Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Google plus ouvre son API

Flavien Chantrel, le 16 septembre 2011

Tout irait donc si mal pour Google Plus ? Si vous êtes blogueur, vous avez peut-être remarqué que trafic envoyé par le réseau social est de plus en plus faible. Les inscrits sont certes nombreux mais semblent avoir déserté cette alternative à Facebook. Les visiteurs y sont de moins en moins nombreux. Pourquoi ? Les raisons peuvent être nombreuses. Les nouveautés par rapport aux réseaux déjà existants ne sont pas si nombreuses. Elles ont de plus été toutes cannibalisées par Facebook et ses nouveautés sorties depuis. Le produit est donc excellent, clair, épuré et pratique, mais il lui manque l’essentiel : la masse critique. Le grand public n’a clairement pas envie de bouleverser ses habitudes en matière de social, à savoir passer des heures sur Facebook. Les geeks se sont vite fatigués avec leur nouveau jouet et sont retournés sur Twitter. Reste quelques irréductibles qui y croient… J’ai tendance à en faire partie.

google plus
Pour essayer de redresser la barre, Google Plus a décidé de précipiter la sortie de son API. Alors qu’elle ne semblait pas être prévue avant plusieurs mois, une première partie a été dévoilée aujourd’hui. Elle concerne toutes les données publiques. L’API repose sur une architecture REST et utilise le format JSON. L’accès aux données est sécurisé par le protocole OAuth 2. Et des librairies sont disponibles en open source pour Java, GWT, Python, Ruby, PHP, .NET et Objective-C. Le tout est disponible sur la plateforme Google pour les développeurs.

Nul doute que l’ouverture de l’API de Google plus dynamise un peu le réseau social. Une tentative qui pourrait faire du bien à Google plus, avec l’apparition de multiples applications qui pourrait faire venir le grand public. Ou faire partir les membres actuels si l’effet Kikoolol se fait sentir… Avec cette ouverture, Google Plus et Facebook sont en tout cas plus proches que jamais en terme de positionnement. Reste à savoir la vitesse avec laquelle les développeurs vont s’emparer du projet, mais je ne me fais pas trop de souci là-dessus. Les premières applications ne devraient pas tarder, wait & see !

Tout sur l’API de Google Plus

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *