Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Focus sur la tendance du live stream en Chine

Juliette Pignol, le 7 mars 2017

À l’occasion du salon China Connect 2017, nous avons pu rencontrer plusieurs acteurs majeurs de l’écosystème digital chinois. Parmi eux notamment, les représentant de Qihoo 360, le 2ème moteur de recherche chinois derrière Baidu, et ceux des applications Nice et Live.me. Il est intéressant de constater qu’à l’heure de l’apogée de la vidéo aux USA et en Europe, avec Facebook Live, Periscope, Instagram et Snapchat, la Chine a développé un autre type de live stream basé sur de la rémunération virtuelle.

Huajiao : l’utilisateur a un incroyable talent

Créée en 2005, Qihoo 360 est une entreprise qui vend des antivirus gratuits. Elle possède aujourd’hui plus de 97 % des parts de marché en Chine et existe en version américaine, chinoise, russe, française…Parallèlement, Qihoo a développé d’autres produits tels qu’un navigateur web, un moteur de recherche, un outil comparable à Google Analytics pour les annonceurs et un App Store.

David Ip nous explique cette stratégie : « avec la politique de l’enfant unique, beaucoup de familles chinoises ont aujourd’hui un seul enfant et généralement un garçon. Ce qui fait qu’aujourd’hui, il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes en Chine. De ce fait, nous avons pris en compte leurs préférences en créant principalement des applications d’entertainment. Celle qui a le plus de succès aujourd’hui est Huajiao. En se basant sur le concept de American’s got talent, nous permettons a des inconnus de montrer leurs différents talents (en chant, danse, musique) en live stream. Les internautes peuvent les regarder et leur donner de l’argent virtuel pour les encourager. Certains peuvent gagner plusieurs milliers d’euros par mois.

Nice : l’Instagram chinois

De son côté, Nice est une application que l’on ne présente plus. Avec ses 30 millions de membres, celle que l’on appelle « l’Instagram chinois » attire aujourd’hui les plus grandes marques, de Ray-Ban à Audi en passant par Adidas et Alexander Wang. , nous avons rencontré Eric Tian, le responsable marketing de Nice. Il explique que le but de Nice était de permettre aux usagers chinois d’avoir un Instagram local. L’application étant bloquée en Chine, avec Nice ils peuvent enfin partager du contenu avec tous leurs amis et notamment faire du live stream.

Quand on lui demande les différences de l’application avec Instagram, il explique que sa particularité la plus notable sont les tags et les stickers. Cela ressemble aux hashtags que l’on connait tous, et aux filtres sponsorisés de Snapchat. L’internaute peut mettre sur sa photo le logo ou le slogan de la marque, et cela a un fort taux d’engagement pour l’annonceur. Les stickers servent aussi à exprimer l’attitude de l’usager. Mais la plus grosse différence est le live streaming : les internautes se filment en dansant, chantant et reçoivent des gifts rémunérateurs. Nice prend une commission sur cet argent virtuel, mais les usagers perçoivent 70 % de la somme.

Pour le moment, Eric Tian explique que l’ambition de Nice est de se consolider en Chine car « il est difficile pour une application sociale de s’implanter sur un territoire nouveau puisque ce sont de nouveaux réseaux entiers à créer ».

Live.me : le spécialiste du live streaming

Nous avons ensuite rencontré Mick Tsai, le product director de Live.me. Dernière née de Cheetah Mobile (l’éditeur de Clean Master), Live.me a vu le jour en avril 2016. Depuis, l’application connait la plus forte croissance du pays depuis sa création. « Le concept de Live.me c’est de permettre à des messieurs et mesdames tout le monde de faire connaître leur talent tout en gagnant une communauté de fans ». À l’heure actuelle, Live.me compte 3.5 millions de téléchargements et 75 % de son audience est basée aux US.

Alors on peut se demander quelle place a Live.me par rapport à des géants locaux comme Facebook. « Nous ne nous sentons pas en concurrence directe avec Facebook car contrairement à eux, le live stream est notre principale activité. De plus, sur Live.me, toute la planète peut découvrir votre live stream alors que sur Facebook il faut soit vous avoir en ami ou mettre votre vidéo en mode public » explique-t-il.

Live.me se distingue principalement par sa communauté basée sur la starification de gens normaux, sa programmation avec les nombreux challenges, concours et jeux qu’elle propose. Ses fonctionnalités (stickers, cadeaux virtuels) favorisent l’interaction entre utilisateurs et permettent aux gens de gagner de l’argent. Mick Tsai ajoute « de notre côté, nous nous rémunérons grâce à la commission que l’on se fait sur les gifts versés aux utilisateurs. Nous commençons également à travailler avec des grandes marques et notamment en faisant du placement produit en partenariat avec des influenceurs qui vanteront les mérites de tels ou tels produits ».

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *