Le métier de Partnership Manager

veronique-combaudAprès avoir décrypté les métiers de veilleur analyste et de développeur front-end, place à une autre profession du numérique : Partnership Manager, ou responsable des partenariats. Véronique Combaud exerce ce métier chez AT Internet, une entreprise française spécialisée dans la mesure d’audience et de performances des sites web et des applications mobiles ; elle est, en parallèle, product manager. Nous avons voulu en savoir plus sur son quotidien, son rôle dans sa société et sur les compétences nécessaires pour exercer le métier de Partnership Manager.

Pouvez-vous présenter votre formation initiale et votre parcours professionnel ?

Je suis diplômée de SKEMA Business School, une grande école de commerce internationale où j’ai réalisé un Master en Management (Sophia-Antipolis / Paris).

Dès mes premières expériences professionnelles, j’ai choisi de m’orienter dans les métiers du marketing dans le secteur du Web et de l’IT. J’ai terminé ma formation en alternance chez IBM avant d’intégrer le n°1 du e-commerce en France : Cdiscount. J’ai été recrutée comme Affiliate Traffic Manager avant d’évoluer sur des responsabilités liées à l’acquisition multicanal (SEA, Retargeting, Presse, Radio et comparateurs de prix). Au-delà de l’expertise que j’ai acquise propre au web, j’ai géré un portefeuille de partenaires important et des budgets dépassant le million d’euros.

J’ai ensuite intégré AT Internet, un des leaders mondiaux du digital analytics où j’évolue sur un poste de Partnership Manager mettant à profit mes compétences développées chez Cdiscount.

Quel est votre rôle dans votre société ?

Partnership Manager est un poste assez central chez AT Internet. Mon rôle est de développer des outils pour interconnecter notre solution avec d’autres solutions utilisées par nos clients (ex : solution webanalytics et AB testing). Cela nécessite d’être très proche du terrain, de comprendre les besoins de nos utilisateurs et d’étudier les possibilités techniques que nous pourrions leur mettre à disposition pour leur permettre la création de valeur additionnelle.

Outre les fonctions de promotion (webinar, événements, salons…), le Partnership Manager agit comme un réel chef de projet et interagit avec l’ensemble des équipes de l’entreprise : service juridique, commerciaux, équipes de développement… Je dois également être ouverte à tout ce qu’il se passe dans l’écosystème du web et des nouvelles technologies ; nouvelles solutions ou  encore veille concurrentielle afin de rester à jour de ce qui se fait sur le marché.

À quoi ressemble une journée type ?

Il n’y a pas de journée type et c’est précisément ce que j’aime dans mon travail. Je n’ai pas de routine et je touche à tout. Je peux être aussi bien en rendez-vous avec des partenaires, qu’en conception de storymapping (méthode Scrum) avec les équipes de développement ou encore sur un salon à donner une conférence.

Si nous prenions dans le détail comment mettre en place un nouveau partenariat, il y a en effet des étapes récurrentes : prospection de nouveaux partenaires et demande de démo afin de découvrir de nouveaux outils, création de marketing opportunities, réalisation de storymapping, tests et recettes et enfin construction du plan marketing complet pour promouvoir un nouveau partenariat (4P). Je mets ainsi à profit différentes compétences et interagis avec de nombreux interlocuteurs en interne comme en externe.

Quelles ont été les évolutions récentes de votre métier ?

Les partenariats technologiques font partie intégrante de la stratégie d’AT Internet pour se différencier de ses concurrents Google et Adobe. Les moyens mis en œuvre sont grandissants et les attentes de nos clients également. Pour cela nous devons étendre notre couverture et nous assurer que l’ensemble de nos clients internationaux auront la possibilité d’utiliser les partenariats en place. 2016 sera donc une année très orientée vers le développement de connecteurs pour les USA et l’Asie principalement.

Quelles compétences sont importantes pour exercer votre métier ?

Pour faire ce métier il est important d’être curieux et d’accepter de sortir (souvent) de sa zone de confort. Les activités diverses à couvrir et les compétences à mettre en œuvre exigent une très grande adaptabilité. L’écoute du marché et du terrain est également un point essentiel pour observer l’émergence de nouveaux besoins ou de nouvelles tendances. Les problématiques au quotidien sont diverses et variées, il faut donc proposer des plans d’action et des solutions pour permettre d’avancer. Il est donc primordial d’être un bon communicant et chez AT Internet, de parler également plusieurs langues.

Si vous deviez conseiller quelqu’un qui souhaite exercer votre métier ?

Pour faire ce métier dans ce secteur, je conseille avant toute chose d’être passionné ! Et si comme moi vous redoutez l’ennui et vous aimez travailler avec différents interlocuteurs, ce poste est fait pour vous !

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar