Combien gagne un stagiaire chez Facebook, Twitter ou Google ?
glassdoor
Les sites web et les réseaux sociaux préférés des Français
reseaux-sociaux-france
Identité numérique

3 outils pour surfer de manière anonyme

Le protocole de connexion à Internet (TCP/IP) permet de se connecter au réseau et de consulter des données. Mais il permet aussi, aux gouvernements par exemple, de tracer la connexion des utilisateurs et de remonter jusqu’à eux. En France, cela se traduit par les charmantes lettres envoyées par Hadopi si votre IP est interceptée pendant que vous téléchargez films, séries ou musique illégalement. Dans certains pays, comme la Chine, le gouvernement empêche les machines connectées depuis le sol chinois de se connecter à de nombreux services occidentaux ou non approuvés par le pouvoir en place (dont Facebook). Cette possibilité de remonter à la source d’une connexion peut même mettre des vies en jeu. Dernièrement, un blogueur saoudien a été condamné à 7 ans de prison et 600 coups de fouets pour un blog prônant la liberté d’expression. Les récentes révélations sur PRISM doivent aussi nous rappeler que nos données personnelles ne sont pas si personnelles que nous pourrions le penser. Certains outils existent pourtant afin de naviguer sans être vu sur Internet et permettent d’échapper aux différentes censures/ciblages publicitaires. Voici 3 parades à la surveillance des données :

Les VPN

Les VPN (réseau privé virtuel) sont une parade très simple pour anonymiser sa connexion et passer outre les filtrages géographiques. Il est un intermédiaire entre votre ordinateur et internet. Son utilisation est complètement légale, mais ne dispense pas de respecter la loi… Il suffit généralement de télécharger un petit logiciel qui se chargera ensuite du reste. Il existe de nombreux VPN gratuits et (plus ou moins) fiables qui peuvent être utilisés pour le surf : cyberghost, security kiss, arethusa, wippien…

Pour du téléchargement (légal bien sûr), faites plutôt confiance à un service payant qui assure généralement une meilleure bande passante et donc un meilleur transfert de données. Là encore vous trouverez de nombreux services offrant des possibilités de transfert quasi-illimitées, et pour des sommes modiques (entre 5 et10$ mensuels) : astrill, bolehvpn, pureVPN, VyprVPN…

Les proxy

Moins fiable qu’un VPN, un service de proxy peut aussi vous permettre un anonymat relatif pour surfer. Ce type de service est utile pour déjouer les indications géographiques de votre IP, et donc pour contourner d’éventuelles restrictions. Un serveur Proxy sert d’intermédiaire entre l’ordinateur qui fait une requête et le site internet. C’est une solution très simple à utiliser puisqu’il suffit souvent d’entrer une URL sur un site web dédié pour profiter d’une anonymisation de la connexion.

Vous pourrez par exemple aller sur aniscartujo, free-web-proxy, hidemyass (qui offre aussi des services de messagerie et de transfert de données), NewIPNow, Proxify et bien d’autres. Les services sont très souvent gratuits, et ceux mentionnés précédemment sont connus pour être sûrs. Mais au risque de me répéter, attention, ils ne garantissent pas un total anonymat !

L’outil ultime : TOR

TOR (The Onion Router) est un outil de décentralisation de connexion qui permet de naviguer de façon complètement anonyme. Pour résumer, en utilisant TOR, votre connexion passe par des « noeuds » anonymes et devient impossible à tracer. Avantage, le logiciel est libre, et son téléchargement se fait en quelques seconds. Basé sur l’interface Firefox, on s’y retrouve très vite. Inconvénients : la connexion est lente, sans Flash, sans cookie, sans extension ni JavaScript, et on a l’impression de revenir dans les années 90. Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous rendre sur la page du projet (qui est entièrement collaboratif) et le télécharger. Un guide d’installation est proposé, et bien qu’il soit en anglais, il reste très accessible.

Si vous connaissez d’autres services pour surfer de façon anonyme, n’hésitez pas à nous les partager en commentaires.

tor.org

Commentaires

  1. Latitude62
    2 août 2013 - 14h27

    Je ne connaissais pas TOR j’utilise principalement les VPN, notamment Security Kiss et parfois les proxys.. C’est vrai que beaucoup de personnes pensent être complétement anonymes mais ce n’est pas le cas. Il est bien que vous le rappeliez dans votre article ;)

  2. gendre
    4 août 2013 - 19h55

    Bonjour, voici deux articles pour utiliser un vpn gratuit avec votre navigateur web et le reseau Tor sur son smartphone :
    http://geekastuces.blogspot.fr/2013/08/Comment-regarder-Hulu-Pandora-en-France-avec-ZenMate-for-Google-Chrome.html
    Pour utiliser le reseau Tor sur son smartphone: http://geekastuces.blogspot.fr/2013/08/TOR-pour-Android-avec-Orbot-une-application-proxy-sur-Google-Play.html

  3. QQN
    6 août 2013 - 21h42

2 commentaires supplémentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar