L’emploi via les médias sociaux : la perception des recruteurs sur ces candidats 2.0

Avant-propos : Ce billet a été écrit par Kamel Bouslama, directeur de YooCom, agence digitale spécialisée dans la communication web et l’e-influence. Il attache beaucoup d’importance au développement de l’identité numérique et à l’animation de communautés, passion qu’il exerce, entre autres, via son blog et son twitter.

Trouver un emploi n’a jamais été de tout repos, et dans le contexte de crise économique aujourd’hui, cette mission n’en est que plus ardue. Si le fait de s’inscrire au pôle emploi et d’avoir son CV sur RegionsJob fait partie de la check-list du demandeur d’emploi, ce dernier, s’il souhaite mettre toutes les chances de son côté, saura compter sur les nouveaux atouts du Web. En effet, une nouvelle composante a fait son entrée, depuis quelques années maintenant, dans le marché du travail : les réseaux sociaux. Ces nouveaux services sont aujourd’hui bien ancrés dans les usages des internautes, à un point tel que des sites comme Facebook ou Youtube par exemple se classent parmi les sites les plus visités au monde.

Selon une étude publiée par le site américain de recherche d’emploi Careerbuilder.com, neuf employeurs sur vingt, soit 45% des sondés, consultent les réseaux sociaux avant d’envisager le recrutement d’un candidat. 29% d’entre eux se ruent sur Facebook, 26% sur LinkedIn, 21% sur Myspace, 11% sur les blogs et 7% sur Twitter. Menée auprès de 2 667 recruteurs américains, cette étude présente la réaction de ces derniers après avoir «espionné» la page de leurs recrues potentielles. Source : eMarketer

emploi réseaux sociaux

Les réseaux professionnels

C’est en surfant sur cette vague « Web 2 » que des sites comme LinkedIn ou Viadeo se sont imposés comme réseaux sociaux professionnels de référence. L’idée consiste à consolider son réseau en créant son profil en ligne, pour ensuite mettre en relation ses contacts, présenter ses projets, élargir son réseau …. et être contacté par les chasseurs de tête ! Beaucoup de cabinets de recrutement sélectionnent ou démarchent spontanément les membres de ces sites, pour peu que votre profil colle au poste à pourvoir.

Il faut néanmoins nuancer les opportunités d’embauche offertes par ces réseaux sociaux professionnels. Si il y a quelques temps les CV en ligne n’étaient pas légion, la tendance s’est inversée aujourd’hui et les entreprises n’ont que l’embarras du choix. Il est donc illusoire de se reposer seulement sur ce genre de plateformes pour les demandeurs d’emploi.

Les réseaux « grand publics »

Pour n’en citer qu’un, prenons le cas de Facebook. L’audience de ce site grandit exponentiellement chaque jour dans le monde et rares sont ceux parmi notre entourage qui ne disposent pas d’un profil Facebook. Partager ses humeurs, ses souvenirs de vacances, commenter certaines actualités, participer aux groupes de discussions, etc. Les occasions de s’exprimer ne manquent pas, et certains recruteurs l’ont bien compris. Nombreux sont ceux qui recoupent les informations « officielles » fournies par un candidat avec celles présentes en ligne de manière plus informelles. Nous avons tous déjà entendu au moins une anecdote sur les relations entreprise-salarié qui ont débouché sur un licenciement par exemple la compagnie aérienne Virgin Atlantic qui licencie 13 personnes suite à des échanges sur facebook qui « discréditent » l’entreprise. Son utilisation dans un cadre professionnel est possible, mais en prenant des précautions.

Les services de partages de vidéos

Il existent d’autres manières de sortir du lot et de se faire contacter par des entreprises de renom. Les sites en ligne de partage de vidéos (Youtube, DailyMotion par ex.) regorgent d’internautes mettant en avant leurs productions. Autant vous prévenir, on peut trouver le meilleur comme le pire. Si ces vidéos font souvent sourire, les nombreux essais catastrophiques ont détourné depuis longtemps l’attention des recruteurs.

Autres solutions marginales

Assez original avant d’être repris mécaniquement, proposer sur un site une somme d’argent contre un emploi réunissant toutes les conditions du demandeur. Second Life, en tant que potentiel outil de sourcing, s’est vu complètement dénigré par les recruteurs.

Le personal branding

Vous l’aurez compris, votre présence sur les jobboards et autres réseaux sociaux, orientés professionnel ou non, permettent aux recruteurs de vous évaluer par avance, avant même l’éventuelle première prise de contact. Il est donc important de ne pas négliger votre identité numérique, c’est à dire l’ensemble des traces que vous laissez sur Internet. Vous devez avoir le contrôle sur votre e-reputation, sous peine de saborder votre profil professionnel par votre vie IRL (in real life).

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour mettre en avant votre expertise :

  • Animez un blog spécialisé dans votre secteur d’activité : vous échangerez ainsi avec plusieurs de vos confrères, agrandirez naturellement votre réseau en même temps que votre lectorat. Pour beaucoup de cabinets, le blog est plus parlant qu’un CV. Plus que des mots, des réflexions, des analyses, un point de vue, un positionnement, un esprit de synthèse, etc. Vous pouvez par exemple en créer un gratuitement sur la plateforme de blogs emploi de RegionsJob.
  • Initiez des évènements : dans un contexte professionnel de plus en plus concurrentiel, il faut réussir à se démarquer des autres. Lancez donc des jeux concours, montez des groupe d’influence, créez du contenu d’intérêt public, etc.
  • Faites vous citer, recommander par des personnes influentes sur le Web

Si vous décidez de ne pas investir Internet, d’autres le feront pour vous. Autant être pro-actif. Le Personal Branding peut vous aider à créer ou développer votre notoriété. En un mot, il vous faut désormais exister et (surtout) être reconnu sur Internet !

Quelques conseils pour vous aider dans votre recherche d’emploi

Ne négligez pas Twitter. L’outil de microblogging est simple mais malléable. Il offre un canal de diffusion d’annonces particulièrement réactif et les chercheurs d’emploi peuvent y trouver des propositions qui s’affichent en temps réel. (Liste des principaux comptes twitter liés à l’emploi et aux RH en France).

Pensez à demander des recommandations sur LinkedIn, ces quelques petites lignes permettent de formaliser une référence professionnelle ou une expérience réussie, et donnent une très forte crédibilité à votre profil.

La plateforme DoYoubuzz est très appréciée des recruteurs, par sa clarté et sa simplicité. Pour les chercheurs d’emploi, votre CV peux être affiché sur votre profil Facebook ou bien encore devenir un véritable site web avec un nom de domaine personnalisé.

Prenez garde aux paramètres de confidentialité sur Facebook. Si vous hésitez à publier/partager une information dans votre feedstream, posez vous cette question : « Le mettriez-vous sur votre CV ?« . Pensez aussi à l’application « work with me » qui permet aux salariés de faire connaître aux membres de leurs réseau les postes à pourvoir dans leur entreprise.

Enfin, la recherche d’un emploi peut être longue, stressante voire douloureuse. Ne vous laissez pas décourager, persévérez, les efforts paient toujours. Pensez multi-canal, off-line et on-line : Les réseaux sociaux peuvent « booster » votre recherche d’emploi mais il ne faut pas pour autant négliger les autres pistes de recherche d’emploi (candidatures spontanées, offres d’emploi, sites des entreprises, salons ou forums emploi).

Soyez à l’affut tout en développant votre e-reputation !

Le blog de Kamel
Crédit image

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. FOx15
    18 novembre 2009 - 14h02

    Merci pour cet article intéressant 🙂

    Je suis tout ouïe surtout en cette période de recherche active d’un travail.

  2. Véronique
    18 novembre 2009 - 14h16

    Oui, merci également pour ces conseils. Ils rappellent aussi de ne négliger aucune piste. Et, finalement – dans des secteurs précis évidemment – il y a pas mal d’offres qui passent par Twitter notamment.

  3. WebTalent
    18 novembre 2009 - 17h12

    Avec le développement du web 2.0, il n’est plus possible aujourd’hui de négliger l’impact des réseaux sociaux sur le marché de l’emploi et le contexte actuel nous pousse à nous y adapter, ce que décrit bien l’article. C’est en intégrant ces mutations dans le paysage du web que WebTalent a développé une nouvelle solution de sourcing de CV qualifiés sur le net. WebTalent l’a très bien compris et s’attache à dénicher des talents sur ce marché caché de l’emploi. Alors que le phénomène des réseaux sociaux prend de plus en plus d’ampleur, il est intéressant de se demander comment le web 2.0 influencera les comportements des recruteurs dans l’avenir : ces prises d’information entraineront-elles de l’espionnage ou de la création de valeurs ?

  4. Kamel
    18 novembre 2009 - 19h51

    Twitter devient tellement incontournable dans le marché du travail qu’un partenariat a été noué entre Twitter et LinkedIn (mise à jour du statut LinkedIn via Twitter en rajoutant #in à la fin des twitts – option à activer sur son LinkedIn)

  5. Michel
    19 novembre 2009 - 10h11

    Bonjour,
    Le site http://www.beboomer.com s’engage dans l’emploi des séniors et jeunes séniors depuis sa création.
    Beboomer.com est un réseau social pour les plus de 45 ans où les membres partagent leurs centres d’intérêts grâce à de nombreux moyens de communication (messagerie, chat, groupe, blog, magazine,…). Mais le site propose aussi une rubrique emploi totalement gratuite, pour les chercheurs d’emploi comme pour les entreprises. Le service emploi et le site en général ont été conçu spécialement pour cette tranche d’âge.
    Les membres beboomer peuvent créer et poster leur cv, créer facilement un cv vidéo et consulter les offres d’emplois.
    Que ce soit pour les chercheurs d’emploi ou pour les entreprises souhaitant engager des jeunes séniors ou des séniors, http://www.beboomer.com est le site répondant à leurs besoins.

  6. Olivier
    20 novembre 2009 - 14h33

    Il faut faire attention à avoir une identité numérique cohérente entre les différents réseaux sociaux et les sites d’emploi traditionnels…

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar