Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

L’actualité d’Hadopi vue par les blogueurs

Flavien Chantrel, le 7 mai 2009

dl Le feuilleton Hadopi continue encore et encore. Beaucoup n’auraient pourtant pas signé pour une nouvelle saison, mais les « producteurs » semblent bien décidés à maintenir cette saga à l’antenne. En attendant un probable spin-off dans les mois à venir… A une semaine du vote solennel sur le projet de loi Création et Internet, qui a été reporté au mardi 12 mai, je vous propose un tour d’horizon de ce qui s’en dit dans la blogosphère. L’actualité est riche en rebondissements !

Le Parlement européen contredit Hadopi

La loi Hadopi est quasiment assurée d’être votée la semaine prochaine. Problème, le Parlement européen vient de lui infliger un véritable camouflet. L’amendement 46 (ancien amendement 138) du Paquet Télécom impose, selon le Journal du geek, l' »obligation aux états membres de passer par un ordre préalable de l’autorité judiciaire avant toute suspension de l’accès à Internet. » Il vient d’être voté à une imposante majorité, 407 voix contre 50, rendant hors-la-loi Hadopi en cas d’adoption de ce Paquet Télécom. Ce n’est toutefois pas fini, comme le précise Ozap : « le sort du Paquet Télécom n’est pas encore arrêté. Il convient en effet, pour que le texte soit entériné, que les ministres des télécommunications de l’Union l’acceptent ou, à défaut, que les 27 états membres et le Parlement européen trouvent un terrain d’entente sur le texte« . Selon Jean Quatremer, il n’en reste pas moins que les intérêts en jeu « dépassent très largement la seule loi Hadopi : nouveau régulateur européen, protection de la vie privée sur le web, ouverture des marchés des réseaux à grande vitesse et des spectres radios, réforme de la directive GSM. Un rejet retarderait l’adoption d’un nouveau paquet de trois à quatre ans… » Mind Overflow se félicite : « la mobilisation de nombreux Européens a permis de montrer à tous l’importance des libertés numériques et d’affirmer que l’accès Internet, quoi qu’on en dise, est bien un droit fondamental en totale contradiction avec l’essence du projet Hadopi.« 

Licencié de TF1 pour sa prise de position

C’est l’évènement du jour. Ecrans a annoncé la nouvelle ce matin, elle s’est propagée comme une trainée de poudre : « Un cadre de TF1 hostile à la loi Hadopi a écrit à sa députée, Françoise de Panafieu. Qui a fait suivre à la ministre de la Culture. Qui a transmis à la chaîne. Qui l’a licencié. » Voilà pour le résumé. Blastblog est catégorique : « Outre le viol de la correspondance privé, c’est une atteinte grave et sans équivalent de la liberté d’expression au moment ou se joue le vote d’une loi liberticide, mensongère et non denuée de l’intérêt de quelques lobbys qui ont raté le train de l’innovation« . Les jugements ne se font pas attendre, comme celui de Korben : « Vous devriez vous délocaliser en Corée du Nord, vous seriez plus en accord avec la façon de penser du régime politique et surtout ça nous ferait des vacances« .

Les deux partis ne sont bien sûr pas d’accord sur le déroulement des faits. Voici la version recueillie par Europe 1 de Jérôme Bourreau-Guggenheim, le salarié licencié, :

Et celle de la Ministre de la culture, Christine Albanel.

Alors, info ou intox ? Quoi qu’il en soit, l’info a déjà fait trois fois le tour de la blogosphère.

Artistes engagés (pour ou contre)

Et les artistes dans tout çà ? Ce sont quand même eux les plus concernés. Les avis divergent. Certains artistes traditionnellement de gauche soutiennent Hadopi. Une lettre ouverte a ainsi été envoyée à Martine Aubry par cinq artistes (Juliette Gréco, Bernard Murat, Pierre Arditi, Maxime Le Forestier et Michel Piccoli ), déclarant entre autres « La gauche – notre famille – c’était le refus d’un ordre purement marchand. (…) En vous opposant, à l’occasion de la loi « Création et Internet », à ce que des règles s’imposent aux opérateurs télécommunications (comme vous les aviez imposées naguère aux opérateurs de télévision et de radio) pour qu’ils cessent de piller la création, vous venez de tourner le dos de manière fracassante à cette histoire commune. » Pas très crédible selon Autheuil : « ‘C’est franchement à hurler de rire, car justement, Hadopi, c’est un ordre purement marchand imposé par les industries culturelles ! Et c’est le refus d’Hadopi qui est dans la droite ligne de ce refus du « tout-marchand ». Un contre-sens complet ! » Même son, de cloche sur Myoland : « Sans doute n’ont-ils pas compris non plus que s’ils souhaitent que les grandes maisons de disques gardent le contrôle de la distribution de leurs oeuvres sur Internet comme ailleurs, le faible qu’il faudra protéger restera l’artiste, et que le fort ne sera pas l’internaute mais encore une fois les majors, qui continueront à imposer des contrats léonins aux artistes dont ils décideront des carrières. »

Un de ses artistes, justement, vient de gagner un joli Point Godwin. Maxime Le Forestier « a donc été l’invité de Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1 afin d’expliquer son choix. Et là, stupeur, tremblements, Maxime a déclaré, je cite, que laisser faire le piratage était une attitude “pétainiste”, que “les allemands sont là” et qu’ “on les laisse”. » Un dérapage dont on se serait bien passé… Fred prend un peu de recul dans la suite de son billet : « Alors bien sûr, je peux comprendre que les mots de Maxime aient dépassé sa pensée. Cela dit, en tant que personnage public, j’estime aussi qu’il soit se montrer responsable et faire attention aux idées qu’il véhicule. »

Un artiste s’est toutefois dressé contre cette loi. Il s’agit de… Francis Lalanne. Peut-être est-ce bon signe ? La dernière fois qu’il avait pris tout le monde à contre-pieds, c’était pour soutenir l’équipe de France avant la Coupe du monde 1998. Il déclare cette fois : « Imputer la crise du marché du disque à ce qu’on appelle le piratage c’est une imposture. S’il y a eu une crise et il y en a une, ça n’est pas à cause des gens qui téléchargent de la musique comme il est faux de dire que les gens qui téléchargent n’achètent pas de disques. Maintenant il y a une telle offre qu’il est sûr qu’on ne pourra pas tout acheter« . La suite dans cette vidéo, bloguée notamment par Les incompris.

On a pas fini d’entendre parler d’Hadopi… L’actualité devrait encore être riche dans les prochains jours, nous aurons l’occasion d’en reparler.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Fred dit :

    Et bah, quel boulot que de rassembler comme ça les avis des blogueurs… Franchement chapeau, un très bon billet qui permet vraiment de prendre du recul sur la loi Hadopi et ses enjeux.

  2. Modérateur dit :

    @ Fred : un peu de boulot en effet, mais je trouvais çà intéressant de voir ce qu’il se disait plutôt que de réinventer la roue, tout a plus ou moins été dit sur le sujet, le tout est de trouver les bonnes infos au bon endroit 😉

  3. Véronique dit :

    Oui, une belle synthèse, merci beaucoup, vraiment.
    Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de discuter avec deux, trois personnes de l’audiovisuel, il y a un décalage énorme – toujours – entre ce que l’on peut penser sur le Web et ce type de public qui devrait être directement concerné par le sujet. Beaucoup ne savent pas vraiment de quoi il retourne…

  4. Antoine Dupin dit :

    Rien a dire, chapeau… tu es licencié quand? 🙂

  5. Modérateur dit :

    @ Véronique : décalage, quand tu nous tiens… Il faut dire que tout cela n’est pas très clair pour les néophytes, et certains voulant avoir un avis sur tout…

    @Antoine : moi ? Je n’ai pas pris parti, je me contente de résumer les avis 🙂

  6. FmR dit :

    Belle synthèse effectivement, j’ai regardé l’émission l’autre soir avec Francis Lalanne (enfin l’émission où il était 😉 il connaît vraiment bien le sujet, ce qui n’est pas le cas de tous les politiques. Ce qui me chagrine le plus dans cette histoire c’est le forcing législatif qui est fait pour faire passer absolument le projet Hadopi au mépris de toutes les recommandations européennes. C’est malheureux à dire mais les politiques français ont toujours eu un désintérêt flagrant pour les institutions européennes, à quelques semaines des élections européennes c’est vraiment mal venu.
    Les internautes français risquent d’être victimes de cet entêtement franco-français à vouloir légiférer sur tout sous la pression des lobbys. Alors que 70% des lois votées dans notre pays sont des transpositions de directives européennes, quel besoin d’ajouter des lois innaplicables ? ça me désole de voir cette croyance dans la toute puissance juridique poussée jusqu’à l’absurde. On est vraiment dans une parodie de démocratie consternante. On gagnerait beaucoup à voir ce genre de questions qui dépassent nos frontières avec un peu plus de hauteur.

  7. Guy Verdier dit :

    Merci pour cette synthèse.
    En effet, tout est dit sur le sujet mais il est regrettable de voir que « Nic Sarkybidouille » et sa bande s’entête à faire valoir cette Loi alors qu’il y a d’autres priorités dans notre cher pays.
    Il est plus facile d’aider les riches que les pauvres c’est à l’ordre du jour.
    A part d’aider les riches qu’a-t-on fait pour les salariés, les jeunes et les retraités depuis deux ans ?

  8. France dit :

    Bakchich tv avait fait un article sur la transmission d’un mail par F. Panafieu à C. Albanel, qui aurait valu à l’auteur du mail original d’être licencié de TF1. J’ai bien tenté de suivre ce qui est repris par les médias des 2 camps, histoire de me faire une idée qui ne soit pas trop unilatérale … mais franchement, outre le côté liberticide qui me dérange profondément, ce truc est une véritable usine à gaz complètement réactionnaire. Comme FmR, je déplore que nos politiques à la vue un peu basse n’aient pas su élever le débat au-dessus de la sacro-sainte bataille droite-gauche.

    Il y a peu, je me trouvais dans un hall d’aéroport où il est possible de se relier à des bornes wifi. Je me suis demandée ce que cette loi impliquait pour les connexions à partir de ces lieux publics. Un contrôle téléchargemental géant ? Comment ça je suis naïve ? ppfff …

    Qu’importe le point de vue sur lequel on se place, il y a dans tout ça une absence totale de bon sens. Ce n’est pas nouveau que l’essentiel ne soit pas à l’ordre du jour.

  9. Vincent dit :

    Cette loi Hadopi ne cesse de faire parler d’elle, j’attends avec impatience la conclusion avant les vacances d’été…

  10. Simon dit :

    Super compilation ! Manque juste l’info de la venue de l’AlbanelOtron (le 2) pour parler comme un ministre ! -> http://www.tribords.com/albanelotron 😉

  11. code dit :

    bravo pour le recoupage ! C’est vraiment un combat d’arrière garde décidément… Y a déjà des réseaux de P2P cryptés, et ils vont bien se développer en France si la loi passait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *