Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Medium, le nouveau site des créateurs de Twitter

Flavien Chantrel, le 16 août 2012

Bosser dans le web en août, cela peut devenir vite un calvaire. Il n’y a plus grand monde en ligne, que ce soit du côté des internautes ou des travailleurs. Pour combler les moments de vide entre le tri de vos dossiers de l’année et la rédaction de docs que vous repoussez depuis septembre 2011, il y a heureusement des grands classiques qui se répètent tous les ans. Pour commencer, Klout vient d’actualiser son algorithme. Pour faire simple, il y a un an ils enlevaient 10 points de Klout à tout le monde, là visiblement ils en ajoutent 10 à qui veut. Tournée de champomy. Mais avant toute chose, le marronnier de l’été, c’est le nouveau réseau social qui va tout casser. LE site qui va révolutionner les usages, réinventer les codes, fournir du travail à une armée de community managers dans l’année qui vient. Ba oui, quitte à être presque tout seul, autant avoir trouvé la nouveauté de l’année pendant que tout le monde est en vacances… Et le successeur de Google Plus est…

Le nouveau réseau social (ou équivalent) qui va tout changer de l’été 2012 est Medium. Et il réunit tous les ingrédients d’un buzz réussi (enfin au moins pour les premiers jours). Pour commencer, le service a été fondé par des anciens de Blogger et Twitter, Evan Williams et Biz Stone. Forcément, faut bien être crédible pour lever des fonds. Ensuite, c’est totalement disruptif dans la continuité (mouhaha). On change tout, mais en gardant quand même les anciens codes. Medium, c’est un peu un mélange de Pinterest, d’un blog, de Twitter, d’Instagram… Et TumblR aussi (faudrait pas en oublier non plus). Bref, on peut facilement faire du name-dropping quand on en parle, c’est pratique. Mais attention, même si c’est inspiré de réseaux déjà existants, c’est tout nouveau. Evan Williams le dit lui-même : « Nous ré-imaginons la publication pour la faire évoluer, sur la base de tout ce que nous avons appris depuis 13 ans. »  Quand même. Et bien sûr, point essentiel, Medium n’est pour le moment accessible que sur invitations. Quelques happy fews ont leur sésame, les autres devront attendre.

Mais attardons-nous un peu plus sur le fond. Qu’est-ce que Medium, en dehors du coup marketing de l’été ? Il s’agit d’une plateforme de partage de contenus. Elle se veut simple d’utilisation, élégante et accessible à plusieurs niveaux : simple lecture, partage, commentaire, publication… Et le tout serait organisé en « collections » selon les sujets abordés. Une vraie révolution. De ce que l’on peut en voir, les images prennent une place très importante dans les templates proposés, contrairement aux textes présentés dans des polices XXL. Logique, tout le monde est photographe aujourd’hui grâce à Instagram et autres applications magiques de smartphones, alors que savoir enchainer trois mots sans faute ou abréviation est devenu aussi rare qu’une médaille française en escrime.

Et sinon ? Pas grand chose à se mettre sous la dent, pour le moment en tout cas. Si on résume, cela donne donc : un mega mash-up de tout ce qui existe actuellement, une paupérisation du contenu, un usage qui ne sera différent en rien de ce qui existe actuellement, un service invits-only. C’est swagg tout ça, non ? Et le pire, c’est que ça pourrait marcher.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Euh, c’est un peu dur quand même comme conclusion, non ? Il y a un élément que tu as oublié de mentionner, c’est la possibilité de « profiler » les utilisateurs en fonction de leur degré d’implication : lecteurs, observateurs, commentateurs ou créateurs de contenus et ça, ça change un peu, on ne le voit nulle part ailleurs pour le moment.

  2. C’est le stagiaire qui a écrit cette news ou quoi ? C’est quoi ce post rempli de sarcasmes et de fiel ?

    Je croyais que le BlogduModerateur diffusait de l’info (en toute neutralité, nom du blog oblige), pas qu’il essayait de faire des blagues.

  3. Chiite dit :

    Bof, pour l’instant, je ne vois pas trop l’intérêt, à suivre donc.

  4. Flavien Chantrel dit :

    @Sébastien : oui, j’attends de voir à l’usage ce que cela va vraiment donner. Pour le moment, ça me parait quand même être de l’ancien avec une couche de paillettes, je ne crois pas vraiment à une adoption du service ou à une réinvention des usages… Mais à suivre, l’ouverture au grand public devrait déjà donner une première idée.

    @Baptiste : non non, c’est moi qui l’ai écrit (et le fait qu’un stagiaire écrive un article n’en fait pas pour autant un mauvais billet). « de sarcasmes et de fiel » oui, enfin n’exagérons pas quand même. Pour l’info je pense que tu as l’essentiel, l’avis est peut-être un peu plus subjectif que d’habitude, en même temps je ne vois pas en quoi le nom du blog m’empêche de développer une opinion. Même si effectivement le blog a pour habitude d’être objectif, nous publions de temps en temps des billets un peu plus tranchés.

  5. Ben dit :

    Le com sur l’escrime ‘made my day’ 🙂

  6. Pulsar dit :

    « savoir enchainer trois mots sans faute ou abréviation est devenu aussi rare qu’une médaille française en escrime »… Rhoooo, qu’est-ce qu’il est méchannnnt. J’adore 😉

    Bon sinon, à force de passer du temps à chasser l’invit pour tester les nouveaux réseaux sociaux et les alimenter une fois le compte ouvert, il faudrait sans doute penser à passer un coup de tel aux amis, histoire de s’organiser une petite bouffe ensemble… A ce rythme là, dans 20 ans, le dernier né des réseaux sociaux sera celui où on pourra inviter des amis « pour de vrai »…

  7. Gaëtan dit :

    « disruptif dans la continuité » ==> Haha ! J’adore ^^

    Bon sinon, ça à l’air encore bien réchauffé comme plateforme…

    Plutôt décevant quand on voit le casting à l’origine du projet !

    Mais on gardera quand même un oeil dessus, on ne sait jamais 😉

  8. Arthur dit :

    J’ai testé le service, et pour l’instant je n’y vois pas d’intérêt… j’attends de voir la suite.
    Et bien joué pour le com’ à fleuret =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *