau, qui n’a pas d’inspiration et qui ne fait que poster des chatons ou des bébés qui meurent.

  6. Poupimali dit :

    Laura, fais attention on pourrait penser que même en temps que pro, je fais des posts exprès pour que personne ne les apprécie 😉

  7. Savatte dit :

    Bingo bullshit dans les commentaires. Bisous pour Poupi.

  8. Did dit :

    En effet, j’emboîte le pas à ces messieurs, et je dirais même plus que c’est un élément fort de réassurance : si votre marque n’est pas connue, le nombre de fans et les interactions sont un signal positif pour un nouveau prospect.
    Sans parler de la viralité (FB) et de l’autorité (Gg) dans un domaine…

  9. Sara dit :

    Aller go

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *