Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Les directeurs de la communication et les médias sociaux

Anne-Laure Raffestin, le 6 décembre 2010

Comment les Directeurs de la Communication envisagent-ils l’évolution de leur métier par rapport aux médias sociaux ? C’est l’un des objets de l’étude annuelle « The Rising CCO », menée par le cabinet Spencer Stuart et l’agence Weber Shandwick, auprès de 127 directeurs de communication, majoritairement de grandes entreprises, en Europe, Amérique du Nord et Asie.

La reconnaissance de l’importance des médias sociaux

Si l’opinion des médias reste l’indicateur le plus important pour mesurer l’efficacité d’une campagne, les directeurs de communication estiment majoritairement que les médias sociaux connaîtront l’importance la plus croissante pendant la prochaine année. Par ailleurs, les fonctions relatives aux médias sociaux et aux bloggings ont été les plus ajoutées aux département Communication dans les entreprises aux cours des 12 derniers mois.

Directeur de communication et médias sociaux

54% des répondants pensent que la connaissance des médias sociaux sera la qualification la plus importante pour les communicants de demain. Il y a 2 ans, ils n’étaient que 31% à envisager cette compétence comme primordiale.

Mais une mauvaise préparation aux risques

La menace sur la réputation des entreprises liée aux médias sociaux reste un peu méconnue. Un tiers des répondants avouent avoir connu un épisode de crise au cours des derniers mois. Pourtant, 33% d’entre eux jugent qu’ils ne sont pas assez, voire pas du tout, préparés à la gestion de ce type de crise. En outre, l’étude met en lumière que les opinions des directeurs de communication ayant connu une crise sont plutôt similaires à ceux n’en ayant pas connu… Est-ce dû à la complexité et à l’incertitude engendrées par les médias sociaux ?

Menaces et médias sociaux

L’enquête montre bien les opportunités mais également les menaces créées par les médias sociaux. Et confirme qu’il s’agit d’un sujet primordial pour les communicants. Mais ceux-ci n’accordent toujours pas de valeur aux nombres de fans sur Facebook ou de followers sur Twitter : ils ne sont respectivement que 14% et 10% a estimé que ces mesures sont importantes. La quantité n’est donc pas le maître-mot lorsque l’on aborde la question des médias sociaux !

Consulter l’intégralité de l’enquête

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *