Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Jobr, le Tinder de la recherche d’emploi

Thomas Coëffé, le 21 juillet 2014

Tinder, c’est l’application à la mode pour « trouver de nouvelle relations ». Selon votre ville, vos relations et vos centres d’intérêt, l’application vous propose de nouvelles personnes à rencontrer. Pour chaque proposition, libre à vous d’accepter ou de refuser. Si vous et la personne proposée acceptent, vous pouvez commencer à discuter, et plus si affinités. L’idée est simple et déclinable à l’infini. Les premières applications de recrutement basées sur ce principe ont vu le jour, notamment Jobr et Ahead.

L’application Jobr est disponible sur iPhone et sera bientôt proposée sur Android. Côté candidat, elle permet de parcourir les offres d’emploi, de les choisir ou de les ignorer. Les recruteurs peuvent quant à eux publier une offre d’emploi sur Jobr et sélectionner leurs candidats préférés. Si les deux parties s’accordent, elles entrent en relation et l’entretien démarre directement sur l’application.

jobr

Ahead (iOS/Android) fonctionne à peu près sur le même principe. L’application utilise les informations de votre profil LinkedIn pour vous proposer d’entrer en relation avec un professionnel qui possède des compétences similaires ou complémentaires aux vôtres. Si le profil vous intéresse, vous pouvez commencer à converser à condition que votre interlocuteur soit aussi intéressé.

Comme souvent, ces applications surfent sur la vague d’un concept en vogue. Elles rappellent un peu les déclinaisons de Chatroulette à une époque, ou de Pinterest plus récemment. C’est plutôt sympa, même si dans les faits le nombre de recrutements est sans doute anecdotique. Les candidats ne peuvent pas toujours s’offrir le luxe d’ignorer beaucoup d’offres et les offres présentes sur ces applications sont bien moins nombreuses que sur un site d’offres d’emploi. Cela reflète aussi le besoin de certaines entreprises de surfer sur l’actualité et sur les applications tendance pour toucher une cible particulière ou pour mettre en avant des offres d’emploi qui n’attirent pas toujours les candidats. Vivement le « Yo » du recrutement !

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *