L’identité numérique : les témoignages des internautes

Dans le cadre de notre débat du mois sur l’identité numérique, nous avons posé quelques questions sur le sujet sur la page Facebook de RegionsJob. Les participants sont donc d’horizons très différents, et ne sont pas forcément déjà sensibilisés à la question. Bien entendu, les réponses ne sauraient être représentatives de l’ensemble de la population, mais donnent quelques bases pour comprendre l’appréhension de l’identité numérique par les internautes !

L’identité numérique, c’est « l’ensemble des traces et ce qui est connu de nous via Internet, les réseaux etc… » rappelle Fx, ou bien encore, selon Cécile  » tout ce qu’on peut trouver sur soi sur le net ». Mais si la plupart des internautes ont conscience qu’ils laissent des traces en ligne, ce n’est pas toujours évident de définir l’identité numérique. Encore moins de l’envisager sous un angle positif ! Car, pour certains, il ne s’agit de rien de moins qu’un  » un fichage masqué « . Jacqueline soulève néanmoins un point intéressant :  » Souvent, il est dit de faire attention à ce qu’on écrit sur le net… vrai… inversement, on peut montrer de nous l’image qu’on a envie de renvoyer; dans les données qu’on fournit ou pas, dans la façon de s’exprimer, dans les sujets qui nous préoccupent et auxquels on réagit ou on partage; tout simplement, la manière dont on se sert du réseau« .

Logo débat du mois

Identité numérique et recherche d’emploi

L’identité numérique prend une dimension singulière lorsque l’on est en recherche d’emploi.. Une mésaventure bien particulière est d’ailleurs arrivé à Elina, avec des conséquences finalement peut-être pas si malheureuses : « J’avais écrit sur mon blog personnel un article sur l’orgasme vaginal. Il m’a demandé si je l’enlèverais si j’étais embauchée. Pour moi, cet article était finalement un cadeau. Je n’aimerais pas travailler pour une entreprise coincée, qui me prive de ma liberté. Le recruteur a fini par reconnaître que je m’ennuierais dans son entreprise, et que je me sentirais étouffée. Bien vu ! » L’identité numérique peut également mener à des situations incongrues, comme c’est le cas pour Belina : « J’ai un homonyme qui a une plus grande présence que moi !et elle fait le même métier. En entretien : Ah vous avez fait ça aussi j’ai vu ! Super ! – hum… non ce n’est pas moi… » Avoir des homonymes, c’est fréquent, mais avec exactement le même métier, voilà qui est plus rare !

Parfois, cela peut même aller bien plus loin, en témoigne Stef, qui a vécu la situation inverse : l’absence de traces a semé le doute dans l’esprit du recruteur ! « Une fois en entretien, un employeur m’a dit « Je vous ai cherché sur Facebook mais je ne vous ai pas trouvé »… Ce à quoi j’ai répondu que j’y étais pourtant inscrite et même très active, mais que ça voulait dire que l’accès à mes informations était très bien bouclé sur FB… il m’a alors demandé si j’avais des choses à cacher, je lui ai dit que non, Facebook me sert à communiquer avec mes amis MAIS j’estime que mon employeur ou un employeur potentiel n’a pas à savoir ce que je fais ou dis sur Facebook ou internet en général, ça fait partie de ma vie personnelle, pas professionnelle….Je n’ai pas eu le poste… Est ce que c’est à cause de ça ? je ne sais pas mais j’aurai toujours un doute… » On ne peut qu’être d’accord avec Stef, d’autant plus qu’il s’agit d’une question touchant à la vie personnelle du candidat, et donc illégale.

Un enjeu pour tous

Que l’on soit ou non en recherche d’emploi, la problématique de l’identité numérique reste la même. La plupart des personnes que nous avons interrogées recherchent leur nom et leur prénom sur Google pour savoir ce qu’on dit d’eux. C’est d’ailleurs une pratique à encourager, ne serait-ce que pour vérifier s’il n’y a pas de traces indésirables, que l’on n’a pas très envie de voir mises en avant. Pour Florence et Anne-Lise, qui travaillent toutes les deux dans la communication, cela va même de soi. Et les résultats peuvent être surprenants, à plus forte raison lorsque l’on est pas coutumier de l’exercice. Pour Assene : « Hallucinant le résultat. Je me retrouve sur tous les réseaux sociaux. les sites de recherche d’emploi et autres.« . Par conséquent, cela amène une bonne prise de conscience des traces que l’on peut laisser en ligne, même sans s’en rendre compte ! « Effectivement, je dois revoir les paramètres des sites où est hébergé mon CV. Chaque clic laisse une trace. Toutes les portes et fenêtres sont ouvertes. Il est temps d’en fermer quelques-unes« .

Pour la plupart des personnes que nous avons interrogées, l’identité numérique est un peu effrayante… Nombreuses sont les personnes à être convaincues que ce que l’on écrit sur Internet peut se retourner contre soi-même… « et surtout sur Facebook« , rajoute Gaëtan. Le réseau social semble cristalliser toutes les peurs ! Pourtant, ce n’est pas le seul endroit où l’on peut laisser des traces. Et Facebook permet tout de même de paramétrer son compte de façon à verrouiller son profil, même si trouver le réglage optimal peut prendre un peu de temps ! Le problème, c’est qu’il oblige à utiliser ses vrais nom et prénom, alors que vous êtes finalement nombreux à recourir aux pseudonymes, ailleurs, pour discuter en ligne. Une façon de protéger son identité numérique.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar