Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

LinkedIn accusé de pirater les mails de ses membres

Flavien Chantrel, le 23 septembre 2013

Vie privée et réseaux sociaux ne font pas toujours bon ménage. Mais la plupart du temps, quand certains problèmes de confidentialité font surface, c’est à cause de l’utilisation faite par les membres, comme par exemple un mauvais réglage des paramètres du compte. Cela peut également résulter d’un article des Conditions Générales d’Utilisation un peu trop permissif. Et beaucoup plus rarement, d’une base de données piratée laissant des informations personnelles dans la nature. Mais la dernière accusation en date est originale. LinkedIn est ainsi accusé de pirater lui-même les mails de ses membres.

Mais pourquoi un réseau social aussi important ferait-il cela ? C’est la course en avant du nombre de membres qui est pointée du doigt par les plaignants. Il est important de toujours recruter de nouveaux membres pour se développer. Selon les plaignants de ce recours collectif, LinkedIn hackerait les mails de ses membres pour envoyer des courriels non désirés à leurs contacts. Plus exactement, selon la plainte, le réseau pro « s’approprierait les noms, photographies, et identités des plaignants pour promouvoir ses produits et services dans un but commercial sans le consentement des plaignants, pour des pratiques commerciales déloyales et trompeuses. LinkedIn ne fournit aucune possibilité d’arrêter l’envoi de ces multiples mails publicitaires.  »

La réponse de LinkedIn ne s’est pas fait attendre : « LinkedIn s’engage à penser d’abord à ses membres, ce qui implique la transparence sur la manière dont nous protégeons et utilisons leurs données. Nous pensons que les revendications légales dans ce procès sont sans valeur, et nous avons l’intention de les combattre vigoureusement. » La plainte a été déposée en Californie mardi dernier. Les plaignants ont demandé au juge de faire stopper ces agissements supposés mais aussi de restituer l’argent gagné de cette manière. Affaire à suivre, il s’agit d’un procès de plus contre un réseau social, ce genre de pratiques se multipliant. Voici une copie de la plainte déposée.

Linked in Complaint by Arik Hesseldahl

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. En tous les cas il y a bien un truc épatant sur LinkedIn, c’est l’application qui gère les suggestions de contact. Il m’arrive souvent d’avoir l’impression qu’on lit mes emails pro ! Du retargeting bien rodé probablement, mais troublant !

  2. Julien Delcourt dit :

    Je trouve moi aussi leur système de suggestions de contact assez bluffant… Voir même flippant parfois ! Il m’est arrivé plusieurs fois de rencontrer une personne et l’avoir dans mes «PYMK» dès le lendemain en ayant entre temps échangé uniquement par email. (?!)

    Est-il possible que l’app mobile LinkedIn scanne tout notre historique GPS et en déduise qu’on a rencontré telle ou telle personne puisque localisées dans un même lieux au même moment ?

  3. Tellement bluffant que gérant plusieurs comptes, je me fait spammer de partout ainsi que tous mes contacts mails. Si, il existe une solution pour « arrêter l’envoi de ces multiples mails publicitaires ».. fermer son compte. Chose faite ! à charge d’en ouvrir un autre plus tard. Pour ma part j’ai subit un véritable préjudice, certains des spammés m’ayant pris pour l’auteur de ces invitations indésirables.

  4. François dit :

    J’ai également été souvent troublé par la précision des suggestions qui peuvent apparaitre sur LinkedIn. Sincèrement, je n’ai parfois aucune explication sur la manière dont le réseau social peut anticiper certaines relations. Je suppose que beaucoup de tracking couplé à de puissants algorithmes, cela peut faire des merveilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *