Mission Lescure : le téléchargement illégal, et après ?

En septembre dernier était lancée la mission Culture Acte 2, surnommée « Mission Lescure », visant à réfléchir sur les politiques culturelles à l’heure du numérique. En d’autres termes, réfléchir sur l’exception culturelle française et la création artistique, alors qu’Internet a considérablement modifié les habitudes des gens en matière de consommation d’oeuvres, et de leurs rapports à la culture. Et savoir que faire dans une France culturelle post-Hadopi. Orchestrée par Pierre Lescure, cette mission aura lieu en plusieurs temps. Tout d’abord,le dialogue et la concertation : différents acteurs vont être auditionnés d’ici le mois de décembre. Les internautes sont également invités à s’exprimer sur le blog participatif de la mission, qui publie aussi les auditions ayant eu lieu. Ensuite viendra le temps de la réflexion et des préconisations, qui seront rendues en mars 2013.

La mission Lescure va également se déplacer en région, pour discuter avec les acteurs locaux de l’action culturelle. Le coup d’envoi de cette tournée a été donné le 9 novembre dernier, à Rennes. La Cantine Numérique rennaise a immortalisé la venue de Pierre Lescure, dans une vidéo où celui-ci explique que les « acteurs existants doivent s’adapter« .

 

Autre enseignement de ce déplacement rennais : la mission Lescure viserait à faire passer la répression des internautes après l’amélioration de l’offre légale. Afin de lutter contre le téléchargement illégal, il conviendrait en effet de fournir une offre légale suffisante, ce qui est loin d’être le cas à l’heure actuelle. En témoigne par exemple le Tumblr « J’voulais pas pirater« , qui collecte les mésaventures d’internautes souhaitant acquérir des oeuvres en toute légalité, mais renonçant face aux absurdités et à la difficulté du téléchargement légal.

Mais la mission Lescure soulève également quelques polémiques. Outre la petite pique à l’intention du fondateur de MegaUpload Kit Dotcom, qui aurait « une sale tronche » selon Pierre Lescure, ainsi qu’il l’a affirmé à Rennes, des interrogations demeurent. Est-ce que l’on va parvenir à une pénalisation du streaming, qui irait à l’inverse de tout ce dont Pierre Lescure a parlé à Rennes ? La répression va-t-elle, au contraire, être abandonnée ou amenuisée ? Réponse en mars 2013.

Source : Le magazine de la Cantine Numérique rennaise

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar