Réseau et recherche d’emploi : synthèse des contributions

yeux Ce deuxième Débat du mois a été l’occasion d’une nouvelle réflexion collective avec l’intervention d’une quinzaine de blogueurs candidats et de quatre experts. J’en profite pour remercier Jean-François Ruiz, Yannick Fondeur, Fadhila Brahimi et Jean Michel Lebec pour leur disponibilité et leur vision pertinente du sujet. Ce débat a également été l’occasion d’effectuer un sondage et de tester les 5 réseaux sociaux dominants du moment. Vous trouverez dans ce billet la synthèse des échanges qui ont eu lieu. N’hésitez pas à consulter également la synthèse de notre premier débat du mois qui concernait les bonnes pratiques et les pièges à éviter en matière de blog emploi. Merci à tous pour votre participation !

Comme le dit Malory, le réseau fait partie de notre quotidien car nous en avons tous un, que nous l’entretenions ou non. Johanna ajoute que le demandeur d’emploi ne doit exclure aucune piste. Dans ce cadre, il paraît important de s’intéresser à cette notion. Que peut nous apporter le réseau ? Quelle importance lui attribuer ?

Les différents types de réseau

On peut distinguer plusieurs types de réseaux. Johanna et Ismaël sont d’accord pour les classifier en trois groupes :

– Le réseau personnel, qui comprend la famille et les amis proches
– Le réseau professionnel, constitué des personnes rencontrées dans le cadre de son emploi ou de sa recherche
– Le réseau virtuel, qui peut comprendre les deux groupes précédents et des rencontres faites en ligne, notamment à travers les réseaux professionnels.

Valériane a elle opté pour une classification plus précise, distinguant la famille, les amis, les enseignants/formateurs, les collègues et les professionnels issus d’autres domaines. De leur côté, Franck et Denis abordent le cas des réseaux professionnels locaux en présentant Cadr’action 29 et les Jeunes Chambres Economiques.

Fadhila Brahimi préfère ne pas faire de différence : « à mon sens les deux sont liés et complémentaires. C’est l’ensemble « réel et virtuel » qui fait d’un réseau ce qu’il est« . J’adopterais cette posture pour synthétiser les propos recueillis. Je ne ferais pas de distinction entre les différents types de réseau.

L’importance du réseau

Le réseau peut apporter beaucoup dans une recherche d’emploi. Voici quelques morceaux choisis parmi les atouts que vous lui avez attribué :

  • L’accès à des offres d’emploi pertinentes : Jean-François Ruiz déclare : « trouver un emploi par son réseau estt une des voies les plus intéressantes, car c’est souvent là qu’on trouve les meilleures offres d’emploi. Quand on arrive sur une annonce qui a été postée, cela signifie que l’entreprise n’a pas réussi à trouver par ses propres moyens quelqu’un de compétent.« .
  • Cela facilite le contact avec les employeurs : Sylve nous indique qu' »une embauche sur deux en France s’effectue sur la base des réseaux et de la cooptation, c’est dire si avoir un réseau efficace peut être décisif pour chacun concernant son capital professionnel au même titre que les diplômes et autres expériences professionnelles… » Pour Ismaël, il permet de « s’ouvrir le marché caché de l’emploi. Ce marché est constitué des offres d’emploi qu’on ne trouve nulle part sur les sites d’emploi.« . Jean-François Ruiz ajoute que « les RH utilisent les réseaux sociaux pour trouver des talents mais aussi pour se renseigner sur les candidats« . A ce sujet, Yannick Fondeur déclare que « la mobilisation des réseaux sociaux « classiques » pour le recrutement et la recherche d’emploi est un trait essentiel du fonctionnement du marché du travail qui est connu depuis bien longtemps. Je ne pense pas que les réseaux sociaux numériques puissent revêtir un jour la même importance dans la constitution des relations d’emploi. » Le temps et l’évolution des services en jugera.
  • Réseau = confiance : Esperluette témoigne : « il est essentiel pour moi de travailler en confiance, et en passant par le réseau, cette confiance est logiquement présente.« 
  • Une source d’inspiration : Fadhila Brahimi nous explique que « le réseau est aussi source d’inspiration car il permet de fréquenter d’autres univers que le sien. Les personnes que j’ai vues le plus en difficulté dans leur recherche d’emploi sont celles qui ont passé toute leur carrière dans la même entreprise, dans le même service et qui n’avaient rien d’autre en dehors. Les personnes qui arrivent à s’en sortir, ce sont celles qui avaient déjà une activité, une vie en dehors.« 
  • Obtenir de l’aide : comme le dit Ismaël, « il y a toujours un de vos contacts qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui pourrait vous aider.« 
  • Se constituer un groupe référent : « Julien nous explique à ce sujet : Non seulement il permet de se constituer un groupe de personnes ayant des activités communes, ce qui permet à terme de partager certaines informations dans une perspective d’évolution de carrière, mais également de se constituer un groupe de référents pouvant témoigner de notre capacité à travailler dans un domaine ou un autre.« 
  • Rester dans une bonne dynamique : Selon Fadhila Brahimi, « dans la recherche d’emploi, il est primordial d’être dans une dynamique, d’être en mouvement : sortir, échanger et être en contact avec des personnes.« 
  • Trouver de nouvelles voies : Toujours Selon Fadhila, « dans la notion de « marché caché » je vois aussi celui qui est caché à nos yeux, celui que vous ne voyez pas parce que vous ne vous y projetez pas. A savoir des postes que vous n’imaginez pas mais que notre réseau imaginera pour nous. Grâce à « L’effet miroir » du réseau vous pouvez découvrir un marché jusque là caché.« 

 

Comment construire un réseau de manière efficace en évitant les pièges

Sylve envisage 4 étapes dans la construction de son réseau. Tout d’abord, l’identification qui permettra de faire le point sur son état actuel. Il sera ensuite nécessaire de l’étendre en donnant de son temps et de ses compétences. Vient ensuite le temps de l’entretenir. En effet, rien n’est acquis ! Dernière étape, savoir le solliciter au bon moment. Pour cela, il faut faire preuve de clarté.

Au niveau des bonnes pratiques mais aussi des erreurs à éviter , plusieurs points ont été abordés :

  • Eviter la propagation de ses données personnelles : comme le rappelle Frédérique, « nous laissons des traces sur le net que nous ne maitrisons pas toujours.  » C’est également l’avis de Jean-François Ruiz : « Il est important de gérer son identité sur le web. Quand vous envoyez votre CV, vous allez être googliser par le recruteur, donc autant afficher de belles pages de résultats sur votre nom.« 
  • Entretenir son réseau demande du temps et de l’investissement : C’est l’avis de Frédérique, mais aussi de Céline qui déclare que « pour optimiser son réseau (sur le Net ou ailleurs), ou pour avoir la chance de pouvoir le faire, il faut d’abord le construire patiemment, sérieusement, sincèrement, jour après jour et mois après mois« . Et pour Julien, cela ne se fait pas sans stratégie : « l’optimisation de son réseau social (également appelé professionnel) passe donc par une définition claire de ce que l’on recherche pour cibler les bonnes personnes de son réseau« .
  • Croire en l’instantanéité des résultats : Fadhila Brahimi est très explicite à ce sujet : « activer son réseau en novembre et avoir un job à la fin du mois, ce n’est pas systématique. Le réseau doit se vivre dans le temps c’est-à-dire qu’il faut du temps pour se construire un réseau solide, du temps pour se construire une réputation et du temps pour avoir confiance. Comment faire une recommandation sur une personne que l’on connaît peu ou mal ?« 
  • Augmenter artificiellement son nombre de contacts ne sert à rien : Céline est explicite à ce sujet. « Entrer dans un réseau, ce n’est pas ajouter à sa liste de contacts ou à son carnet d’adresses un nom de plus. » C’est également l’avis de Julien : « voir augmenter ses relations est une bonne chose, mais sans participer cela revient un peu à avoir énormément d’argent sur son compte chèque sans que cet argent travaille et gagner des intérêts… » C’est pourtant malheureusement fréquent comme le rappelle Yannick Fondeur « il est fréquent d’observer des logiques d’accumulation quantitative du nombre de contacts virtuels qui n’ont plus rien à voir avec un « vrai » réseau de relation.(…)Si le choix est fait d’utiliser pleinement les fonctionnalités réseau de ces outils, il est très important de se garder de céder à une logique «industrielle» (accumulation purement quantitative de contacts, sollicitations massives et indifférenciées de ces derniers…). Car on risque fort de perdre ainsi les qualités qui lui sont habituellement attribuées.« 
  • Il ne faut pas s’éparpiller : Fadhila Brahimi déclare à ce sujet : « le risque est d’oublier ce que vous êtes venu faire au départ : du Networking. Le constat est le même sur les réseaux virtuels. Internet peut aussi très vite devenir chronophage. » Même constat pour Yannick Fondeur : « Si l’on souhaite s’inscrire sur une plate-forme de mise en relation professionnelle, il faut surtout choisir la bonne, en fonction de ses objectifs, car il est extrêmement chronophage de reconstituer son réseau (et éventuellement de le développer) sur plusieurs d’entre elles.« 
  • Le blog repose sur une stratégie « gagnant-gagnant » : le réseau ne doit pas aller dans un seul sens, comme le dit Fadhila : « Il faut être tourné vers l’autre, pas vers soi. Si vous reprenez contact avec une personne perdue de vue depuis longtemps, ce n’est certainement pas pour leur demander un service ou vous plaindre mais pour demander conseil et être porteur de bonnes nouvelles, de joie…« 

 

Vos exemples personnels

Vous êtes quelques-uns à avoir choisi de témoigner sur votre expérience personnelle du réseau. C’est le cas de Cécile et de Carole. Christian a lui choisi de relayer le récit intéressant d’un montréalais.

Comparatif des différents réseaux sociaux professionnels en ligne

Les réseaux sociaux professionnels en ligne sont nombreux. Comme indiqué plus haut, il est important de ne pas s’éparpiller de bien choisir ceux que l’on veut utiliser pour exploiter pleinement leurs possibilités. Voici un résumé succinct des tests que j’ai pu effectuer sur chacun d’entre eux et mon verdict.

Je ne m’attarderais pas sur 6nergies et Xing. Très reconnus en dehors de nos frontières, ils tardent à percer réellement en France. Ils semblent surtout réservés aux profils internationaux et aux cadres supérieurs. Si ce n’est pas votre cas, leur utilité sera limitée… Les résultats du sondage vont dans ce sens : à peine 3% des répondants les considèrent comme faisant partie des plus utiles dans le cadre d’une recherche d’emploi.

FaceBook est un cas à part. Véritable raz-de-marée, il ne s’agit pas réellement d’un réseau à vocation professionnelle, comme le déclare Yannick Fondeur : « il reste à Facebook un pas à majeur à franchir : permettre de différencier les catégories de contacts pour, entre autres, que les contacts professionnels n’aient accès qu’aux informations professionnelles (et pas aux photos de la dernière soirée un peu trop arrosée)« . Si son usage pourra vous intéresser à titre personnel, son usage dans une recherche d’emploi reste donc à déterminer. A suivre ! Vous avez été 7% à avoir voté pour lui.

LinkedIn a des fonctionnalités prometteuses et possède une avance en terme de développement. Leader mondial dans son domaine, il n’a pas encore percé en France. Il semble lui aussi réservé pour le moment aux cadres supérieurs et aux cadres internationaux. Arrivera-t-il un jour à rivaliser avec Viadéo ? Vous êtes 10% à le penser.

Ziki apparait selon moi comme un outil incontournable. Simple d’utilisation et rapide à mettre en place, il permet de centraliser ses informations personnelles et offre en un coup d’oeil un aperçu de son activité en ligne. Son directeur général Jean-François Ruiz explique le service en ces termes : « au sein de Ziki, l’idée est d’aller faire un tour sur les sociétés, mais surtout sur les fiches personnelles. Cela permet de trouver des personnes qui vous intéressent, qui pourront vous être utiles dans votre recherche d’emploi. Pas forcément des employeurs potentiels, mais des personnes qui pourront vous apporter dans votre réflexion et vous permettre de développer un réseau de relations. (…)La logique actuelle des réseaux sociaux est « ramène tous tes contacts et tu pourras bénéficier d’un service de mise en relation grâce à eux ». Nous, c’est plutôt « dis nous qui tu es, on te dira qui tu dois connaître. (…) Il n’est pas forcément nécessaire d’être un internaute aguerri pour utiliser notre service. » Avec 12% de votants convaincus, il apparait en troisième place du sondage.

Le grand gagnant du secteur est Viadéo. Premier acteur du marché en France, il a été plébiscité par les deux tiers des votants. Jean-Michel Lebec, utilisateur très actif, déclare à son sujet : « le principal intérêt est qu’il permet de se mettre en contact avec des profils ciblés et de pouvoir ainsi décider à deux du niveau de relation réseau souhaité. (…) Son avantage concurrentiel repose sur les hubs qui sont pour moi les pépites de Viadeo. Un hub actif et bien animé est une source d’intelligence collective indéniable. (…) Viadeo permet rarement de trouver directement un emploi. Mais pour des personnes en recherche d’emploi, il constitue un formidable outil de développement de réseau. » En matière de réseau, Viadéo est donc la référence. Vous êtes d’ailleurs nombreux sur la plate-forme à l’avoir adopté.

Reste le cas du blog emploi. Le dernier Débat du mois avait permis de dégager de nombreux avantages à cet outil. Son aide dans la constitution d’un réseau semble en être un. Vous êtes d’ailleurs 30% à l’avoir choisi dans le cadre du sondage. Le témoignage de Fadhila Brahimi à ce sujet est éloquent : « Ce que j’apprécie dans le blogging, c’est la possibilité de développer son réseau à travers des contenus et des messages. Ce n’est pas anodin de choisir des couleurs, des photos, un graphisme, une ligne éditoriale. Cela reflète l’univers et les valeurs d’une personne. Tout comme la carte de visite, le blog est un outil de marketing de soi ou personal branding qui en dit long sur la personnalité de son auteur. De plus le blog est un outil de développement personnel : vous formalisez et structurez vos idées, vous vous enrichissez en recherchant des infos complémentaires et en lisant les blogs voisins et surtout vous prouvez par l’action ce que vous êtes capable de défendre et de promouvoir. Le blog emploi est un CV parlant et communiquant ! »

Vous l’aurez compris, en dehors du blog emploi, les deux outils réseaux les plus intéressants selon moi sont Ziki et Viadéo. Je vous conseille donc de privilégier ces derniers pour ne pas vous éparpiller.

J’espère que ce débat vous aura autant passionné que moi. Merci à tous les participants et à ceux qui auront eu le courage de lire cette synthèse en entier. Pour retrouver l’ensemble des contributions, rendez-vous sur cette page. Fêtes de fin d’année oblige, le prochain Débat commencera courant Janvier.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

  1. Yannick
    21 décembre 2007 - 22h40

    Beau travail de synthèse !
    Juste une petite nuance sur la mise en scène des citations dans le paragraphes « cela facilite le contact avec les employeurs » : il me semble que le « au contraire », qui marque une opposition entre ma citation et ce qui précède est un peu excessif. Tout cela me semble parfaitement compatible. Quand Sylvie écrit « une embauche sur deux en France s’effectue sur la base des réseaux et de la cooptation, c’est dire si avoir un réseau efficace peut être décisif pour chacun concernant son capital professionnel au même titre que les diplômes et autres expériences professionnelles », elle parle bien sûr des réseaux « classiques ». Et je ne vois pas non plus d’opposition avec ce qui dit JF Ruiz.
    Mais j’ai peut-être loupé un étape du raisonnement 😉

  2. Modérateur
    26 décembre 2007 - 14h46

    Merci du compliment 😉 Pour ce qui est du « au contraire », il s’appliquait plus précisément à la fin de la citation et avait pour vocation de souligner ton point de vue sur les réseaux en ligne, pas aussi efficaces que les réseaux classiques. Je change tout de suite pour plus de clarté.

  3. marc olivier
    11 janvier 2008 - 16h37

    c’est dommage que vous ne mentionniez pas le reseau social du site lesjeudis.com
    c’est quand meme le premier reseau socio-professionel d’informaticiens et d’ingenieurs de france (+ 100 000 utilisateurs)
    il arrive devant viadeo ds ce secteur
    mis a part cela, bel article tout de meme
    bon week end

  4. Modérateur
    11 janvier 2008 - 16h45

    Marc-Olivier => le réseau des jeudis était un peu jeune (une semaine) pour l’inclure au Débat… Plus de 100 000 utilisateurs du site des Jeudis, mais pas forcément actifs dans le réseau social, si ? Quoi qu’il en soit, je ne manquerais pas d’en parler une fois que le service aura mûri et surtout quand il aura fait ses preuves.

  5. Modérateur
    23 janvier 2008 - 8h20

    Merci pour l’info Valé !

  6. wafa
    19 octobre 2008 - 18h53

    je cherche sur ladifinition exact d’une recherche dynamique d’emploi

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar