Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

2 jeunes sur 3 utilisent un adblocker

Thomas Coëffé, le 22 septembre 2016

Anatomy Media publie les résultats d’une étude sur les habitudes des jeunes sur Internet. 2700 personnes âgées de 18 à 24 ans ont été interrogées aux USA afin d’évaluer leur usage des bloqueurs de publicité.

L’adblocking sur desktop et sur mobile

L’adblocking n’est plus un phénomène nouveau, c’est une vraie tendance : une large majorité des jeunes de 18 à 24 ans utilise un bloqueur de publicité (64%). 32% des personnes interrogées bloquent des publicités sur desktop, 17% embarquent un bloqueur de publicités sur mobile et 14% des répondants utilisent un adblocker sur mobile et sur PC.

adblock-millennials

Pourquoi utiliser un bloqueur de publicité ?

Anatomy Media s’est intéressé aux raisons qui poussent les jeunes à activer un bloqueur de publicités sur leur PC ou leur mobile. Les répondants veulent surtout se débarrasser des publicités invasives, accélérer leur navigation et protéger leurs données personnelles.

adblocking-pourquoi

La vidéo, principale cause de l’adblocking

Côté contenu, les médias écrits ne sont pas les premiers responsables de la hausse d’Adblock et consorts. Les jeunes indiquent que c’est leur consommation vidéo qui les pousse à installer un adblocker. 64% des personnes interrogées déclarent qu’ils ont activé Adblock pour regarder plus facilement des vidéos, seuls 29% d’entre eux l’ont fait pour lire plus facilement un contenu sur le web. À ce sujet, le pre-roll des vidéos courtes sont les publicités les plus pointées du doigt par les répondants, qui citent également les publicités incluses dans les vidéos long format (au milieu d’émissions, de séries etc.).

adblocking-video

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. PatrickS dit :

    Depuis quelques semaines, la presse en ligne oblige de plus en plus à désactiver son Adblocker – ou à souscrire à une offre payante – sinon il est impossible de consulter le journal ou magazine. La bataille n’est pas prête de s’arrêter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *