Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Mark Zuckerberg s’engage sur le respect des données personnelles sur Facebook

Anne-Laure Raffestin, le 30 novembre 2011

On parle beaucoup de lui, mais ses interventions publiques et officielles se font finalement rares : Mark Zuckerberg vient de s’exprimer à propos de Facebook, et sur Facebook. Le fondateur de Facebook a beau avoir fait l’objet de multiples articles et reportages en tout genre, et d’un film à succès, il n’en reste pas moins assez discret, et ses apparitions médiatiques se font rares. Stratégie de communication ou véritable maladresse, ses interventions ne sont jamais très efficaces. Et pourtant, vu les critiques de plus en plus nombreuses à l’égard de la politique quelque peu opaque de Facebook vis-à-vis de la confidentialité et de la protection des données personnelles, il était plus que temps d’agir… Cette prise de parole prend place le jour de la signature d’un accord avec les autorités américaines portant sur ces thèmes.

Donc, Mark Zuckerberg vient de publier un article sur Facebook intitulé « Our Commitment to the Facebook Community« , également traduit en français. A ma connaissance, il s’agit d’une des très rares fois que Mark Zuckerberg utilise son propre réseau social pour s’exprimer publiquement.

Logo facebook

Qu’y apprend-on ? Tout d’abord, le fondateur de Facebook revient sur sa création, et sur les notions de partage et d’échanges qui l’ont accompagnée. Avec un beau story-telling à la clé, Mark Zuckerberg nous enseigne que l’idée de protéger les informations personnelles des membres a toujours été la pierre angulaire de son réseau. Il estime même que Facebook possède un bon historique concernant la protection de la vie privée et la transparence. On en doute un peu et on se rappellera à ce sujet quelques épisodes un peu hasardeux de changements radicaux des paramètres par défaut, sans que les utilisateurs ne soient forcément bien prévenus de ces évolutions. Les contenus que vous croyiez privés devenant brusquement publics, c’est un peu gênant. Cependant, Mark Zuckerberg reconnaît ces erreurs et s’en excuse, notamment concernant les remous causés par Beacon, une fonctionnalité bien vite abandonnée.

Mark Zuckerberg s’engage clairement à ce que les données personnelles soient respectées. De toute façon, il n’avait guère le choix, vu l’accord signé avec la FTC : des audits seront réalisés durant 20 ans sur le réseau social, qui devra tenir toutes ses promesses en termes de respect de la confidentialité et de l’approbation de sa politique par les utilisateurs. Mark Zuckerberg revient également sur les différentes innovations de ces 18 derniers mois. Et finit sur la nomination de deux fonctions-clés (il était temps !) au sein de la firme : une responsable de la politique de confidentialité et vie privée, et un responsable produits sur ce sujets. Parions que leurs journées seront bien remplies.

Reste à savoir si cet « engagement » solennel un peu étrange sera bien entendu et compris par les utilisateurs. Entre les personnes qui quittent Facebook à cause de ces menaces, celles qui en sont conscientes mais qui restent quand même, celles qui dévoilent tout sur leur Mur, celles qui passent leur temps à dénigrer Facebook… Difficile de connaître les réels griefs des membres les plus fidèles. A en croire les nombreux commentaires postés sur l’article en version originale, les réactions semblent davantage porter sur l’absence d’un bouton « Je n’aime pas » que sur ce qu’il advient des données personnelles.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *