Opération MegaUpload : un point sur les actions d’Anonymous

anonymous-logoDepuis la fermeture de MegaUpload par le FBI, vendredi dernier, la risposte des Anonymous s’organise. Les premiers sites attaqués étaient ceux du gouvernement américain, mais aussi d’instances comme l’Hadopi. Il s’agissait d’attaques DDoS dans la plupart des cas : le principe est de rendre un service indisponible en inondant de connexions le réseau en question. Ce weekend, outre la mise hors-ligne du site de CBS News, les Anonymous ont commencé à diversifier leurs actions.

  • Lundi, les réactions des médias ont été nombreuses. Cela commence dès le matin, avec une chronique de Christophe Barbier remarquée sur iTélé. Il s’agit d’une attaque en règle contre les Anonymous, parsemée d’approximations. MegaUpload est décrit comme « le site américain de téléchargement illégal« . Le chroniqueur provoque également le groupe hacktiviste : « Ils sont là simplement comme des voleurs ; Anonymous, vous êtes des voleurs !« . Après avoir invoqué un futur « droit mondial du web« , Christophe Barbier termine sur une dernière provocation : « On est blindés, on les attend« .

Dans la soirée, les sites du journal L’Express (au sein duquel Christophe Barbier est directeur de la rédaction) et d’iTélé ont été indisponibles quelques minutes. Eric Mettout, rédacteur en chef de L’Express, réagissait à chaud sur Twitter, en insultant les Anonymous… avant de signer un article plus nuancé dénonçant l’atteinte à la liberté de la presse. La bio du compte Twitter du journal a également été modifiée, en fin de soirée : « We’re not anonymous, we’re not legion, we’re journalists« .

Ce qui est sûr, c’est que cette attaque ne colle pas du tout avec les principes fondateurs des Anonymous, qui se battent pour les libertés ; la liberté de la presse est une valeur que le groupe ne peut pas attaquer. Via son compte Twitter français, les Anonymous ont d’ailleurs dénoncé cette action, en rappelant que les Anonymous n’attaquaient pas les médias. Après, rien n’empêche de petits groupes de se former pour attaquer tel ou tel site, mais il paraît difficile de se revendiquer Anonymous après ces atteintes à la liberté de la presse. Dans la journée, d’autres médias ont pris le risque de s’attaquer aux hacktivistes, allant même parfois jusqu’à les comparer… à Al Qaïda. Rien que ça.

anonymous-tech-support-9gag

  • Pendant le weekend, le groupe hacktivisite a mis en ligne la majeure partie du catalogue de Sony Music. Contrairement aux premières rumeurs, il ne s’agirait pas d’un piratage des serveurs Sony, mais d’un regroupement des différents liens pointant vers du contenu Sony. Le résultat est le même, la mise à disposition de la majorité des albums édités par Sony.
  • En réagissant très rapidement à la fermeture de MegaUpload, la présidence française s’est exposée à des représailles. Après les attaques par déni de service contre le site Hadopi, le site de l’Elysée a été détourné. Plus précisément, certaines adresses du site affichait les slogans des Anonymous et des messages contre les lois américaines SOPA et PIPA.
  • Lundi matin, le site du ministère de la défense française était hors-ligne. Il s’agirait d’une attaque du groupe hacktiviste. Le site qui permet de régler ses amendes en ligne (excès de vitesse…) a également été attaqué.
  • Le site de Vivendi a également été hacké dans le week-end, pendant quelques minutes. Il ne s’agissait pas d’une attaque DDoS cette fois-ci, mais d’un détournement de la page d’accueil. Le site affichait le logo des Anonymous, ainsi qu’un texte accusant la maison mère d’Universal Music « d’acte de censure et de haute trahison envers l’esprit d’Internet« .

vivendi-anonymous

Du côté des autres sites de partage, la tendance est au changement : le site AlloStreaming a annoncé sa fermeture à la suite de sa desindexation, pendant que FileSonic, FileServe et VideoBB semblent réduire leurs partages de façon préventive. Pour mieux revenir ? Il est possible que les contenus de ces sites reviennent bientôt sous un autre nom et via une autre adresse.

Les prochaines actions des Anonymous sont difficiles à anticiper. Dans tous les cas, il devrait y avoir une manifestation physique à Paris, sans doute en mars, pour protester contre les différentes lois SOPA, PIPA, LOPPSI ou autre ACTA. Les attaques DDoS devraient continuer, sans aller jusqu’à un blocage de Twitter ou Facebook comment on l’entend depuis quelques jours. Le groupe l’a démenti récemment sur Twitter, et il serait compliqué de le justifier vis-à-vis des revendications des hacktivistes. Ensuite, reconnaissons que ce n’est pas la même chose de s’attaquer à hadopi.fr et facebook.com.

Attention également aux fausses rumeurs : les Anonymous n’ont ni piraté le site de Rihanna pour y mettre Leslie en musique de fond (il ne s’agissait pas du site officiel de l’artiste), comme ils n’ont pas piraté le twitter de Nadine Morano : il s’agissait là d’un montage. Veillez également à ne pas faire de raccourcis trop rapides : ce n’est pas parce qu’un site est en surcapacité qu’il s’agit forcément d’une attaque DDoS des Anonymous (on pense notamment à Twitter, hier). Avant de faire le lien, posez-vous la question du rapport entre les revendications du groupe hacktiviste et du site en question.

En une image, voici ce que représentait MegaUpload : autant dire que ces chiffres sont impressionnants. Treizième site le plus visité au monde selon le FBI, MegaUpload rassemblait pas moins de 180 millions de membres.

megaupload-infographie

Via ZDNet

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar