Reporting : les 5 outils indispensables du community manager
sumall
Les 20 sites Internet les plus visités au bureau en 2013
20sites
Identité numérique

Les 10 plaisirs quotidiens du community manager

Le métier de community manager déchaîne les passions. Certains y voient un expert multitâches, capable de fédérer une communauté et proposer des contenus intéressants. Pendant ce temps, d’autres ne comprennent pas qu’on puisse payer un salarié pour passer ses journées sur Facebook. Une chose est sûre, le quotidien de l’animateur de communautés est dense et varié.

La semaine dernière, nous avions rassemblé les 10 moments où on regrette d’être community manager. Mais sachez-le, le tableau n’est pas si sombre ! Voici une sélection de 10 autres moments, où l’animateur de communautés savoure son métier. Vous jouissez d’autres plaisirs au quotidien ? N’hésitez pas à proposer ces moments clés en commentaire !

1. Quand on n’arrête plus le reach Facebook

Vous souhaitez énerver un community manager ? Parlez lui de la portée des publications sur Facebook ! Vous verrez, c’est quasiment immédiat. Le reach augmente de façon relativement stable pendant 15 à 30 minutes, avant de stagner inlassablement. Et dans certains cas, la portée des posts Facebook s’arrête inopinément, sans que quiconque sache véritablement pourquoi. Alors quand le reach d’une publication Facebook ne cesse d’augmenter, il y a de quoi être ravi !

2. Quand une publication Google+ devient populaire

Certains critiquent Google Plus, comparant le réseau social à une ville fantôme… Mais s’il est bien un moment où le community manager peut toucher la foule présente sur Google+, c’est lorsqu’une publication devient populaire. Elle rejoint alors les What’s Hot, et une pluie de +1 ne cesse de tomber pendant plusieurs heures. Ce n’est pas forcément le meilleur moyen d’obtenir des commentaires de qualité, mais cela permet d’accueillir de nombreuses visites nouvelles sur ses contenus.

3. Quand le compteur Google Analytics s’affole en temps réel

Pendant de longues heures, vous avez peaufiné la stratégie Social Media. Vous avez imaginé une campagne digitale complète, mêlant l’ensemble des leviers. La rédaction des contenus fut longue, les échanges furent intenses avec les graphistes pour accroître le potentiel viral des images. Et soudain, c’est parti. Le web s’enflamme, vos contenus parcourent les réseaux sociaux, de bout en bout. Bref, un succès bien visible sur le compteur en temps réel de Google Analytics. Vivement le reporting !

4. Quand un internaute remet un troll à sa place

Je ne sais pas si vous savez, mais maintenant on ne dit plus community manager, on dit « animateur de communautés ». En 2013, vous n’avez toujours pas compris la définition de la curation ? Pourquoi vous parlez de Google+, alors que c’est une ville fantôme ? Quand vous dîtes « stratégie digitale », vous pensez à la stratégie mise en place avec ses doigts ?

Ah, les trolls. Tout un programme. Dans la tête des community managers, une petite voix prudente dit : « don’t feed the troll », mais une seconde n’a qu’une envie, remettre l’internaute à sa place. Parfois, on s’abstient de répondre, et c’est souvent une bonne idée. Mais lorsqu’un internaute anonyme, tel un chevalier blanc, répond au troll et le calme gentiment, le community manager savoure !

5. Quand la direction accorde un budget « Publicité Facebook »

Pour toucher davantage d’internautes, une publicité Facebook, cela ne fait pas de mal. Vous aviez beau expliquer à votre direction que vous maîtrisiez le Power Editor, que les publicités Facebook n’étaient pas chères et que le ROI allait être au rendez-vous, vous étiez toujours ignorés. Pour une fois qu’on vous accorde un budget pour pousser certains contenus, vous n’allez pas hésiter !

6. Quand un compte vérifié RT un message à ses 42 000 followers

D’un air désabusé, l’œil du community manager s’attarde parfois sur la colonne « Interactions » de TweetDeck, permettant de connaître ses mentions, Retweets et autres nouveaux followers. Quand soudain, le Saint-Graal : un ReTweet effectué par un compte vérifié, si possible suivi par des centaines de milliers de followers. Une véritable consécration qu’on sait apprécier.

Que vous utilisiez ou non un compte vérifié, vous pouvez bien sûr partager cet article ;)



 

7. Quand un statut Facebook devient tout jaune

Depuis plusieurs mois, les administrateurs de pages Facebook peuvent visualiser la portée de leurs publications dès qu’ils accèdent à leur page. Pratique diront certains, mais cette fonctionnalité est venue cacher les notifications, comme un cheveu sur la soupe. Désormais, un clic supplémentaire est nécessaire pour afficher ces notifications (nouveau commentaire, nouveau Like…).

Seul intérêt de l’encart « Publications » qui affiche la portée : dans certains cas, un post vire au jaune. Une étoile est affichée à sa gauche : c’est la consécration, votre publication est « plus performante que nombre de vos autres publications ». Et vous êtes chanceux : vous pouvez même « la promouvoir pour obtenir plus de J’aime et de commentaire ». Facebook pousse un peu à la consommation, mais pas de panique : vous savez appréciez cet engagement record sans passer à la caisse.

Dans certains cas, Facebook utilise aussi les notifications pour nous informer d’une très bonne nouvelle : une publication est plus performante que 95% ou 90% des autres publications de la page. Évidemment, là aussi, Facebook insiste pour que vous passiez à la caisse : « mettez-la en avant pour pour améliorer encore les résultats ». Ne craquez pas !

8. Quand vous accédez aux Trending Topics

Lorsque son entreprise organise un événement, on inonde généreusement le web de messages pour retranscrire ce qui se passe sur place. On apprécie également lorsque les internautes présents partagent sur Twitter les annonces de nouveaux produits ou les phrases clés des conférences. Et parfois, lorsque le nombre de messages s’intensifie, il arrive même d’accéder aux Trending Topics ! Prochaine étape : les Trending Topics Worldwide ? Challenge accepted. Et sans payer, évidemment.

9. Quand un lien Bit.ly devient tout rouge

Whoa! This link is populaire right now. Vous avez raccourci un lien, celui-ci n’arrête pas de tourner sur le web et les réseaux sociaux ? Le poisson Bit.ly s’empresse de vous le faire savoir. Curieux, vous foncez vérifier quels comptes influents ont partagé votre contenu. De bonnes surprises en perspective !

10. Quand une vidéo YouTube atteint les 301+ vues

Ah, la barre fatidique des 301 vues. Sur YouTube, les 300 premières vues sont comptabilisées normalement. Mais ensuite, la plateforme prend le temps de vérifier les vues effectuées sur une vidéo. Une bonne manière d’éviter les achats de vues massifs ! Lorsqu’une vidéo fonctionne et qu’elle est visionnée des centaines de fois en peu de temps, le compteur de vues se bloque sur 301+, durant une journée environ. Seule chose à faire : savourer, et attendre patiemment la prochaine mise à jour du compteur pour évaluer la réussite de la vidéo !

Si le métier de community manager vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre enquête sur le sujet, ou notre recueil d’interviews des animateurs de communautés.

Les community managers en france 2013 from RegionsJob

 

 

Commentaires

  1. Manon
    1 octobre 2013 - 10h40

    Ahahah tellement vrai tout ça ! Sauf le coup de la publication qui devient jaune, ça peut-être bon ou mauvais signe dans un sens… Une publication qui dégénère dans le bon OU mauvais sens devient forcément jaune (oui, ça sent le vécu).

    Bonne journée !

  2. antoine
    1 octobre 2013 - 19h42

    11 – Quand tu utilises le kit développeur pour faire croire à ta direction que tu as répondus aux attentes 3 – 4 – et 8 :)

  3. antoine
    1 octobre 2013 - 19h43

    3 – 4 – 6 et 8 … manquait le 6 dslé

  4. Bernard
    2 octobre 2013 - 13h41

    Bonjour,
    Merci pour l’interêt que porte l’article.
    J’ai pu essayer la publicités Facebook et je trouve ca vraiment pas intéressant (ciblage assez mauvais et surtout coût trop élevé pour les résultats). De plus les personnes sur Facebook ont tendance à aimer tout et n’importe quoi ce qui décrédibilise le ciblage Facebook.
    Et par rapport à Google+, ne le sous-estimez pas il apparaît au nom des internautes de plus en plus professionnel et cela se voit avec le nombre d’utilisateurs Google+ qui ne cesse d’augmenter.
    Merci.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar