Les concours sur Facebook, pourquoi et comment ?

C’est le débat de l’après-midi sur Twitter. La fermeture de la page fan de Kiabi (130 000 fans quand même) engendre de nombreuses discussions. C’est l’occasion de revenir sur l’organisation de concours sur Facebook et sur les problèmes que cela peut engendrer…

logo facebook

Les règles des concours sur Facebook

Bizarrement, tout le monde ou presque sur Twitter connait aujourd’hui par cœur les Conditions Générales d’Utilisation de Facebook. Et chacun y va donc de sa petite critique sur la cas cité précédemment. Mais quelle mauvaise idée ! Le CM n’a pas fait son boulot, il aurait du le voir venir. Pourtant, quand on observe de près ce qui se passe sur Facebook, on se rend compte que la très grande majorité des concours recensés contreviennent aux CGU du site. Qui pour rappel sont celles-ci :

  • Article 3.9 :Vous ne proposerez pas de concours ou loteries (« promotions ») sans le consentement écrit préalable de Facebook. Si nous acceptons, vous êtes seul responsable de la promotion et respecterez nos règles relatives aux promotions et toutes les lois applicables.

Voici une première étape bien exigeante. Je doute malheureusement qu’elle soit souvent respectée. Et du côté des règles promotionnelles, dans le désordre, voici les principales contraintes fixées :

  • Vous ne permettrez la participation à la promotion qu’à partir des endroits suivants : sur la page canevas d’une application et dans l’encart de l’application d’un onglet d’une page Facebook.
  • Vous inclurez les avis suivants à côté des champs de participation de la promotion : « Cette promotion n’est pas gérée ou parrainée par Facebook. Les informations que vous communiquez sont fournies à (destinataire(s) de l’information) et non à Facebook. Les informations que vous fournissez ne seront utilisées que pour (ce que vous comptez faire des informations fournies par l’utilisateur.) ». Et dans le règlement de la promotion : une décharge protégeant Facebook dûment remplie par chaque participant, et une mention que la promotion n’est pas gérée ou parrainée par Facebook.
  • Vous pouvez demander aux participants d’aimer une page, d’indiquer se trouver dans un lieu ou de se connecter à votre intégration de plate-forme avant qu’ils ne fournissent toutes les informations requises pour la participation à la promotion. Vous ne pouvez pas inclure l’exécution d’autres actions sur Facebook dans les conditions de participation à la promotion (connexion à une mise à jour de statut ou une photo, commentaire sur un mur ou téléchargement d’une photo par exemple).

Attention, ce ne sont bien sûr pas les seules. Mais globalement, le champ d’action est minuscule. Pourquoi donc organiser des concours sur Facebook ? Dans les faits, la majorité des concours organisés sont hors-la-loi. Regardez les pages de marques qui comptent le plus de fans, et regardez les concours qui y ont été organisés. Combien contiennent l’obligation de faire tourner l’information à ses amis ? Combien ont réellement eu l’autorisation écrite de Facebook pour leur organisation ? Combien les gèrent via une application spécifique ? Pendant longtemps, l’usage a dominé le règlement. Beaucoup ont organisé des concours sans tenir compte des contraintes imposées. 2011 devrait se passer différemment si les CM n’oublient pas cet incident.

Ajout : Marion_MDM m’a indiqué sur Twitter que Facebook avait des chargés de compte qui valident les applications concours. A voir si cela permet de se passer d’autorisation écrite…

Les concours sur Facebook, pour quoi faire ?

Cela devrait être la première question à se poser. A quoi servent les concours sur Facebook ? Très souvent, pas à grand chose… Si ce n’est à gonfler facilement et artificiellement votre nombre de fans. C’est une fin en soi, avoir une présence plus forte que ses concurrents. Le but est donc de jouer uniquement sur la quantité, quitte à ce que les nouveaux venus ne fassent pas du tout partie de vos prospects potentiels. Les concours sont d’ailleurs souvent en décalage avec la marque, proposant de gagner des cadeaux à 1000 lieux de l’activité de celle-ci.

Facebook gère très mal les concours, et d’une manière générale n’a pas encore intégré les contraintes de communication des entreprises. Ce n’est pas nouveau, et ce n’est pas près de changer. Le but d’un concours peut généralement être double. Fidéliser et récompenser une communauté déjà active ou constituer des bases de données servant ensuite à envoyer des emails publicitaires plus ou moins ciblés en fonction des informations précédemment recueillies. Si vous tentez des concours uniquement pour augmenter votre nombre de fans et pouvoir montrer au monde entier que vous êtes une marque sociale, veillez à respecter les CGU. Cela risque d’être assez inutile, mais au moins vous ne perdrez pas (totalement) votre temps en perdant les inscrits si chèrement achetés. Si vous souhaitez constituer une base de données, préférez un concours sur votre site classique, quitte à l’indiquer sur Facebook ou à communiquer dessus à travers l’achat de campagnes d’affichages. Et si vous le faites pour fidéliser les membres déjà présents… Dites vous qu’une communauté se gère bien mieux dans un espace qui vous appartient. Ce ne sera jamais le cas de Facebook.

Encore envie de lancer un concours sur Facebook ? Alors respectez les règles, tout simplement. Au moins, vous êtes désormais prévenus. Et n’oubliez pas qu’il y a d’autres manières de recruter des fans que les concours…

Le rôle du Community Manager

Quel est le rôle du Community manager dans ce genre d’affaires ? Tout dépend de la marge de manœuvre dont il dispose. Il est évident que si c’est lui qui est à l’origine du concours, il se doit d’inspecter les Conditions d’utilisation d’un site pour voir si elles ne posent pas de problèmes. Mais s’il n’est pas à l’origine de l’idée et qu’il reçoit des instructions à ce sujet ? Mis à part remonter les informations à sa direction, il ne peut pas faire grand chose… Ah si, au moins une : servir de fusible et de bouc émissaire. Et si c’était ça son vrai rôle au Community manager ? Avoir quelqu’un à blâmer quand quelque chose ne se déroule pas comme prévu ? Il est évident que le Community manager est sensé se renseigner sur toutes les contraintes possibles dans les actions en ligne qu’il met en place. C’est son rôle, il est payé pour ça. Reste à voir s’il l’a fait et si ses supérieurs en ont tenu compte.

La prochaine étape ? L’organisation de concours hors Facebook. Il est interdit en France d’organiser un concours sans déposer de règlement au préalable. Comptez environ 300 euros à cette occasion. La plupart des entreprises jouent le jeu dans le cadre de leur communication, mais les usages sur Twitter ou la blogosphère font que c’est très rarement la cas. Les premiers à se faire attraper risquent de servir d’exemples de mauvais élèves, encore une fois… Et tiens d’ailleurs, le dépôt d’un règlement chez un huissier avant de lancer un concours sur Facebook est-il si souvent mis en place ? Rappelons les risques si vous ne les connaissez pas : 2 ans de prison, 37 500 euros d’amende et la fermeture du site Internet. Quand même.

En attendant, Kiabi a payé les pots cassés, sans être forcément plus en tort que les autres… Et servira d’exemple à beaucoup qui, du coup, ne se feront pas avoir. Mais ce n’est pas une raison pour les différents observateurs de donner des leçons. Et vous, qu’en pensez-vous ?

OFFRES D'EMPLOI WEB

Directeur Associé H/F

Nous recherchons pour notre client, une agence spécialisée dans le digital, un(e) :

Directeur Associé H/F

Vous serez en charge du conseil en stratégie digitale et CRM des comptes ...

Assistant Chef de Produit H/F

C3 Alternance recrute pour l'une de ses entreprises partenaire un Assistant Chef de Produit H/F en alternanceN°1 de la communication digitale locale, propose des contenus digitaux, des solutions publicitaires et ...

Community Manager H/F

Le manager e-commerce, achats et logistique développe la stratégie du site e-commerce, en décidant des différents leviers webmarketing à activer pour accroître le trafic, la notoriété et fidéliser les internautes. C'est ...

Commentaires

  1. secteur sud
    23 décembre 2010 - 16h59

    Bon pas la peine de revenir sur Kiabi qui craint ou pas. On sourira quand même devant nombre de montreur de doigt du cas Kiabi qui traitent des concours Facebook sur leur blog sans jamais avoir expliqué les CGU.

    J’ai été confronté à ce problème il y a quelques mois et pour être franc, j’ai eu connaissance des CGU mais j’ai quand même fait le jeu. Pourquoi ?
    Parce que, j’avais eu un contact avec le staff FB France qui en résumé m’a dit « pour faire valider le jeu, soumettez le à votre chargé de compte » et à la question comment avoir un chargé de compte ? la réponse était dépensé chaque mois un budget de plusieurs milliers d’euros (je me rappelle plus du montant mais je t’avais transféré le mail car ça avait un peu fait parlé sur twitter à ce moment là). Alors peut-être qu’ils ont embauché depuis et qu’il est plus simple d’avoir l’autorisation. Peut etre aussi qu’ils seraient un peu plus malins, ils créeraient un formulaire pour les annonceurs et les agences (on sait jamais ça peut être utile pour la suite).

    A la défense de Kiabi et de son agence (si la marque en a une), Facebook est quand même loin d’être tout blanc et à défaut de proposer un support marketing vraiment bien foutu ils pourraient au moins permettent aux marketeurs de prendre contact facilement avec eux.
    Rien que leur page des CGU d’un jeu concours est significative http://www.facebook.com/promotions_guidelines.php aucun lien ou aucun formulaire pour contacter le staff.

    Alors ils sont bien gentils Facebook mais bon ils feraient bien d’être un peu pédagogue avant de dégager des pages comme celle de Kiabi. D’ailleurs je trouve extrèemement limite d’avoir supprimé la page sans avertir la marque ou la mettre en demeure de retirer le jeu. Ca conforte mon idée que Facebook est un géant qui n’est pas sérieux ni digne de confiance.
    Par ailleurs, je me demande ce que vont penser les futures marques à vouloir aller sur Facebook suite à cette suppression débile.

  2. Mathieu Bruc
    23 décembre 2010 - 17h17

    Bravo pour cet article. Nul n’est censé ignorer la loi, sur Facebook comme ailleurs. C’est bien aussi de rappeler la loi sur les jeux et concours, même si elle date de 1836, elle n’est reste pas moins en vigueur avec notamment le dépôt d’un règlement chez l’huissier. Pour la majorité des jeux concours organisés sur Facebook ou Twitter, n’importe quel joueur pourrait porter réclamation sur le comptage des votes, j’aime, etc. Et si l’organisateur n’est pas protégé par un règlement ou un huissier assermenté, je ne donne pas cher de sa peau dans un tribunal…
    C’est dommage pour Kiabi de servir de bouc émissaire, surtout que la majorité des autres Pages qui organisent des concours ne respectent pas non plus les CGU. On ne parlera pas non plus des entreprises qui utilisent des Profils à leurs fins de promotion, c’est encore un autre débat.
    Sur le fond, Facebook a raison de sévir sur le non respect de ses CGU, il aurait du le faire bien avant d’ailleurs… Sur la forme, je suis assez d’accord sur la brutalité de la sanction, et avec le commentaire de François sur le manque de pédagogie et la disponibilité relative.

    Quoiqu’il en soit, désormais, à bons entendeurs…

  3. Modérateur
    23 décembre 2010 - 17h17

    @Secteur_Sub : bien d’accord, c’est très mal géré de la part de Facebook. De ce que je lisais ailleurs, ce ne serait pas forcément le concours qui est visé d’ailleurs, mais possiblement une photo un peu trop dénudée… A suivre. Mais je ne considère pas Kiabi comme entièrement coupable, et je suis surtout agacé, comme tu le dis, par tout ceux qui en profitent pour en rajouter une couche.

    @Lancelot : ah ba forcément, si leur page n’est pas à jour… Merci pour l’info.

  4. Modérateur
    23 décembre 2010 - 17h20

    @Mathieu : oui, le principal intérêt de cette histoire sera finalement d’éduquer un peu ceux qui se servent de Facebook dans un but promotionnel. Rien de nouveau en ce qui concerne les concours en général, c’est clair. C’est ce qui est « drôle » finalement, si la page a bien été fermée pour cause de jeu concours, il devrait y en avoir des dizaines dans ce cas…

  5. Pakito
    23 décembre 2010 - 17h23

    Au delà du fait que des tas de CM n’en ont que le nom puisqu’ils font tout et n’importe quoi, que ce soit sur twitter ou facebook sans en connaitre clairement toutes les CGU, je pense que le problème se situe dans le rôle qu’on attribue à ces gens là, à leurs actions, et aux deux sites suscités.

    Sans rire : un community manager doit gérer une communauté, rien de plus : un client à un problème, il gère en surface et transmet le message au service approprié. Une nouvelle opé de la marque : il est le premier relais de la campagne, via un communication qui change du message traditionnel martelé par spot TV ou mailing…
    De là, un CM, ce n’est qu’un utilisateur de facebook ou de twitter qui se démerde bien pour fédérer. Et qui du coup va fédérer pour une marque, et plus pour lui. Mais si les marques ce penchaient deux secondes sur la véritable e-réputation de tweetos influents, par exemple, elles constaterait que le nombre conséquent de followers est garant d’un nombre de conflits, clash et autres débordement tout aussi nombreux.

    Du coup, même s’il s’agit de la première génération de CM, ils gèrent l’e-branding de leurs clients / employeurs comme ils agiraient pour leur propre compte. C’est là le drame… Facebook se fout qu’un blogueur qui fait quelques centaines de milliers du vu fasse gagner un mug sur sa page, mais, bussiness oblige, le géant crise si c’est une marque. Puisqu’il y voit le manque à gagner. C’est ça qu’il ne faut pas oublier : facebook est gratuit pour TOUT le monde. Et ne peut donc pas offrir des services B2B complets.

    Je n’ai jamais compris l’engouement pour les concours sur Facebook, ou les jeux, quizz et autres applications qui bombardent le malheureux utilisateur de notifications, mails, et autres joyeuseries indésirables. Par contre, les concours sur les blogs sont nettement plus intéressant : on poste un commentaire, et selon sa qualité, ou un tirage au sort aléatoire, on peut gagner ou pas.
    Ou sous d’autres formes, comme la diffusion d’url personnalisées, ou ce genre de choses. Le soucis c’est que le consommateur se méfie carrément des marques aujourd’hui, mais fait clairement confiance à certains blogueurs, leaders d’opinions, icônes des réseaux sociaux… Du coup, c’est en ce sens qu’il faut jouer. La com’ de masse est morte le jour où la blogosphère a été invitée par Chanel…

    Et pour ce qui est de la légalité des concours blogs, qui font généralement gagner seulement un ou deux produit, autant renommer, reformuler. « L’une des personnes qui commenteras cet article dans la semaine se verra offrir tel ou tel truc 😉 » Pas de jeu, pas de compétition, pas de concours… Juste une récompense aux fidèles commentateurs.

  6. Modérateur
    23 décembre 2010 - 17h41

    @Pakito :que dire… à part +1 😉

  7. Bénédicte
    23 décembre 2010 - 17h46

    Qui sème le vent récolte la tempête.
    Je pense qu’il ne faut pas jouer avec une fanpage constituée de 130 000 membres et que le community manager a pris un très gros risque en organisant un concours ne respectant pas les CGU.
    Par ailleurs, il ne me semble pas insurmontable de se tenir au courant des règles relatives à l’organisation de concours sur une plateforme telle que Facebook dans la mesure où c’est aussi le rôle du Community manager : de faire de la veille en permanence sur la bonne utilisation des réseaux à sa disposition…

    Cependant, je suis d’accord avec les personnes disant que Facebook abusent de sa position et a tranché de façon assez rude envers Kiabi. Pourquoi ne pas pénaliser toutes les autres pages dépassant 50000 membres qui ne respectent pas les CGU (et dieu sait qu’il y en a énormément…).
    Le cas Kiabi servira je pense de « jurisprudence » en tout cas en France… Les règles ont été énoncées depuis longtemps, il ne fallait pas en abuser… Les marques vont désormais être contraintes à respecter ses règles afin que tout le monde soit logé à la même enseigne (et je pense que ce n’est pas trop tôt :)).
    J’ai été amenée à organiser un concours sur Facebook, j’étais au courant des règles, ai contacté quelqu’un de chez Facebook pour demander l’autorisation, et n’ayant pas obtenu de réponse, je me suis donc abstenue.
    Je crois qu’il faut avant tout choisir entre organiser un concours afin de récolter quelques centaines de fans (des milliers dans les meilleurs des cas) ou mettre sa page en danger et risquer de se la faire supprimer.

    Les fanpages sont devenues un tel enjeu commercial pour les marques que ce choix n’est pas à faire à la légère…
    D’où la nécessité pour le community manager d’avertir ses responsables des risques encourus par le non respect des CGU, pour ne pas avoir à faire face à une suppression de fanpage « surprise » de la part de Facebook… (même si je doute que Facebook n’ait donné aucun avertissement préalable à la suppression…)

    Le problème le plus grave de cette affaire est, pour moi, le fait qu’un page puisse être récupérée par l’administrateur si il dit à Facebook qu’il investira en publicité sur le site.

  8. Modérateur
    23 décembre 2010 - 18h04

    @Bénédicte : tu peux même dire des dizaines de milliers dans le meilleur des cas (il y a de bons exemples en France). Globalement d’accord avec toi, mais après tout dépend du rôle que l’on définit au CM : tout gérer, ou juste appliquer selon les recos stratégiques des responsables. Le deuxième cas est logiquement majoritaire, à voir dans ce cas précis. Et oui, définitivement, Facebook gère vraiment ça très mal…

  9. Cédric DENIAUD
    23 décembre 2010 - 18h17

    On semble découvrir que pour faire un jeu concours, il faut un règlement et respecter quelques règles. Rien de nouveau en soi sauf que l’on regarde Facebook avec crédulité comme des rêveurs et que de toutes façons si d’autres le font pourquoi pas moi. Ceci témoigne clairement d’un certain amateurisme aujourd’hui de beaucoup d’agences et Community Managers. Je sais que le mot « amateurisme » peut faire mal à certains mais clairement, c’est le cas. Allons voir plus loin que la simplicité apparente de créer une Fan Page et de poster des messages et sondages sur un mur et revenons aux basiques du marketing, de la communication et de la relation client.

    Le cas Kiabi même si demain on en parlera plus et sera à ranger aux rayons des cas marketing qui a juste fait parler dans notre microcosme du Web est toutefois le témoin que le Community Management, ce n’est pas que du Web, et que les considérations et questions que l’on se posait avant restent valables et que sur Facebook, toute marque n’est que locataire à titre gratuit et à aucun moment un propriétaire qui impose ses propres règles.

  10. Modérateur
    23 décembre 2010 - 18h32

    @Cédric : d’où l’importance d’avoir des Community managers ayant intégré un cursus structurant (communication, marketing). Et d’où l’importance d’avoir (dans la mesure du possible) des espaces que l’on gère soi-même, et où l’on reste propriétaire de son contenu et de son évolution…

  11. dandyboy
    24 décembre 2010 - 0h08

    Je suis tout de même surpris sur la manière dont tout le monde frappe sur le CM de Kiabi en disant « Moi, je le savais, j’aurais évité tout ça ». Pour être franc, très peu de personne était vraiment au courant de ces règles (aussi bien annonceur qu’agence), et on se prend un coup sur la tête avec le cas Kiabi.
    Kiabi subit juste la frustration de Facebook et l’envie de faire du business via les applications pour les jeux concours. Par ce geste, on vient juste de comprendre que Facebook est devenu un ogre à la google (un peu de retard sur vos factures adwords, et c’est le massacre) qui peut se permettre ce qu’il veut sur son espace.

  12. Sebastien
    24 décembre 2010 - 0h52

    Bonsoir,

    J’aimerais soulever un point dans ce que vs dites  » Il est interdit en France d’organiser un concours sans déposer de règlement au préalable. », il existe un moyen effectif de se passer du déôt chez huissier d’un reglement, nombre de sites d’ailleurs le font… Il suffit d’indiquer une question subsidiaire, que l’on peut voir apparaître assez svt, ce qui signifie bien souvent qu’aucun reglement n’a été déposé chez un huissier, à soavoir, qu’elle sera le nombre de participants? Donc à la clôture du jeu, celui qui aura donné le nombre excact ou s’en rapprochant au nombre inférieur ou supérieur gagnera, et si plusieurs ex exqo, c’est la personne qui aura donné en 1 er le nombre qui gagne…
    Autre moyen, le site random.org qui permet un tirage aleatoire bien que cela n’a rien d’officiel. Mais il est évident que des blofs ne vont pas aller payer un huissier pour faire gagner des places de cinéma ou suite à des partenariats avec differentes marques offrant 1 cadeau, bien svt plus symbolique que de grande valeur!
    Après, concernant le cas facebook, il est regrettable que cette clause soit mis en application, exemple la page Kadeo vient d’arrêter pour cette raison son calendrier de l’avent qui mettait en jeu une carte Kadeo / jour, en demandant à ses « fans » de déposer un commentaire! Il est sur que la majorité des « fans » ne sont pas client de la marque concernée, mais le concours est une forme de publicité, revenant à moindre coût en comparaison à une campagne d’affichage ou spot tv/radios…
    Parfois même le retour est bien plus grand, exemple, la mise à prix avec une voiture à la clef, attirera des milliers de participants facilement d’autant plus qu’il existe une multitude de sites sur le web répertoriant au quotidien ces jeux! Et il est forcé que sur le nombre de personnes participantes,c ertaines soient retenues sur l’enseigne organisatrice…
    Voilà, petit commentaire sur ce sujet, bonne soirée!

  13. Sebastien
    24 décembre 2010 - 0h52

    Bonsoir,

    J’aimerais soulever un point dans ce que vs dites  » Il est interdit en France d’organiser un concours sans déposer de règlement au préalable. », il existe un moyen effectif de se passer du déôt chez huissier d’un reglement, nombre de sites d’ailleurs le font… Il suffit d’indiquer une question subsidiaire, que l’on peut voir apparaître assez svt, ce qui signifie bien souvent qu’aucun reglement n’a été déposé chez un huissier, à soavoir, qu’elle sera le nombre de participants? Donc à la clôture du jeu, celui qui aura donné le nombre excact ou s’en rapprochant au nombre inférieur ou supérieur gagnera, et si plusieurs ex exqo, c’est la personne qui aura donné en 1 er le nombre qui gagne…
    Autre moyen, le site random.org qui permet un tirage aleatoire bien que cela n’a rien d’officiel. Mais il est évident que des blofs ne vont pas aller payer un huissier pour faire gagner des places de cinéma ou suite à des partenariats avec differentes marques offrant 1 cadeau, bien svt plus symbolique que de grande valeur!
    Après, concernant le cas facebook, il est regrettable que cette clause soit mis en application, exemple la page Kadeo vient d’arrêter pour cette raison son calendrier de l’avent qui mettait en jeu une carte Kadeo / jour, en demandant à ses « fans » de déposer un commentaire! Il est sur que la majorité des « fans » ne sont pas client de la marque concernée, mais le concours est une forme de publicité, revenant à moindre coût en comparaison à une campagne d’affichage ou spot tv/radios…
    Parfois même le retour est bien plus grand, exemple, la mise à prix avec une voiture à la clef, attirera des milliers de participants facilement d’autant plus qu’il existe une multitude de sites sur le web répertoriant au quotidien ces jeux! Et il est forcé que sur le nombre de personnes participantes,c ertaines soient retenues sur l’enseigne organisatrice…
    Voilà, petit commentaire sur ce sujet, bonne soirée!

  14. Modérateur
    24 décembre 2010 - 9h56

    @dandyboy : c’est bien ce qu’il me semble également.

    @Sébastien : heu… D’où tires-tu ces infos ? A ma connaissance, ces manières ne permettent absolument pas de se passer d’un huissier. As-tu une source ?

  15. secteur sud
    24 décembre 2010 - 15h00

    @sebastien : Il n’y a pas d’alternative ou de conditions. Les jeux (intervention du hasard), les concours (sans intervention du hasard) et les jeux concours qui sont bien 3 modèles différents d’animation sont tous réglementés par l’article L121-1 du code de la consommation. Les 3 modèles précédemment nommés sont assimilés à de la publicité et la responsabilité de l’entreprise organisatrice est surveillée. On peut se passer de l’huissier uniquement pour les tirages au sort mais le règlement doit être déposé c’est obligatoire.
    Par contre Flav, sur Rennes en tous cas, je peux te donner le contact d’huissier qui prennent entre 150 et 200 euros pour le dépot 😉

  16. Alex
    24 décembre 2010 - 16h19

    Voici un exemple de règlement déposé pour un jeu-concours facebook trouvé sur Internet : http://www.tradonline.fr/medias/docs_tol/Reglement-tirage-au-sortTradOnline.pdf.

    Ce jeu-concours est parfaitement conforme à l’article L121-1. Après vérification, je crois qu’ils ont vraiment fait les choses comme il faut. Pourtant, ce jeu-concours n’est pas conforme aux CGU de Facebook (si j’ai bien compris) car il n’est pas permis de proposer aux utilisateurs facebook de rentrer dans le concours « par le seul fait de devenir fan ». La conformité avec la loi française n’est donc pas suffisante car on est chez Facebook et on doit s’adapter à leur propres règlements qui prévalent.

  17. Jeremy Benmoussa
    25 décembre 2010 - 23h01

    Très utile cet article. Très bon condensé des infos à avoir avant de se lancer dans un concours sur Facebook !
    Jeremy

  18. Paul@Restaurant Marrakech
    28 décembre 2010 - 2h04

    Je pense honnêtement que Facebook supprime les droits de publication des pages pour un oui ou pour un non. On me les a enlevés pour plusieurs pages alors que je ne faisais rien de mal dessus. J’ai regardé les TOS et je ne contrevenait à vraiment aucune condition d’utilisation. Facebook, c’est vraiment le stalinisme du 21ème siècle…

  19. John Smith
    29 décembre 2010 - 14h31

    Super cet article. Très utile.

    Je suis tout jeune CM et j’avoue que l’affaire KIABI me laisse sans voix.
    J’ai organisé depuis mon arrivée dans l’entreprise 2 concours Facebook basé sur ses fonctions natives. Vous imaginez ma tête (et celle de mon boss).
    Je me renseigne aujourd’hui autant que possible sur les conditions d’utilisation et la loi bien sûr puor devenir un super CM.

    Avec un peu de chance vous allez pouvoir m’aider :
    – Comment contacter le staff de Facebook France pour leur demander de valider un règlement de concours (j’ai cherché, je ne trouve qu’un formulaire d’aide, pas du tout adapté à ce genre de questions)
    – Comment être averti automatiquement des changements des conditions d’utilisation de Facebook (ou twitter d’ailleurs). Existe-il un compte à suivre ?

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar