L’entreprise 2.0 : mythe ou réalité ?

On parle de plus en plus du concept d’entreprise 2.0, une nouvelle génération de management qui s’appuierait sur les outils développés sur le web 2.0. Wikis, blogs, partage de l’information et réseaux en seraient, entre autres, les axes majeurs. Mythe ou réalité ? Très conceptualisé, cette idée est cependant très peu appliquée pour le moment. Pour appréhender les nouvelles problématiques de l’entreprise, comprendre ce nouvel angle d’attaque peut se révéler important. Un petit tour d’horizon sur le sujet s’impose.

entreprise 2.0

Loin d’être une référence dans le domaine, je préfère vous aiguiller vers des professionnels qui ont étudié le sujet en profondeur. Voici donc quelques liens qui vous aideront dans la découverte de ce nouveau schéma.

Tout d’abord, commençons avec ce document à la limite de la parodie trouvé sur l’excellent blog Negabuzz qui recense les buzz négatifs. Ce slide vous présente Charlie alias Mr Entreprise 2.0. Très cliché, il reprend les bases du web 2.0 à la sauce Entreprise. Intéressant tout de même pour comprendre les bases du sujet…

Sur un registre beaucoup plus sérieux, le maître en la matière Fred Cavazza nous offre un billet très complet et parfaitement documenté : Qu’est-ce que l’entreprise 2.0 ? Une analyse en profondeur pour comprendre les vrais problématiques du sujet, des ressources et des pistes de réflexion.

Le blog Entremetteur de compétences ajoute une touche plus RH à cette problématique, en réponse au billet de Fred Cavazza (qui a déjà fait le tour du net) avec son billet Entreprise 2.0 = collaborateurs 2.0 = RH 3.0 ou la vie réelle.

Pour finir, Bertrand Duperrin commence lui aussi sur son blog à détailler sa vision du sujet. D’autres billets suivront pour approfondir sa réflexion.

Ces billets pourront vous permettre de vous faire votre propre avis sur la question et d’avoir les connaissances nécessaires pour pouvoir appréhender l’entreprise 2.0. La question est de savoir si elle sera un jour mise en pratique…

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

  1. Carole
    2 août 2007 - 18h12

    Est-ce qu’il s’agit d’une révolution des méthodes de travail dans l’entreprise, suite à l’apparition de tous ces nouveaux outils multimedia ? Me trompai-je ?

  2. Modérateur
    2 août 2007 - 18h53

    La « révolution » annoncée concerne essentiellement les méthodes de traval effectivement, mais aussi les échanges interpersonnels et le management… Cela se concrétise dans les process mais aussi dans la conceptualisation de l’entreprise et de son organisation globale. Mais cela reste seulement une théorie pour le moment, appliquée de manièresporadique… Je te conseille vivement le billet de FRED cavazza, il explique très bien tout cela !

  3. Sylve Isis
    2 août 2007 - 22h02

    Pour vous faire part un peu de mon expérience perso, j’ai tenté sans le savoir de faire du « 2.0 » au sein du centre hospitalier où je bossais… La pratique est loin d’être évidente même si l’intention est bonne : résistance au changement +++, les habitudes ancestrales, les réticences vis à vis de l’informatisation etc… et pourtant dans un audit pratiqué en novembre dernier au sein d’un autre établissement, les salariés sont paradoxalement très demandeurs de ce partage d’information… Je pense qu’il s’agit de bien préparer le terrain et d’expliquer surtout aux différents protagonistes, que ce n’est pas parce qu’ils partagent l’information qu’ils ne la possèdent plus… Et pourtant, cela est très efficace avec les personnes qui adhèrent au projet : gain de temps considérable, accès à la bonne information en un clic de souris, veille et mise en ligne récurrente, récapitulatifs des mises en ligne récentes, moteur de recherche, etc… Tout le monde s’y retrouve… Sauf bien entendu ceux qui se croient indispensables et qui ne partagent rien, et c’est bien entendu très mal perçu par la hiérarchie qui se sent dépourvue de son pouvoir… Les mentalités sont lentes à évoluer (ce que je viens de vous raconter c’est 7 années de boulot et de formations auprès des agents)… Donc, je confirme c’est possible… Je n’ai pas eu le temps hélas d’effectuer un audit sur le système mise en place…

  4. Frame
    3 août 2007 - 9h04

    L’article de Fred Cavazza est un incroyable exercice de vulgarisation et de reflexion sur l’entreprise 2.0 ; rien que son schéma vaut sacrément le jus. C’est du haut niveau de communication organisationnelle un article comme ça. Je me le favorite en remerciant captain modo pour sa veille 🙂

  5. fwiyapin
    3 août 2007 - 14h32

    Salut,

    Le débat est très intéressant et la question vaut la peine d’être posée. Je vous répondrai peut être dans quelques années, puisque je vais me lancer dans un business dans lequel on s’appuie essentiellement sur du web 2.0, du moins pour commencer. La raison? se payer un web designer est très cher lorsque l’on débute…7000 eurso pour un site, alors qu’un blog peut assurer, dans un premier temps une présence en ligne.
    🙂

  6. Patricia
    3 août 2007 - 17h07

    Et bien, la lecture de tous ces articles sur l’entreprise 2.0. me laisse perplexe. Certes d’un point de vue technique, il y a un gain de temps très important en particulier dans la transmission des informations ou l’absence de déplacement. Comme l’écrit Bertrand Duperrin cela ressemble fort à l’organisation scientifique du travail. Ce qui en théorie et sur le plan matériel, serait pour les entreprises un avantage considérable.

    Maintenant si on regarde du point de vue humain. La question serait alors : quels sont les limites physiques et psychiques de l’individu placé en situation d’activité dans une entreprise 2.0. ?
    Avec l’OST, le problème est apparu peu de temps après son application où le rendement à diminuer fortement malgré les augmentation de salaire. La cause la plus probale et démontrée dans les années 60 par Mayo (fondateur des relations humaines), est que la répétition de la tâche provoque à moyen terme une lassitude qui réduit fortement la motivation.

    Au niveau de l’entreprise 2.0. il semblerait que le problème soit d’ordre intellectuel. Les droits d’auteur vont disparaître et avec, les articles des experts. Comme le fait actuellement Wikipédia sur la toile par rapport aux encyclopédies. Rien ne garantit l’exactitude des articles puisqu’ils peuvent être modifié par tous. Je pense qu’il s’agit là d’un problème majeur et qu’il sera un frein important à tout lancement éventuel à ce type d’entreprise.

    Je n’ai pas vu, à moins d’avoir loupé des lignes, le type d’entreprise concernée par cette forme, leur domaine d’activité et les métiers concernés.

  7. negabuzz
    3 août 2007 - 18h13

    sacré charlie
    thx pour le lien 😉

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar