Office Online : Microsoft Word, Excel et PowerPoint disponibles gratuitement
powerpoint-online
Recevoir un accusé de lecture sur Gmail ou Outlook sans prévenir le destinataire
tracking-email
Identité numérique

Les partages sociaux et le référencement sont fortement corrélés

Chaque année, SearchMetrics fournit son compte rendu des critères liés au référencement naturel. Un document complet : 70 pages d’analyses sur les facteurs qui améliorent ou déprécient le positionnement des pages dans les moteurs de recherche. L’étude se base uniquement sur le moteur américain Google USA, des différences peuvent donc apparaître avec les résultats français. Mais l’enquête menée par SearchMetrics reste une véritable référence pour les SEO, les tests sont chiffrés, expliqués et illustrés. Les conclusions sont particulièrement intéressantes.

SearchMetrics observe une forte corrélation entre les réseaux sociaux et le positionnement des pages. Ainsi, les +1 ajoutés sur Google+ constituent le critère le plus corrélé avec le référencement des pages. Suivent les partages Facebook, le nombre de backlinks, les interactions Facebook, les commentaires Facebook, les likes Facebook, les partages Pinterest, et les messages publiés sur Twitter.

Les principaux facteurs Onpage techniques sont la taille des adresses URL, le positionnement des mots clés dans le titre et le fait que la page ne soit pas située sur un sous-domaine.

Les principaux facteurs Onpage liés au contenu sont le nombre de liens internes, la longueur du HTML, le nombre de mots, les mots clés situés dans le texte et dans les liens externes.

On ne peut pas parler directement de critères qui influencent le référencement, il s’agit simplement d’une corrélation. Mais force est de constater qu’une page bien référencée est généralement appréciée sur les réseaux sociaux, et vice versa. La notoriété de la marque est donc primordiale, et cette donnée n’est pas forcément liée à la qualité de l’optimisation des pages pour le référencement.

Les principales conclusions de l’étude SearchMetrics sont les suivantes :

  • Les mots clés dans les noms de domaine et ceux placés dans les URL ont perdu de l’influence entre 2012 et 2013. Google semble moins prendre en compte cette donnée qu’auparavant.
  • Les sites de marques reconnues continuent d’obtenir des résultats différents des autres sites.
  • Les signaux sociaux sont de plus en plus corrélés avec le positionnement des pages;
  • La qualité du contenu reste primordiale, tout comme le nombre de backlinks répertoriés.
  • L’optimisation technique Onpage est une base à ne pas négliger.

L’étude se base sur 10 000 mots clés, 30 000 SERPs (pages de résultats), 150 gigaoctets de données, 5,3 milliards de backlinks, 4,15 milliards de likes Facebook, 330 millions de +1 sur Google+… Bref, si vous cherchiez le document à consulter sur le référencement, le voici. Vous pouvez télécharger l’étude complète SearchMetrics directement sur leur site.

Commentaires

  1. Simon Tripnaux
    28 juin 2013 - 15h25

    Tout cela suit assez bien l’évolution du web et de ses usages, en somme …

  2. Maelle
    28 juin 2013 - 16h37

    Il est évident que si un article est tweeter ou autre, le référencement va augmenter du fait que les gens vont ouvrir cet article de part un réseaux social.
    Le résumé que tu as fait est vraiment très intéressant et permet d’en apprendre énormément, pour ceux qui comme moi sont un peu flemmards et ne liront jamais les 70 pages de l’étude =)

  3. Charles
    29 juin 2013 - 17h41

    un super article, très intéressant d’avoir le retour d’une telle étude. Et surtout pas évident à mettre en œuvre a chaque. Ca peut aussi influencer le contenu d’un contenu :)

  4. Tom
    29 juin 2013 - 17h54

    Après la question de la corrélation en pose une autre : est-ce que ces pages bien placées ont beaucoup de partages sociaux parceque justement elles sont bien placées ou est-ce le contraire ? En gros, qui de la poule et de l’oeuf arrive en premier ?

    Pour ma part je pense de toute façon que l’algo de google essaie de mieux placer les meilleures pages, et que du coup c’est normal qu’elles aient davantage de partages sociaux !

  5. Aspirationn'elle
    29 juin 2013 - 20h46

    Bonjour,

    je ne suis pas du tout étonné du poids que prennent les réseaux sociaux par rapport au référencement.
    Encore moins que les +1 de Google sortent 1ers.
    Google a besoin de lancer et de positionner Google Plus et c’est l’un des moyens qu’ils ont trouvé pour « forcer » les blogueurs et autres sites à être présent et surtout actif sur le réseau…
    Au final, tout le monde s’y retrouve : Google + est alimenté et le nombre de comptes est en croissance et les blogs et sites sont mieux référencés…

    Merci

    Aspirationn’elle

  6. Thomas Humbert
    1 juillet 2013 - 22h16

    Sans grande surprise en somme, le fait d’avoir pas mal de partages augmente le trafic du site et le nombre de backlink vers un site donc c’est logique que cela influence favorablement son SEO.
    Un résumé complet et intéressant malgré tout :)

  7. Ted
    8 juillet 2013 - 13h39

    Non mais arrêtez !
    La phrase la plus importante de l’article, c’est « On ne peut pas parler directement de critères qui influencent le référencement, il s’agit simplement d’une corrélation. »
    En aucun cas il est écrit que le SEO s’améliore en soignant le social media.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar