Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Mon tour de France des blogueurs, Interview d’Anna Sam

Flavien Chantrel, le 23 mai 2011

mon tour de france des blogueursLa sortie du prochain livre d’Anna Sam est prévue pour mercredi (25 mai). Il s’intéresse de près à l’univers des blogs puisqu’il vous invite à découvrir 15 blogueurs français à travers une série de portraits. J’ai l’honneur d’y figurer, accompagnant quelques blogueurs de renom comme Korben, Boulet ou Cauvin. Avant de vous présenter un peu plus ce livre et de vous faire gagner des exemplaires dédicacés, voici une interview d’Anna Sam. Elle vous présente la genèse du livre et ce qui l’attend par la suite. Bonne lecture !

D’où t’es venue l’idée d’écrire ce livre ?

La maison d’édition m’a contactée l’année dernière et m’a dit qu’ils feraient bien quelque chose sur les blogs. J’ai rencontré mon éditeur et je lui ai proposé de plutôt faire quelque chose sur les blogueurs. Raconter qui se cache derrière les blogs, mettre les personnes en avant et montrer aux lecteurs qu’il y a une vie derrière un blog. Et que le blogueur peut changer sa vie grâce à son blog !

Un peu comme cela a été le cas pour toi ?

Complètement ! Pour les blogueurs rencontrés, j’ai cherché des gens avec le même type de profil. Cela a été fait par rapport à mes goûts, mes coups de cœur, mes surprises… La majorité des personnes contactées ont connu un changement grâce à leur blog, professionnel ou personnel.

Comment as-tu choisi les personnes qui apparaissent dans l’ouvrage ? N’est-ce pas la phase la plus difficile du livre finalement ?

Oh non, j’ai trouvé ça plutôt intéressant à faire. Au début nous avions prévu 10 blogueurs, cela ne me paraissait pas suffisant pour faire le tour des thèmes qui m’intéressaient. J’ai fait une première liste ; mon éditeur m’a dit qu’il y manquait des choses, notamment sur le thème du vin ou de la gastronomie. En faisant mes recherches, je suis tombée sur un blogueur Vin, très pointu mais très accessible. Cela m’a permis d’élargir un peu plus les thèmes abordés. Pareil avec Bouillon de luxure, le blog d’Hélène Lombard, que je ne connaissais pas. C’est une des filles qui bosse chez Stock qui me l’a chaudement recommandé. Un certain Flavien m’a parlé aussi de Mathieu Flex en marketing… Il parait que c’est ça le réseau, parler avec les gens et écouter les bons plan des autres.

Tu laisses la porte ouverte à une deuxième édition du livre ?

Il y en aurait bien 5 ou 6 que j’interviewerais bien déjà pour la suite. Je suis une grande fan de BD, et j’ai déjà mis deux dessinateurs et un scénariste sur cette première édition, sur 15 blogueurs c’est beaucoup. Mais ils ont un lectorat monumental, et je trouvais intéressant de creuser un peu et de faire découvrir aux gens qui c’était. J’aurais aimé inclure Martin Vidberg par exemple, mais niveau timing ce n’était plus jouable. C’est le tout premier blogueur à avoir donné un coup de pouce à mon blog en 2007. Il y a des gens comme ça que tu as envie de rencontrer, car ils ont une histoire particulière.

Alors les blogueurs, ils sont sympas ou c’est des timides maladifs tout blancs qui ne sortent pas de chez eux ?

Mais non pas du tout, je suis très déçue, je n’ai pas rencontré un seul blogueur boutonneux avec des chips à la main ! Il n’y en a pas un qui ressemble à l’image que l’on a du nerd. C’est tout le monde, et c’est n’importe qui ! La plus jeune a 26 ans, le plus âgé en a 72, il y a plus de filles que de garçons parmi les personnes rencontrées… On est loin des clichés.

Ça doit être sympa de rencontrer des blogueurs que tu ne connaissais que virtuellement…

C’est la grande limite d’Internet, tu as une image totalement dématérialisée d’une personne, créée par cette personne. La personne en chair et en os est souvent très différente. Je ne t’imaginais pas comme ça par exemple ! Pour moi une personne qui blogue est plutôt renfermée, peut-être parce que cela me renvoie à ma propre image. Je n’imaginais pas les gens aussi ouverts. Quand tu branches les gens sur leur vie, leur blog, leurs attentes, leurs espoirs, ils sont inépuisables. Ils bloguent sur le net, mais ils bloguent aussi dans la vie.

anna sam
As-tu des objectifs précis pour ce livre ?

C’est impossible de fixer des objectifs. Pour les Tribulations d’un Caissière, je me disais que si on en vendait 10 000 ce serait déjà formidable…

Et pour rappel, combien en as-tu vendu ?

On a dépassé les 400 000 dans le monde, avec 21 traductions. Pas d’objectif possible donc, un livre est quelque chose d’impalpable. Si le public en parle, si ça lui plait, qu’il fait du bon bouche-à-oreilles, oui cela fonctionnera. Mais c’est un bouquin qui me tient à cœur car il me permet de sortir de cette vision qu’ont les gens de moi en tant que caissière. Cela me permet de montrer aux gens que je suis capable de faire autre chose et de parler d’autre chose. La deuxième chose, probablement la plus importante, est de dire que les blogueurs sont des gens peut-être atypiques, mais sans doute pas tant que cela. Et donner envie aux gens de bloguer !

Tu as une expérience très personnelle du blog, cela t’a apporté beaucoup de choses. Avec le recul, quelle vision as-tu de ce parcours ?

Finalement, sur Internet, tu donnes beaucoup et un jour ça te rattrape et on te redonne en retour. Le livre en est un parfait exemple. Tous les blogueurs que j’ai rencontrés ont trouvé une autre voie grâce au blog.

Tu as trouvé un point commun entre tous les blogueurs, quelque chose qui fait que leur blog a marché? Est-ce une question de personnalité, d’écriture, de connaissance des ficelles du web ?

Alors les ficelles du web, j’en ai rencontré qui n’y connaissent rien. Certains ne savent même pas mettre une image sur leur blog ! Ce qui rapproche ces blogueurs, c’est le don de soi. S’exposer, donner du temps, donner des informations, partager son expertise.

Trois livres, une BD, des missions de consulting… C’est quoi la suite pour toi ?

Il y a le film basé sur les Tribulations d’une caissière qui sort en 2012. J’ai hâte de voir ce que cela va donner, j’ai vu des extraits et j’ai assisté au tournage, c’était une bonne expérience. C’est Déborah François qui va jouer mon rôle. Il y a également Nicolas Giraud, Alice Belaïdi qui est toute jeune mais qui a beaucoup de talent. Mais aussi Elsa Zylberstein, une apparition de Marc Lavoine… Cela sortira début 2012, mais pas de date précise.

Pour le reste, si je m’écoutais moi, je n’écrirais que des bouquins. Mais pour pouvoir se nourrir et écrire des livres, il faut faire quelque chose à côté. C’est vraiment ma passion et j’ai déjà deux projets en cours. On verra si ça aboutit. Mon poste de consultante pour la grande distribution me plait bien. J’apporte un regard de terrain, un regard différent que les consultants n’ont pas toujours. Tout va bien donc !

Et pour finir, il paraitrait que tu vas ouvrir un nouveau blog… Info ou intox ?

Cela fait trois ans et demi que je ne travaille plus comme caissière, il faut que j’arrive à tourner la page. Si je ne la tourne pas sur mon blog, les autres ne le feront pas pour moi. J’ai envie d’ouvrir un blog plus perso, sur l’actualité en général, sur des sujets qui m’intéressent. Donner mon avis, tout simplement !

Quelque chose à ajouter ?

J’aime beaucoup la couverture, le graphiste a fait un super boulot !

Acheter le livre Mon tour de France des blogueurs
Le compte Twitter d’Anna Sam

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *