L’avatarisation, par Antoine Dupin

Antoine DupinNinja des médias sociaux, Antoine Dupin est chargé de communication Web et s’intéresse fortement à l’analyse de ces derniers. Passionné par les relations humaines transcendées par un contexte spécifique, il tient un blog autour des nouvelles technologies.

L’anonymat est elle la solution pour se protéger ? Faut il n’être qu’un spectre, mânes macabres errantes sur des médias dit sociaux pour exister sur le Web ? Rien n’est moins sûr. Car l‘anonymat donne cette dangereuse apparence de toute impunité, et transcende les utilisateurs en parangon de nudisme. Au delà de faire l’apologie de sa propre bêtise, l’utilisateur se drapera du manteau numérique de ses mauvaises actions visibles de tout un chacun. Il se trouvera par conséquent au centre d’un environnement éthéré dont il ne contrôle rien mais dont le simple fait de ne pas être reconnaissable suffit à le protéger des regards extérieurs. Seuls ses pairs (amis, collègues) seraient autorisés à savoir qui se cache sous le masque de la médiocrité.

Car on a tous des vices, des pensées obscures et amorales. Photos d’états d’ébriété avancée, vidéos scabreuses, avis négatifs sur telles ou telles communautés, affection pour un parti politique suscitant le dégoût … tout un océan de données numériques que tout un chacun ayant un tant soit peu de recul n’aimerait pas qu’elles tombent entre de mauvaises mains. Alors il y a l’anonymat, le fait d’être quelqu’un d’autre, une sorte de Docteur Jekyll et Mister Hyde. D’un côté le gentil internaute et ses superbes analyses, son univers de Bisounours voilé de mystère, de l’autre l’infâme troll qui déverse sa haine dans des commentaires, son immonde monde nimbé d’authenticité. Effrayant non ?

Un exemple flagrant vient du site tant décrié, ChatRoulette, ce paradis rose où fleurissent tout un ensemble de phallus. Sur ce site, de nombreuses personnes pensent qu’être masqué rime avec anonymat … Un malin plaisantin a créé un site qui s’appelle Chatroulette Map, qui permet de voir sur une carte un ensemble de personnes ayant surfé sur Chatroulette mais affichées sur une Google Map. Ainsi, vous pourrez regarder si votre voisin est allé payer sa biroute sur la plateforme, et ce malgré le fait qu’il soit habillé en lapin jaune. L’anonymat n’existe pas, retenez bien cette phrase et dites la à voix haute. Car dans ce cas là il s’agissait d’utiliser l’adresse IP pour localiser les utilisateurs, mais d’autres combines existent pour d’autres plateformes.

Ainsi, on a beau parler d’anonymat et engager les internautes à ne plus exister que sous un saubriquet, des traces perdurent. Que cela soit sur le mur des amis qui vont vous identifier sans arrière pensée, que cela soit votre adresse mail ou encore votre adresse IP, il existe de plus en plus de manières d’identifier un individu et ne parlons pas du futur.

C’est pourquoi l’avatarisation est à prendre avec des pincettes. Faut t’il réellement laisser à l’utilisateur un sentiment de toute impunité ou ne vaut-t’il pas mieux l’éduquer? L’avatarisation est une boite de Pandore dont l’espoir serait bien la dernière chose à rester. Car de l’espoir, il en faudra beaucoup pour se dire qu’un jour, les technologies n’évolueront pas, que les masques ne tomberont pas dans ce théâtre de guignol où l’internaute pourra se faire rosser de la pire des manières.

Martin Vidberg

Car nous nous leurrons à nous dire que nous sommes protégés par des épais murs qui ne sont au final de que tristes rideaux écarlates ne demandant qu’à tomber. Lorsque Facebook a changé sa politique de confidentialité, de nombreuses personnalités se sont fait avoir, allant même jusqu’à son fondateur Mark Zuckerberg qui s’est trouvé mis à nu alors qu’il avait protégé, sécurisé son réseau.

Tristes acteurs d’une comedia dell’arte dont le spectateur un peu attentif se repait de nos péripéties, n’attendant qu’avec trop de hâte que les masques tombent. Nous ne sommes que les pantins de notre propre bêtise. Comme disait Sénèque, « La vie, c’est une pièce de théâtre: ce qui compte ce n’est pas qu’elle soit longue mais qu’elle soit bien jouée. » … alors, la jouons-nous bien ?

Ne vous fiez donc pas à l’anonymat, il est dangereux. Il donne cette impression de toute impunité alors qu’il n’en est rien. Sachez que vous serez toujours repérable, si ce n’est aujourd’hui ce sera probablement demain, car les technologies évoluent.

Etre ou ne pas être, c’est la question ?

Dessin de Martin Vidberg
Le blog d’Antoine Dupin
Son Twitter

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. FmR
    25 mai 2010 - 16h09

    « D’un côté le gentil internaute et ses superbes analyses »… « de l’autre l’infâme troll qui déverse sa haine dans des commentaires », c’est bizarre ça me rappelle quelqu’un…

  2. Antoine Dupin
    25 mai 2010 - 16h10

    Je ne vois absolument pas de quoi tu parles, mais alors là absolument pas 🙂

  3. FmR
    25 mai 2010 - 16h12

    Tout le monde peut se reconnaître dans ce côté schyzo…

  4. Secteur Sud
    25 mai 2010 - 16h17

    Je suis ébahi par ce style littéraire. Je crois que les plus grands génies sont méconnus en leur temps et que ça risque de continuer :p
    Merci d’avoir choisi jaune comme couleur pour le lapin, n’ayant jamais testé chatroulette on a frolé la diffamation. 🙂

  5. Priscilla
    25 mai 2010 - 16h33

    Tout comme Secteur Sud, je reste sans voix devant ce style d’écriture sans égal… Voilà une vision de l’internaute bien sombre tout de même. Alors demain, tous avatars de nous-mêmes ?

  6. Pierre-Antoine
    26 mai 2010 - 12h37

    Et bien  » le Ninja des médias sociaux « , Antoine Dupin a la verve abrasive !
    Et une écriture rock and roll qui déménage. Peut être a-t-il lu Lautréamont, Maïakovsky et écouté tout Noir Désir.
    En tout cas il a raison. Croire en l’anonymat (technologique ou pas) est un leurre car c’est oublier que l’homme est un être social qui vit en groupe. Et tout finit donc par se savoir. Et comme le dit Michèle Descolonges dans son livre  » Vertiges technologiques « , les humains manifestent en général un enthousiasme démesuré par les innovations technologiques. Aveugles aux démentis que l’expérience leur inflige, ils veulent croire que la technique peut non seulement transformer le monde mais créer une humanité nouvelle.

    La conclusion du billet rappelle, en filigrane, que le développement de la Toile est historiquement l’œuvre des professionnels. Et que ce qui est surtout en jeu au-delà de la technologie est d’ordre social, politique et juridique.

    @ + Pierre-Antoine

  7. chatroulette
    1 juin 2010 - 16h03

    Pour la partie sur chatroulette, il faut savoir que le webmaster d’un site comme chatroulette peut récupérer l’intégralité des images de ses visiteurs et les redistribuer. Je ne pense pas que les acharnés de la masturbation qui montrent leur visage en plus de leur b… ont bien conscience que leur photos peuvent circuler sur leur net.

  8. antoine dupin
    11 juin 2010 - 13h42

    @Pierre Antoine : Ecouté tout noir désir, oui 🙂 pour les inspirations verbales, je suis un fervent adepte sur l’humour de Pierre Desproges et sur la littérature d’oeuvres obscures comme HP Lovecraft 🙂 en tout cas merci pour le commentaire !

  9. Chatroulette
    7 juin 2011 - 17h40

    Il faudrait ptêtre penser à rajouter des avatars sur chatroulette justement.

  10. chatroulette
    8 juin 2011 - 17h26

    Je tenais à revenir sur la partie chatroulette. Le webmaster du site ne peut pas récupérer les images car le principe du vrai chatroulette c’est du pear to pear donc l’image ne passe pas par le serveur du site sur lequel on se trouve.

    Mais par contre la personne que vous avez en face peut vous enregistrer 🙂

  11. chatroulette
    18 juillet 2011 - 15h00

    Oui c’est bien ça… Pas de possibilité de retrouver ni les images ni les conversations écrites car ça passe d’un ordi vers un autre et c’est adobe qui gère la mise en relation aléatoire. C’est bien du P2P… Message pour l’auteur de cet article sur les chatroulette comme http://www.roulettechat.fr : « J’aime beaucoup votre prose »

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar