Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Ne pas confondre spam et partage sur Twitter

Flavien Chantrel, le 28 février 2011

poisonTwitter est devenu incontournable pour tout blogueur ou éditeur de contenu en ligne. Peu utilisé du grand public, vos articles et réactions pourront y trouver des lecteurs qualifiés. Beaucoup l’ont compris et tentent de se servir de Twitter comme outil marketing. Cela peut être intéressant, mais attention à ne pas confondre spam et partage… Chacun utilise l’outil de manière différente. Certains prennent le parti de suivre beaucoup de personnes pour obtenir un flot continu d’informations (et utiliser divers outils pour filtrer le contenu), d’autres se contentent de suivre un nombre limité de comptes pour lire l’intégralité de leurs publications. Dans tous les cas, la majorité des utilisateurs (hormis les bots et les comptes spams), a un point en commun : l’envie d’éviter le flood ou l’arrivée ininterrompue de messages jugés indésirables. D’où la création de nombreux outils pour filtrer le bruit. Alors, aussi attrayantes soient-elles, mieux vaut ne pas appliquer certaines méthodes… En voici quelques-unes qui sont au mieux horripilantes.

spam

L’envoi automatique de DM

« Merci de me suivre, tu trouveras plus d’infos sur moi sur ma page Facebook », « Bienvenue, comment puis-je t’aider ? » ou mieux encore « Bonjour, pour m’aider à mieux te connaitre, merci de remplir ce formulaire « . Ces petites phrases reçues en DM ont l’air d’être de plus en plus populaires. Il faut croire que la logique n’a pas été comprise par tous.Premièrement, celui qui la reçoit n’est pas dupe : c’est un message automatique.Autrement dit sans aucune valeur. Deuxièmement, cela s’apparente plus à du spam qu’à un souci réel de vous fournir un service. Et enfin, celui qui vous suit sait qu’il vous suit… Alors si vous avez un message à lui faire passer, dites le simplement sans l’automatiser !

Les compte-rendus de followers/followings

Il arrive parfois que quelqu’un que l’on apprécie se mette à nous suivre. Il est alors assez logique de le spécifier dans un tweet de bienvenue. Ou de mettre en valeur une entreprise ou une personnalité débarquant sur Twitter. Mais ce n’est pas une raison pour le faire systématiquement dès que vous suivez ou êtes suivi… Cela fait perdre à la démarche tout son intérêt et ennuiera vos followers plutôt qu’autre chose. Et bien sûr, n’automatisez pas la démarche, ce serait pire… Certaines applications le permettent toutefois, comme Is now following.

Les flux RSS automatisés

C’est une des pratiques les plus pénibles mais aussi les plus inefficaces sur Twitter : automatiser la parution de ses derniers articles en synchronisant son flux RSS avec Twitter. L’idée peut être bonne en théorie mais elle est rarement efficace en pratique. Tout d’abord parce que beaucoup configurent mal leurs publications. Et être floodé par 6 articles d’affilée (voire plus dans le cas de certains sites), c’est tout sauf agréable. Mais aussi parce que pour être efficaces, les articles doivent parfois avoir des titres reformulés, être publiés à certaines heures et bien sûr espacés dans le temps. A éviter également, donc.

Paper.li

La curation et le tri automatique des tweets de vos followings est une très bonne chose. Mais ce n’est pas une raison pour la partager automatiquement avec ceux qui n’ont rien demandé. Paper.li ets connu pour cela : il tweete automatiquement depuis votre compte votre sélection de tweets du jour. C’est intéressant pour vous, mais très honnêtement, au 30° tweet de la journée renvoyant vers le site, cela commence à devenir moins utile. Gardez plutôt ces informations pour leur principale cible : vous-même.

Foursquare

Où placer la limite de votre vie privée sur Twitter ? Cela dépend des usages et attentes de chacun. Une chose est à peu près sûre : vos updates Foursquare n’intéressent personne, ou presque. Même si vous êtes fier de l’endroit où vous vous trouvez, dites vous bien que la grande majorité de followers n’en ont pas grand chose à faire. Évitez donc de partager systématiquement vos mises à jours Foursquare sur Twitter !

Les follow friday

Les follow friday ont perdu de leur superbe. Utilisés par de moins en moins de monde, leur concept semble être intéressant : indiquer à vos followers des personnes intéressantes à suivre. La limite est franchie quand vous en êtes au douzième #ff, citant le 100° compte recommandé du jour. L’efficacité du procédé est déjà contestée, vous vous doutez bien que cela ne servira à rien à part flatter l’égo des personnes en question. Sur une timeline, l’intérêt est déjà beaucoup plus discutable.

Les reprises automatiques

Certains sites ou fonctionnalités permettent de tweeter automatiquement lorsque l’on fait une action. Pour exemple, c’est le cas de Disqus qui va tweeter l’arrivée de commentaires ou de Viadéo qui va émettre un message lors de l’inscription à un hub ou quand un nouveau message est publié. Si ces informations méritent d’être partagées, faites le donc manuellement… Cela aura d’autant plus de valeur et cela ressemblera moins à du spam.

D’une manière générale, tout ce qui est automatisé sur Twitter peut être facilement remis en cause. Alors bien sûr, chacun est libre de faire ce qu’il souhaite. Mais de grâce, pensez à vos followers ! Et vous, d’autres types de messages sur Twitter vous agacent ?

Crédit image

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. @atypicom dit :

    Concernant les Follow Friday, j’y vois quand même deux avantages :

    – faire le tri dans les followers pour repérer les bots
    – regrouper en une seule fois ces remerciements pour ne pas saturer la TL

    Reste à ce que cela soit fait manuellement bien sûr (d’ailleurs les outils automatiques oublient à chaque fois certain followers).

    L’autre élément qui a contrario me gêne, c’est celui consistant à sélectionner seulement quelques followers à remercier à ce moment là. C’est bien de distinguer les méritants ou les gros comptes qui viennent s’abonner. mais ça revient dans le même temps à déconsidérer tous les autres.
    C’est limite malsain.

  2. jyv dit :

    J’ajouterais Scoop.it. Depuis que je le bétatest, je l’ai beaucoup (trop ?) utilisé et on m’a fait quelques retours.
    Pour info, l’url Scoopisée, renvoie sur ton espace scoop.it (ou elle apparaît en fake pop up) et non pas directement sur le lien d’origine. SI tu ne proposes rien en plus de l’article initial (quand tu partages), tes followers twitter vont vite te le faire remarquer (la règle des 3 clics tout çà). Tes friends facebook, çà les gêne moins parce qu’ils ont directement titre + desc + image… Mais là aussi. quand tu as tout çà de dispo sur ton feed, tu t’attends à trouver plus sur la page d’origine…

  3. W_Franky dit :

    Bonjour,
    merci de ses quelques précisions qui sont très bonne à rappeler et surtout très utile aux nouveaux débarquant sur Twitter, comme moi par exemple, qui ne connaissons pas encore ses grands pouvoir mais aussi les points cités.
    Comme les flux automatisés ou je me suis dit « tient pratique » du coup j’ai désactivé sur Feedburner…
    J’en prend bonne note 🙂

    Un article qui mériterait d’être vue par les novices dès leur arrivé sur ce réseau de partage.

  4. Kerweb dit :

    Tiens c’est marrant, j’avais jamais eu le cas des DM automatiques, et j’en ai eu un ce matin de Jeremy Benmoussa : « [auto] Hello, merci de me suivre. J’engage la conversation de façon automatique mais je serais ravi d’échanger. Dis m’en plus sur toi… »
    La petite différence est que là il précise bien que c’est un DM auto. Pour ma part ça me gène pas plus que ça, car c’est un des seuls que j’ai reçu. Maintenant si tout le monde se met à faire la même chose, ça risquerait d’être bordélique :/

  5. Modérateur dit :

    @Kerweb @Kaes : oui le problème du DM automatique repose bien là-dessus : quand y’en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a un problème ! Si tout le monde s’y mettait, ce serait pénible. C’est une technique marketing agressive, il peut y avoir de bons retours, mais sur un réseau tel que Twitter les utilisateurs expérimentés risquent de se détourner de vous.

    @atypicom : l’idée du #ff est quand même de mettre en avant certains utilisateurs auprès de ses followers. Dans les faits cela ne sert quasiment à rien si ce n’est à remercier les personnes citées comme tu dis. Mais cet effet là est nul si vous faites un #ff à 80 personnes, donc…

    @jyv : pas faux !

    @Franky : merci 😉

  6. Hultra dit :

    Concernant les flux RSS automatisés je ne suis pas tout à fait d’accord. Je pense que c’est utile voir même indispensable pour un blogueur et pour augmenter ses visiteurs.

    Après ok, évidemment qu’il faut le paramétrer correctement et éviter que cela spam totalement ses followers.

    Et puis pour les articles importants ou ceux que l’on souhaite partager à une heure « de grande écoute » il y a toujours le partage manuel 😉

  7. Simon dit :

    Et bien pour ma part vu que j’utilise tous ces automatismes je noterai surtout que ça dépend ce qu’on attend de Twitter. Pour moi c’est un canal de diffusion media, comme du RSS amélioré ou de l’AFP à la sauce communautaire. Les messages sont de la promo pure à mes yeux et je n’y vois pas un lieu de convivialité où les émetteurs sont censés êtres des gens plein d’altruisme. A part causer comme sur une messagerie instantanée de trucs inintéressants toute la journée, qui est l’autre usage que font certains de Twitter, je ne vois pas où est le mal à industrialiser un medium de plus sur la toile. Quitte à ne pas me faire des amis 🙂

  8. Hultra dit :

    Oui ça dépend de ce que tu attend de Twitter. Mais dans ton cas les gens qui te suivent sont forcément nettement moins intéressé par ce que tu partages que si tu fais les choses manuellement et que tu ne follow pas à tout va. Car moi je vois un compte qui envoi que des trucs automatisé perso ça ne m’attire pas à cliquer dessus, ça me fait plus penser à un spammeur…

    Et tu vois Twitter comme un flux RSS à tout va mais c’est quand même toi qui sélectionne qui tu suis donc il faut que ça intéresse un minimum la personne qui te suit sinon ton ratio de clic comparé à tes followers va être super faible, enfin je crois…

  9. sophiead dit :

    Bonjour,
    Oui il y a des choses qui peuvent paraître abusives, dérangeantes, inutiles sur Twitter…surtout pour ceux qui y sont connectés « en haute fréquence ».
    Le côté instantané de Twitter fait que la grande majorité des messages n’est pas vu et lu par beaucoup de followers, d’où l’utilité de choisir ses créneaux horaires, et d’où le moindre dérangement des flux rss FF compte rendu paperli, car on ne les voit pas tous ou on y prête de moins en moins attention.
    L’instantanéité oblige à parfois passer un message de manière répétée, sans pour autant vouloir déranger, juste dans l’objectif que le message puisse être lu par un maximum de son audience.
    Mais si son audience est composée de personnes branchées au moins 12h/24, alors là oui effectivement elle risque de trouver cela lassant…
    Les 7 items énoncés sont une plaie aux yeux de certains mais restent quand même pratiques pour beaucoup, tout est à pondérer cf ex. de kerweb sur les DM
    Pour me sentir moins « étouffée » par les inconvénients j’ai choisi de consulter ma TL à des moments que je juge opportun dans la journée et de ne pas y être branchée en continue (j’ai vu des écrans où chaque nouveau tweet passait en bottom – arfff le techno stress !), je prends ce qu’il y a à prendre sur l’instant ou je fais une recherche si j’en sens le besoin, mais je ne m’attache pas trop au bruit… alors oui certainement parfois je dois passer à côté d’un tweet intéressant…

  10. erwik dit :

    Article très intéressant autant sur la forme que sur le fond.
    Je suis juste pas entièrement d’accord sur l’automatisation de la publication des articles car je le fais et ça ne semble pas gêner plus que ça (je publie moins d’un article par jour) et ça me permet de gagner un peu de temps (pis ça permet de l’avoir aussi sur facebook en même temps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *