Potluck, le partage de liens comme moteur de la discussion

Le partage de liens et contenus est devenue monnaie courante sur les réseaux sociaux. Nous partageons tous les jours des articles d’actualité, des photos de chats japonais, des vidéos, bref, ce qui nous intéresse le plus sur le web. Vous faites surement, tous les jours, de la curation sur Twitter, faisant l’état de l’essentiel de votre veille. Vous participez donc à garnir la timeline de vos followers d’informations et de contenus intéressants. Des plateformes spécialisés comme Scoop.it ou encore Pearltrees existent et le marché de la curation est devenu extrêmement concurrentiel.

Potluck est une nouvelle plateforme lancée par les fondateurs de Branch, qui fut financé il y a près d’un an par les fondateurs de Twitter. Si l’on entend plus tellement parler de Branch, l’autre service financé était Medium, et commence à se faire une place avec son axe « longform content ». Potluck arrive donc en reprenant cette visée première : le partage de contenus. C’est ce partage qui est à la base de toutes les interactions sur la plateforme. Ainsi, chaque lien partagé par vous et vos amis s’affiche dans un flux d’actualité sur la gauche. La partie de droite est réservé au contenu (article, photo, vidéo) sur lequel il est possible d’interagir à l’instar d’un réseau social classique : liker, commenter, partager.

Le contenu est donc mis en avant et devient le point de départ de toute activité, toute discussion. Chaque post est visible dans le flux de vos amis, ce qui leur permet de ne rien louper de votre éventuelle curation. Potluck affiche aussi des notifications, qui vous préviennent dès lors qu’un contact agit sur l’un de vos posts, mais aussi, sur posts de leurs propres amis. Votre flux d’actualité contient les liens partagés par votre réseau, mais aussi les liens que vos amis ont pu aimer ou commenter. Ainsi, il devient vite possible de découvrir de nouvelles sources d’informations, ici, des personnes. Vous pouvez donc vous insérer dans une conversation entre un groupe de personnes inconnues, pour peu que vous y connaissiez une seule personne.

D’apparence privé, Potluck mise donc sur la découverte, la discussion et la curation. Rien de disruptif sous le soleil, la plateforme mélange un flux à la Twitter, une interface type forum et une surcouche sociale somme toute classique. Le design, flat (très à la mode en ce moment), est coloré, sobre et plutôt clair, ce qui rend la navigation agréable. Reste à savoir sur Potluck saura trouver sa place dans un environnement déjà bouché par ce genre d’outils. Vous vous souvenez de Branch ? Comme le dit assez justement le titre de l’article de Social Times, Potluck serait sans doute la solution d’un problème qui n’existe pas.

Lien vers Potluck

Commentaires

  1. Simon Tripnaux
    26 juin 2013 - 13h07

    Allez hop, j’y suis ! :)

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar