Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Google wave vs Bing, la bataille fait rage

Flavien Chantrel, le 29 mai 2009

Les deux actualités importantes du moment viennent de Google et Microsoft. Une bataille de géants, donc. A ma gauche, Microsoft vient d’annoncer la sortie très prochaine de son moteur de recherche Bing. A ma droite, Google annonce Google Wave, censé révolutionner notre communication en ligne. Ce choc des titans pourrait bien bouleverser nos futurs usages du web. Ou pas.

microsoft vs google

Microsoft lance Bing pour concurrencer Google

bingPas facile pour Microsoft de s’imposer sur le web… Le groupe de Redmond lorgne sur ce marché depuis bien longtemps mais a du mal à décoller. Son moteur de recherche, Live, en est l’exemple parfait. A peine plus de 2% de parts de marché en France (contre plus de 90% pour Google), 8% aux Etats-Unis (64% pour Google), le retard à combler est lourd. Beaucoup ont tenté de renverser cette hégémonie avec des moteurs de recherches originaux, intelligents, bien pensés… Le cas de Cuil est le plus flagrant. Annoncé à grands renforts de publicité comme un concurrent direct et crédible, la désillusion aura été rapide. Le réflexe Google est bien présent et semble inébranlable. On est à deux doigts de voir entrer une nouvelle marque dans le dictionnaire, dans la lignée des Frigidaire et autres K-way.

Mais voilà, Microsoft a décidé de contre-attaquer. La menace est donc à première vue plus sérieuse. Depuis quelques mois, la rumeur enfle : Live search va laisser sa place à un certain Kumo. Présenté publiquement hier, il s’appellera finalement Bing. Comme pour chaque teasing de ce type, on nous annonce monts et merveilles. Il ne s’agit pas d’un Search engine mais d’un Decision engine. Finie l’époque où vous deviez vous battre avec les résultats, Bing vous livrera les réponses à vos questions sur un plateau. Pas tout à fait comme Wolfram, autre grosse sortie du moment. Les résultats sont ici catégorisés, affinés, interprétés.. Pour offrir au visiteur les réponses à ses questions et non des pistes à exploiter. Gganer du temps et de la pertinence, encore et toujours ! Le mieux pour comprendre son fonctionnement reste encore de regarder cette vidéo de présentation :

Si la firme n’a finalement pas pu racheter Yahoo!, elle continue donc sa stratégie de conquête du web. Avec succès ? Lancement prévu dans quelques jours, l’occasion de tester le site pour en décider. Avec 100 millions de dollars de consacrés à la campagne de publicité, les internautes devraient au moins le tester. De là à changer leurs habitudes, c’est autre chose, la marge séparant Microsoft de Google restant abyssale…

Le site Bing (pour bientôt)

Google lance Google Wave

google waveMais voilà, Google ne peut pas rester en place. Pas une semaine ne se passe sans qu’un nouveau rachat ou qu’une nouvelle sortie fasse l’actualité. Quelques heures après l’annonce de Microsoft, la firme de Mountain view contre-attaque et annonce la sortie prochaine de Google Wave. Sûr de son fait concernant le domaine des recherches, Google tente de conquérir le reste du web à force d’innovations. Cette fois, c’est les communications inter-personnelles qui vont être révolutionnées. Le mail ? Tellement 20° siècle… Les messageries instantanées ? C’était bon pour nos parents ! Google Wave réinvente les discussions.

Au menu de ce nouveau jouet, des conversations en temps réel ou en différé, l’intégration facilitée de documents à ces échanges et une interaction intuitive avec les éléments qui le composent. Le modèle se veut collaboratif. Au carrefour d’un réseau social, une messagerie instantanée, un Google Doc ou d’une messagerie email, il pourrait s’agir du service ultime et central de nos activités en ligne. Quand on sait que Lars et Jens Rasmussen, déjà à l’origine de Google Maps, en sont à l’origine, il y a de quoi se demander si cette vague na va pas tout emporter. Ajoutons que les API seront totalement ouvertes, laissant ainsi l’occasion aux développeurs d’apporter leur pierre à l’édifice, et le succès semble couru d’avance… Vous souhaitez en savoir plus ? Cette vidéo de près d’une heure et demi devrait vous intéresser.

Le site Google Wave (pour bientôt)

La bataille est donc loin d’être finie ! L’avantage de Google dans cette course à l’innovation est certain. Le retard concédé par Microsoft est énorme, mais ils semblent mettre les bouchées doubles pour ne pas être totalement décrochés. Quoi qu’il en soit, ces deux projets déjà bien avancés sont prometteurs. Il ne reste plus qu’à être patient pour pouvoir les tester…

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Audiofeeline dit :

    Google est réellement bien ancré en France, à mon avis même un moteur aussi pertinent aurait du mal à percer car dans la tête des gens Internet = Google.
    Son hégémonie est renforcée par la percé de Firefox qui l’utilise par défaut.
    Cuil, Exalead et Wikia (ce dernier a été fermé) sont aussi pertinents mais il est complexe de proposer autre chose que les résultats de Google.
    En restant logique, Google propose disont 10 résultats, sur la quantité de sites web il y en a forcément 10 autres qui seraient tout aussi pertinents, c’est sur ce point qu’il faut que les mentalités évolues et ça ça n’est pas gagné selon moi.
    Le cas de Microsoft est différent car avouons le car si sur le plan des fonctionnalité Live est intéressant, ses résultats sont souvent dans les pâquerettes…
    Ceci-dit je note qu’il s’est pas mal amélioré avec les années, Live est le concurrent potentiel le plus sérieux à Google et à Yahoo! mais ils ont encore du boulot. 🙂

  2. Modérateur dit :

    @Audiofeeline : je partage tout à fait ton point de vue. Il me parait difficile pour qui que ce soit de concurrencer Google, surtout en France… Mais si Microsoft n’arrive pas à faire grimper un ses stats avec 100 millions de dollars de com, à défaut de réellement concurrencer Google, je ne vois pas qui y arrivera ! En attendant, je vais aller googler tiens 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *