L’importance de la marque employeur : les candidats de plus en plus en recherche d’informations

Si l’on parle beaucoup de l’importance de l’identité numérique pour les candidats, il ne faudrait pas oublier que les entreprises, elles aussi, ont leur carte à jouer quant à leur visibilité sur Internet. La nécessité d’une prise de parole claire et distincte n’est plus à prouver concernant leur communication classique, mais également pour l’entreprise en tant que recruteuse : la marque employeur déployée sur Internet devient cruciale. Nous avions consacré une partie de notre grande enquête sur les réseaux sociaux et le recrutement à ce sujet, et notamment à la façon dont les candidats utilisent les médias sociaux pour se renseigner sur les entreprises pour lesquelles ils souhaitent postuler. Voici donc les principaux enseignements que nous pouvons en tirer en ce qui concerne la marque employeur des entreprises.

La recherche d’informations par les candidats

  • La grande majorité des candidats effectuent des recherches avant de postuler

Ce n’est plus un secret : Internet a permis aux candidats de se renseigner davantage sur les entreprises. C’est un phénomène sur lequel revient plus longuement Arnaud Pottier Rossi dans cet article. Car si on parle de plus en plus des recruteurs qui n’hésiteraient plus à « googliser » les candidats, il ne faut pas oublier que l’inverse est également vrai ! Logique, puisqu’une candidature bien préparée repose en partie sur la bonne connaissance de l’entreprise ciblée. Et l’information est plus que jamais facile d’accès.

Enquête réseaux sociaux

89% des personnes que nous avions interrogées ont déclaré faire des recherches en ligne sur les entreprises__ pour lesquelles elles voulaient postuler. C’est donc un phénomène auquel personne n’échappe…. Et dont les conséquences se font sentir : suite à ces recherches, la moitié des internautes affirment abandonner leur candidature en cas de traces négatives. Autant de bons candidats potentiels qui échappent ainsi au processus de recrutement. Si l’entreprise est à la recherche de profil pénurique, qui ont beaucoup d’offres d’emploi à disposition, c’est dommage de se couper de cette façon de candidatures adéquates.

A l’inverse, les traces positives en ligne peuvent influencer les candidats dans le bon sens : 78% de nos répondants sensibles à la question ont en effet décidé de postuler dans une entreprise suite à leurs recherches sur Internet, dont les résultats leur ont semblé bons. Les recruteurs ont ici des cartes à jouer !

  • Les moyens utilisés pour la recherche d’information

Pas de surprise : c’est vers Google que se tournent en priorité les candidats en quête d’informations. Le moteur de recherche est utilisé par 95% des personnes qui se livrent à des petites investigations sur les entreprises. Assez logiquement, les sites Internet des entreprises visées sont également plébiscités (75%). En revanche, si l’on parle beaucoup du mal que peuvent causer les réseaux sociaux en matière d’e-réputation, le danger est finalement moindre en ce qui concerne la recherche d’informations pendant le processus de candidature. Les réseaux sociaux personnels (Facebook et Twitter) ne sont en effet utilisés à ces fins que par 11% des candidats.

Les recherches sont certes ultra fréquentes, mais l’apport d’informations, de commentaires et d’opinions par les internautes est bien plus faibles. Seules 10% des personnes que nous avions interrogées ont indiqué prendre part à des discussions d’ordre professionnel sur Internet. Et lorsqu’elles le font, c’est majoritairement sur les réseaux sociaux professionnels (71%) que les conversations ont lieu, ainsi que sur les forums (50%). Les entreprises ont donc tout à gagner à connaître cet état des lieux en matière de marque employeur.

Les conséquences pour les entreprises : une prise de parole nécessaire

Se priver de candidatures à cause de mauvaises traces en ligne, c’est dommage. Quelles peuvent être ces traces ? Mauvaises appréciations d’anciens salariés mécontents, anciens articles de presse sur des affaires passées… Mais comme notre enquête le montre, les internautes sont finalement peu nombreux à participer activement aux conversations concernant les entreprises. Le risque de traces négatives s’en trouvent diminué ! Même si observer l’existant est nécessaire pour savoir de quelle façon on parle de son entreprise en tant que recruteuse, la tâche sera moins complexe que lorsque de multiples et négatives discussions ont déjà été produites. Difficile de maîtriser ce que l’on a pas écrit soi-même ! Cependant, même s’il est rare, du contenu négatif décourage fortement les candidats à postuler, comme on l’a vu vu plus haut. Savoir ce qui a été dit, et pourquoi cela a été dit, est indispensable pour pouvoir rectifier le tir, et peut-être également remettre en question certains de ses choix… Après cette phase plus passive d’état des lieux, il faudra envisager de combler les manques.

recrutement réseaux sociaux

Si l’entreprise est très peu active en matière de marque employeur et de recrutement 2.0, les candidats se heurteront sans doute davantage a une absence d’informations, ou à une information périmée, qui ne reflète pas vraiment l’esprit et la culture d’entreprise actuels, ou bien encore les types de postes possibles, les évolutions de carrières envisageables etc. Ils disposeront dans ce cas uniquement de ce que l’offre d’emploi annonce, et des renseignements sur les produits proposés par l’entreprise glanés ici et là. En cas de profil pénurique ou de compétences rares, le manque d’info peut facilement décourager la candidature, et ce d’autant plus si d’autres entreprises offrent de précieux renseignements et cultivent bien leur image employeur. Le choix ne penchera certainement pas du côté de la société plus invisible ! Peu de marque peuvent se targuer d’une image employeur excellente sans trop d’efforts – n’est pas Google qui veut.

Même sans aller jusqu’à la très belle plateforme dédiée Backstage mise en place par BNP-Paribas, il est possible de prendre la parole de manière simple mais efficace. Présenter les métiers proposés, la philosophie de l’entreprise, ses valeurs, les avantages qu’elle offre… Même sur Facebook, cela ne sera pas très compliqué. L’essentiel étant que les candidats puissent avoir accès facilement aux informations dont ils sont à la recherche. Voire, pourquoi pas, inciter au dialogue et aux questions (et ne pas oublier d’y répondre). Les bases d’une présence simple mais saine, et du déploiement de la marque employeur, sont posées !

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar