Les enjeux soulevés par la recherche sociale : interview du créateur de Wajam

Il y a quelques temps, nous vous présentions Wajam, un service qui permet de rendre vos recherches plus sociales. La recommandation par les réseaux sociaux est un sujet d’actualité, et Wajam nous avait vraiment bien plu. Pour en savoir davantage, nous avons interviewé l’un des co-fondateurs de cette société canadienne, Martin-Luc Archambault, qui nous parle des enjeux soulevés par la recherche sociale, ainsi que de la création et de l’avenir de sa start-up. Bonne découverte !

Wajam

Tout d’abord, pouvez-vous présenter l’histoire de Wajam ? Est- ce votre premier projet , en aviez-vous déjà lancé d’autres ?

Depuis toujours, je m’intéresse à la technologie et au business. À 11 ans, je m’amusais avec un microserveur BBS. Plus tard, j’ai crée ma première entreprise dans le sous-sol de la maison de mes parents. C’était un site Internet destiné aux day traders. Par la suite, nous avons changé la mission de l’entreprise en publicité sur Internet, et c’est cette entreprise que j’ai vendu à Zango, une société américaine. J’étais donc président de Zango Canada avant de fonder l’accélérateur d’entreprises Bolidea avec mes anciens partenaires, Magali Janvier et Olivier Cabanes.

Depuis Bolidea, j’ai investi dans plusieurs petites entreprises, dont Artfox, Planbox, Acadam, Modasuite, Anomalous Networks, Real Ventures et Montreal Start Up.

Nos bureaux qui sont situés à Montréal comptent cinq petites entreprises qui s’inspirent mutuellement les unes des autres.

Comment s’est déroulée la création de Wajam ?

Au début, mes partenaires et moi faisions de la prospection en ligne, et nous avons réalisé assez vite qu’il nous fallait un outil nous permettant d’accéder aux connaissances de nos amis.

De là, nous avons crée un prototype initial qui s’est ensuite transformé en moteur de recherche social. Wajam est né en janvier 2011 à Startup Camp Montreal.

Combien de personnes travaillent actuellement sur ce projet ?

Nous sommes une équipe de dix, dont sept développeurs. J’ai fondé plusieurs entreprises par le passé, et honnêtement, c’est la meilleure équipe que j’ai rassemblé jusqu’à aujourd’hui. Ils sont talentueux, travaillent dur et n’ont pas peur des challenges. Ce sont des qualités essentielles pour une « startup », car nous oeuvrons à la pointe de la technologie et nous faisons souvent face à l’inconnu.

Nous accomplissons des choses techniquement difficiles, et l’équipe sait se montrer à la hauteur.

Avez-vous rencontré des obstacles particuliers ?

Nous rencontrons de gros défis au niveau technique. Entre autre, notre service doit traiter des millions de liens web et de photos. Nous devons les inscrire dans une base de données et gérer toutes ces données pour qu’elles apparaissent dans vos résultats de recherche en temps réel.

Rendre cette opération efficace et rapide est un défi. C’est ce qu’on appelle du « Big Data« .

Quelles sont les pistes envisagées pour l’avenir ? On imagine que d’autres sites (notamment Google+, avec l’ouverture de son API) vont être ajoutés…

Nous avions déjà intégré Google+ même sans un API officiel pour les données privées. En fait, nous sommes actuellement le seul service qui vous permet de rechercher parmi vos liens privés sur Google+.

Nous avions aussi récemment introduit Wajam Places, qui ajoute des résultats géo-localisés de vos amis sur Google, Bing et Yahoo :

Nous travaillons également sur une application mobile. Nous travaillons aussi à améliorer les résultats de recherche en tenant compte de vos intérêts et de ceux de vos amis.

L’idée, c’est de vous donner la possibilité d’emmener vos amis partout où vous allez. Par exemple, lorsque vous cherchez un restaurant à Paris, nous pourrons (1) connaitre vos préférences (par exemple, menu asiatique, grec, etc…) (2) vous envoyer les recommandations d’amis connaisseurs qui ont partagé des liens pertinents par rapport à vos intérêts.

On en parle beaucoup en ce moment : comment voyez-vous le futur de la recherche sociale ?

On parle de nos jours d’overdose d’informations. Dans le futur prochain, les gens se tourneront de plus en plus vers des outils qui les aideront à organiser et à trouver ce qu’ils cherchent parmi cette masse d’informations.

De plus, l’adoption des « smartphones » et des tablettes électroniques change les habitudes des consommateurs, qui ont desormais accès à Internet.

Je crois que bientôt recherche et navigation web seront intrinsèquement liées aux réseaux sociaux. Le service qui saura prendre en compte cette nouvelle donne deviendra le Google de cette dernière décennie.

De plus en plus de consommateurs utilisent les média sociaux pour les aider à consommer. Nous sommes là pour les aider.

Pour finir, quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite lancer sa start-up ?

Nous adhérons à la méthodologie entrepreneuriale Lean Startup développée par Eric Ries. En résumé, mieux vaut passer a l’action avec un « petit » produit qui marche et ré-iterér souvent plutôt que de ne trop penser.

1. Tester son produit devant des usagers le plus rapidement possible. Malgré toutes les hypothèses que l’on peut avoir, il s’agit de mettre un produit dans un environnement réel pour se rendre compte de ce qui marche / ne marche pas.

2. Ne pas s’attacher obstinément à une idée. Le parcours d’une startup, c’est comme piloter un avion dans une région inconnue. On découvre des nouvelles choses tous les jours, et il faut s’adapter pour réussir. En anglais, on parle de « pivot ». Il faut s’avoir quand faire preuve de persévérance, mais aussi quand changer de voie.

Le site Wajam

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de projet Web Junior H/F

CALCAMO est la société éditrice du portail d’informations cBanque.com dédié à la finance personnelle et leader en France sur son domaine (banque, placement et crédit).

La société est implantée en région ...

Développeurs Mobile IOS – HTML5 H/F

Partenaire technologique des grandes entreprises, le groupe SII est au coeur de l'économie de l'innovation avec 4850 consultants et une présence internationale sur 50 sites. Pour nos collaborateurs, SII c'est ...

Rédacteur Web H/F

Le groupe CRIT est le n-4 du Travail Temporaire et du Recrutement en France. Nous mettons à disposition de nos clients, privés ou publics, une gamme complète de services RH ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar