Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Infographie : portrait de l’utilisateur de LinkedIn

Flavien Chantrel, le 18 mars 2013

LinkedIn, qui a fêté ses 200 millions de membres il y a peu, a refait une bonne partie de son retard en France sur son concurrent historique Viadéo. Une bonne raison de s’attarder sur le profil de ses membres. Les résultats d’un sondage viennent d’être publiés par le site powerformula sous forme d’infographie. Elle est riche en informations sur les pratiques des inscrits.

On y apprend ainsi que 90% du panel se contente de la version gratuite du site. Mais aussi que 40% des membres ont moins de 200 amis, tandis que 18% en ont plus de 500. La moitié des internautes y ont rempli 100% de leur profil. 47,6% y passent moins de deux heures par semaine, bien loin des usages d’un Facebook ou d’un Twitter. Parmi les fonctionnalités les plus utilisées, on retrouve les groupes (79,6%) devant la recherche de personnes (70,6%) et les personnes que vous pourriez connaitre (66,8%). Et la recherche d’emploi est loin d’être la première utilité des membres, qui sont avant tout attirés par la recherche de personnes et d’entreprises (76,9%) et le rapprochement avec d’anciennes relations de travail (68,6%). Vous pouvez retrouver tous les chiffres ci-dessous. Il s’agit donc de données issues d’un panel, et en aucun cas de chiffres officiels et globaux. A garder en tête.

 

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Benoît dit :

    Il faut cependant tenir compte du fait que cette infographie a été publiée en mars 2012. Il serait intéressant de voir les évolutions depuis cette date notamment avec les derniers changements sur LinkedIn.

  2. Loïc dit :

    Tout à fait et il me semble de plus que la source de cette étude ne concerne que les États-unis. N’est-ce-pas ? Toutes ces études sont vraiment intéressantes mais il faudrait bien les situer pour mieux les apprécier.

  3. raphael dit :

    Infographie fort intéressante. Comme dit plus haut les récent changement de Linkedin ont certainement changé la donne. C’est vrai que de nombreuses études sont menées au États Unis, pourtant si le fond reste le même il existe de réelles différences de rapport aux médias sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *