Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Le guide de bonne conduite sur les médias sociaux d’Apple dévoilé

Anne-Laure Raffestin, le 5 décembre 2011

Critiquer gentiment l’un des produits Apple lorsque l’on y est employé, cela peut coûter cher. Un salarié américain a en effet été licencié suite à des propos tenus sur Facebook, décision jugée parfaitement légale par la suite. Mais qu’ont le droit de dire ou non les employés d’Apple ? Le site 9to5Mac s’est procuré l’intégralité de la politique de la firme en matière de présence sur les médias sociaux. Ce type de document commence à être en vigueur dans quelques entreprises, afin de faire savoir aux salariés ce qu’il peuvent exprimer sur leur société, pour éviter les problèmes de confidentialité entre autres – et, parfois, encourager la prise de parole sur les médias sociaux.

En ce qui concerne Apple, c’est plutôt strict. Les règles de bonne conduite restent applicables que ce soit pendant les heures de bureau ou pendant le temps libre, et que la personne s’identifie ou non en tant qu’employé d’Apple. Cette politique très restrictive est justifiée par le fait que même si le salarié ne parle pas toujours au nom d’Apple, on peut savoir qu’il en est un. Les salariés sont invités à faire preuve de bon sens lorsqu’ils s’expriment, et à ne pas proférer d’insultes, de vulgarités, de considérations raciales… Plutôt normal. De surcroît, on ne peut pas lancer ou participer à des discussions trop polémiques ou qui pourraient être blessantes : chez Apple, on n’a pas le droit d’être un troll !

Apple

Si certaines règles sont plutôt classiques, comme l’interdiction de divulguer des informations confidentielles sur la marque ou de parler de ses collègues ou de ses clients sans permission, d’autres sont un peu plus étonnantes. Par exemple, il est strictement défendu aux salariés de discuter d’Apple sur leur propre blog un site personnel. Il est également interdit de prendre part aux rumeurs, qui sont monnaie courante avant la sortie d’un nouveau produit Apple, que ce soit pour les infirmer ou les confirmer. Les employés ont aussi défense de participer à n’importe quelle conversation sur les sites liés à Apple ou à Mac, même s’ils ne s’identifient pas en tant que salarié. Les blogs, les wikis, les réseaux sociaux ne peuvent être utilisés pour communiquer entre collègues. Bien évidemment, le non-respect de ce guide entraîne de sérieuses conséquences, allant jusqu’au licenciement. Elle s’applique non seulement aux salariés, mais également aux personnes en relation d’affaires avec Apple.

Les restrictions sont vraiment nombreuses, et visent à protéger la marque avant tout. Mais Apple n’est-il pas allé trop loin avec cette charte de bonne conduite sur les médias sociaux un peu étouffante ? Car s’il est légitime de poser des bases et de ne pas faire n’importe quoi, notamment à l’égard de la confidentialité et du secret industriel, la politique d’Apple empiète un peu sur les droit d’expression de chacun.

Source : Zdnet
Crédit image

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *