Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

5 questions à… Isabelle de Question bio

Flavien Chantrel, le 1 février 2008

questionbioLe bio est bien plus qu’un effet de mode, c’est un mode de vie à part entière. Pour s’en convaincre, il suffit de visiter le blog d’Isabelle, Question bio. Elle offre de nombreux conseils et astuces pour votre bien-être. Elle a également diffusé un questionnaire dont les réponses l’aideront pour son projet : créer un magasin bio en ligne. N’hésitez pas à y participer ! Cette interview vous aidera à mieux connaître Isabelle, son parcours et ses attentes. Bonne lecture !

  • Tout d’abord, présente nous ton parcours et tes attentes.

Après avoir obtenu un bac + 5 en organisation du travail, j’ai travaillé à Paris comme organisateur en secteur hospitalier, avant d’être consultante en gestion de projet ; j’intervenais chez des clients en assistance à maîtrise d’ouvrage sur des projets de système d’information dans le secteur banque-finance ; puis j’ai vécu une année au Cameroun où j’étais institutrice dans une école Française ; en rentrant en France, j’ai travaillé dans une banque et j’avais en charge le pilotage d’un projet de mise en place d’un nouveau ratio de solvabilité européen. J’ai fait le choix de ne plus travailler comme salariée dans le secteur financier, et je souhaite créer maintenant mon activité, et me tourner vers le bio qui m’intéresse particulièrement.

  • Le bio et toi, cela semble être une grande histoire d’amour… Pourquoi ?

Pourquoi ne pas utiliser des produits naturels plutôt que chimiques ? Lorsque je regarde la liste des ingrédients sur les boîtes, je suis inquiète de voir autant de substances chimiques, entre le paraben et les dérivés du pétrole dans les produits cosmétiques par exemple ! Or se mettre du pétrole sur la figure tous les jours, même en petites quantités me dérange ; quand un pétrolier provoque une marée noire, nous sommes tous choqués de voir les plages et les animaux dans cet état, et parallèlement, il faudrait se mettre la même substance sur le visage chaque jour ; pour moi, ce n’est pas cohérent ; l’utilisation de produits naturels me convient mieux.

  • Le bio fait parler de lui depuis quelques années. Simple effet de mode ou réel tendance de fond selon toi ?

Je pense les deux : -Pour certaines personnes, cela correspond à de la curiosité par rapport à une offre relativement nouvelle, et cela deviendra soit une habitude si les produits plaisent, soit cela restera un simple effet de mode car les produits bio sont moins amusants, moins agréables (encore que cela a tendance à changer puisque l’on trouve maintenant des produits au packaging rigolo, et de consistance plus agréable). -Et pour d’autres, cela correspond à une véritable philosophie de vie : on se fiche alors de l’aspect des produits, des textures, des odeurs, l’intérêt réside bien dans ce que les produits bio permettent d’éviter (maladies, effets secondaires…) et ce qu’ils apportent (bien être général sans effet secondaire). Par exemple, quand je vais au marché, si je vois des pommes trop lisses, trop belles je ne les achète pas, car je me doute que c’est le résultat d’une agriculture avec des engrais chimiques, avec des standards de qualité qui donnent des calibrages types. Je préfère alors acheter des pommes bio, irrégulières, voire moches. Reste la question du prix ; certe le bio est souvent plus cher (pas systématiquement, car certains petits maraîchers par exemple ne sont guère plus chers que les supermarchés, qui font de plus en plus de marges importantes), mais pour avoir vécue en Afrique, on se rend compte à quel point la société dans laquelle nous vivons nous incite à la consommation en grande quantité, sans en avoir une réelle utilité ; or depuis que je consomme bio, je prends moins de quantité, et je mise sur la qualité, et je ne m’en porte pas plus mal ! je me pose simplement la question : de quoi ai-je vraiment besoin, et en quelle quantité ?

  • Tu as comme projet la création d’un site de e-commerce bio. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Je souhaite créer un site marchand de produits bio que l’on ne trouve pas facilement dans des magasins bio classiques tels que Naturalia, La Vie Claire ou Biocoop ; par exemple, sur mon blog, je parle du neem, qui est un produit difficile à trouver quelque soit la forme, et que je souhaiterais commercialiser ; mais il pourrait aussi y avoir des produits d’appel plus connus, comme par exemple des huiles essentielles que les gens connaissent de mieux en mieux et semblent apprécier, des produits pour la maison, et des savons artisanaux (ce sont les produits les plus demandés dans les questionnaires remplis).

  • Comment envisages-tu ton blog emploi ? Quelles sont tes attentes dans ce domaine ?

Mon blog emploi me permet de diffuser un questionnaire utile dans le cadre de mon étude de marché pour la création du site marchand; il me sert aussi à diffuser des informations sur des produits bio, ainsi qu’à donner des astuces que je connais sur l’utilisation de certains produits. Mes attentes résident dans le fait que je souhaiterais partager ces astuces avec les internautes qui consultent le blog (peut-être que eux aussi ont des astuces à échanger), et si possible récupérer ponctuellement leur avis sur des produits. J’aurais aussi apprécié des conseils en terme de création de site marchand (si des personnes ont déjà cette expérience), et des conseils de la part de commerçants bio !

Le blog Question bio

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Véronique dit :

    Cette itw fait plaisir à lire; elle est constructive qui plus est.
    Je ne sais combien de site de ventes de produits bio existent et ce qu’ils proposent et/ou comment s’en différencier; sinon, c’est une bonne idée, car les magasins bio sont encore trop souvent rares, ou bien ressemblent à des endroits « pour initiés » alors qu’ils devraient être plus « normalisés » peut-être pour toucher le plus grand nombre.

  2. Christian dit :

    Beau parcours, belles initiatives et quel courage…

  3. Valé dit :

    J’adore le blog d’Isabelle, qui est unemine d’information. Je suis vraiment convaincue que ton projet a toutes les chances de réussir : ce secteur est vraiment porteur s’il est soutenu par des gens vraiment passionnés comme toi. JPersonnellement, je serais tout à fait une cliente potentielle et j’en suis l’évolution avec impatience !

  4. sophie dit :

    Peux-tu me renseigner : je me fait régulièrement des mèches blondes chez mon coiffeur (2x/an). Penses-tu que c’est nocif et par rapport à quel produit en particulier? Merci de tes info et ton sîte est très agréable.

  5. Bel engagement Isabelle et de très bonnes positions. En effet, le bio est peut être un effet de mode et tant mieux, il faut que les gens se tournent vers se genre de commerce et prennent des habitudes d’achat bio et DD comme on dit… Malheureusement cela est en général réservé aux classes dites supérieures car les produits restent assez cher en comparaison au prix ultra réduits des gros distributeurs… J’ai récemment connue une coopérative alternative entre des agriculteurs et des consommateurs : le but est très simple, minimiser les nombre d’intervenants pour minimiser le prix, consommer des produits uniquement biologiques et respectant les règles essentielles. C’est absolument parfait, ça développe un bel échange et on ressort de ces rdv avec un gros panier remplit de légumes, des vrais ! Idée à développer, il y a beaucoup à faire dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *