60 secondes sur Internet en 2014 : les chiffres clés
60-secondes-internet
La taille idéale des articles de blog et des publications sur les réseaux sociaux
taille-ideale-publication
Identité numérique

Google Plus a-t-il réellement dépassé Twitter ?

Pour connaître les statistiques d’utilisation des réseaux sociaux, il existe globalement deux méthodes. La première consiste à s’appuyer sur les chiffres fournis par des instituts spécialisés, qui mettent en place des techniques pour connaître le nombre d’utilisateurs des différents réseaux sociaux. L’inconvénient est que leurs sources sont moins précises que les sites concernés directement. On peut néanmoins penser que dans la plupart des cas, ces agences ont l’avantage d’être plus neutres, bien qu’elles ne soient pas toutes objectives : certaines proposent ensuite des prestations liées à certains réseaux sociaux, et la tentation de booster l’intérêt de ces sites peut demeurer.

Google+, un réseau social sous-estimé ?

A ce sujet, le cabinet spécialisé Global Web Index vient de publier ses propres chiffres. Différents réseaux sociaux ont été analysés durant le mois de décembre 2012 et les résultats sont les suivants.

En termes d’utilisateurs actifs mensuels, Google+ se placerait donc à la seconde place. Derrière Facebook, mais devant Twitter et les autres médias sociaux habituels. Dustn.tv, qui a réalisé cette visualisation, a préféré exclure YouTube, qui se place à la troisième place selon Global Web Index.

Selon l’agence, Facebook aurait donc tendance à exagérer ses chiffres : moins de 700 millions d’utilisateurs actifs auraient été dénombrés au mois de décembre, alors que le milliard est fréquemment cité par les équipes de Mark Zuckerberg. Pour Twitter et Google+, le constat est inverse : les chiffres officiels seraient en deçà de la réalité, selon Global Web Index.

Globalement, hormis cette percée remarquée de Google+, on observe une forte proportion de réseaux sociaux chinois, trop rarement mis en avant : Qzone, Sina Weibo et Tencent pour ne citer qu’eux. Mais  Global Web Index insiste sur le déclin de ces plateformes : petit-à-petit, les réseaux sociaux locaux auraient tendance à dépérir, notamment en raison de la censure et de la surveillance, de plus en plus contraignantes sur les réseaux sociaux en Chine.

Lors des six derniers mois, le nombre d’utilisateurs de Twitter aurait ainsi bondi de 40%, environ 30% pour Facebook et 25% pour Google+. A l’inverse, certains sites locaux comme Copains d’Avant (-10%), Tencent Weibo (-55%) ou MeinVZ (-60%) auraient tendance à perdre de nombreux utilisateurs.

Ces statistiques sont-elles crédibles ?

À ce sujet, le cabinet Global Web Index ne semble pas plus enclin à favoriser un réseau social plutôt qu’un autre, même si l’agence a tendance à proposer des chiffres assez généreux comparés aux autres instituts d’analyse pour Google+. Car dans le même temps, l’agence pointe du doigt l’incitation presque autoritaire de Google, qui a tendance à forcer la main de ses membres, dans certains cas (la création d’un compte Gmail entraînant automatiquement la création d’un compte Google+, par exemple). Toujours est-il que quelle que soit la méthode utilisée pour inciter les internautes à utiliser Google+, ceux-ci répondraient favorablement, au vu de la progression du nombre d’utilisateurs actifs.

Aussi, il est intéressant de s’appuyer sur les chiffres publiés par une agence tierce, analysant plusieurs réseaux sociaux : la méthodologie est la même pour tous les réseaux sociaux présentés, alors que dans le cadre de chiffres officiels, les méthodes et les définitions utilisées sont parfois très différentes.

La seconde façon d’obtenir des statistiques sur les réseaux sociaux consiste donc à s’appuyer sur les chiffres officiels, fournis directement par les sites en question. Le principal avantage est qu’ils sont les mieux placés pour connaître l’activité exacte sur leurs réseaux. Mais ceux-ci peuvent aussi gonfler les chiffres pour embellir la réalité. En se basant sur ces données « officielles », voici le top 5 obtenu (en termes d’utilisateurs actifs mensuels, MAU) :

  1. Facebook : un milliard
  2. YouTube : 800 millions
  3. QZone : 598 millions
  4. Sina Weibo : 287 millions
  5. Tencent Weibo : 277 millions

Certains réseaux reconnus, comme Twitter, LinkedIn et Google+ ne font pas partie de ce classement. Les deux premiers revendiquent « officiellement » environ 200 millions d’utilisateurs actifs mensuels, contre 135 millions pour Google+. Comparé aux statistiques fournies par Global Web Index, Facebook, Qzone et Sina Weibo auraient donc tendance à généreusement gonfler les chiffres : on pouvait s’y attendre. Les chiffres officiels concernant Twitter et Google+ sont assez récent : ils datent du mois de décembre. Les statistiques relayées par Global Web Index sont donc assez étonnantes. On imagine mal des sites Internet sous-estimer leurs propres données d’utilisation. L’agence comptabilise ainsi 2,5 fois plus de membres actifs sur Google+ que le décompte effectué directement par Google.

L’autre bémol à apporter à ces chiffres concerne la méthodologie : elle n’est pas clairement affichée. Apparemment, celle-ci consisterait en une synthèse de différents sondages en ligne. La taille de la population interrogée n’est pas connue, nous savons simplement qu’elle est délimitée par une large tranche d’âge, de 16 à 64 ans. Une segmentation qui expliquerait les différences entre les chiffres officiels et ceux fournis par Global Index Web concernant Facebook, selon Brett Petersen.

Enfin, si les réseaux sociaux indiquent souvent très clairement leur propre définition d’un « utilisateur actif » (et c’est appréciable, notamment Google+ qui joue la carte de la transparence à ce niveau), celle utilisée par l’agence est plutôt floue, et c’est dommage. Une méthodologie claire ainsi qu’une définition précise de la notion d’ »utilisateur actif » auraient permis à ces chiffres d’être encore plus reconnus.

Dans tous les cas, et quelle que soit la réalité des chiffres, Google+ accueille de nombreux utilisateurs, souvent minimisés. Et ceux-ci aiment prouver qu’ils sont actifs et bien présents. La stratégie de Google, bien qu’à la limite de l’autoritarisme, semble porter ses fruits, petit-à-petit. Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel réseau utilisez-vous le plus ? Avez-vous abandonné Twitter pour Google+, ou l’inverse ? Ou préférez vous utiliser ces deux réseaux, mais pour des usages différents ?

Commentaires

  1. Jérémie Pieret
    28 janvier 2013 - 16h36

    Merci pour cet article, cette étude avait en effet besoin d’être analysée.

    J’ai effectivement beaucoup de doutes concernant les chiffres de Google + ainsi que ce qu’est réellement un utilisateur actif sur ce réseau dans le cadre de cette étude.

    Cependant, même si l’on ne peut pas définir celle-ci comme 100% fiable, elle aura au moins le mérite de montrer (même si ça n’est pas à cette échelle) que Google + est un réseau social intéressant et actif. Pour preuve la première image de l’article qui dit clairement que si l’on ne prend pas Google + au sérieux, il faut reconsidérer la chose.

    Concernant Google + lui-même, j’ai plutôt tendance à l’utiliser au détriment de Facebook et non pas Twitter, que j’utilise toujours majoritairement.

  2. Chinatrust
    28 janvier 2013 - 16h51

    En ce qui me concerne, j’ai connu le blog du modérateur via google+ suite à un article donnant à google+ l’image du réseau fantôme, et qui avait pas mal fait couler d’ancre.
    Depuis cette date, je l’utilise toujours autant si ce n’est plus. Il a d’ailleurs depuis largement dépassé mon taux d’activité sur facebook (qui je dois l’avouer une n’a jamais été très élevé) et ce pour plusieurs raisons, même si la première est (et restera sans doute…) la gestion de la confidentialité, mais aussi la gestion de cercles. J’aime beaucoup pouvoir choisir à qui je diffuse spécifiquement. Tout les outils ajoutés au fur et à mesure sont aussi très agréable, de instant upload à la gestion évènementiel couplée à calendar et j’en passe… Bref à voir comment celui-ci évolue.
    Quoiqu’il en soit je tiens tout de même à féliciter le blog du modérateur qui a su écouter son public lors de son article critiquant google+, et qui a su par la suite adapter son discours dans les articles suivant. Certains blog/site d’actualité high tech devraient en prendre de la graine, même si ça fait moins tendance ;-)

  3. ElleB
    30 janvier 2013 - 15h06

    J’ai lu plusieurs fois 500 millions sur Twitter … ? C’est curieux non ? …

  4. Laurence
    30 janvier 2013 - 16h36

    Cet article et ces commentaires illustrent l’éternel problème de la différence entre le nombre de membres (profils, ou comptes) et le nombre d’utilisateurs actifs. Cela entraine régulièrement des confusions dans l’esprit des gens.
    Un nombre d’utilisateurs actifs se calcule souvent sur une période donnée d’un mois par exemple. Les actifs sont ceux qui utilisent réellement le site en question, une fois de plus sur une période donnée. On sait très bien qu’il y a une grande différence entre le nombre de comptes enregistrés et les actifs réels.
    Pour ce qui est de Twitter, en effet le dernier chiffre qui est communiqué régulièrement est de 513 millions de comptes dans le monde, et 200 millions d’utilisateurs actifs selon le patron de Twitter lui même (comme indiqué dans l’article).
    Pour Google+, le nombre de comptes dans le monde est de 500 millions et 135 millions d’utilisateurs actifs, chiffre indiqué également dans cet article.

    Je vous invite à consulter un récap que j’avais fait sur ces chiffres http://www.blogkaralys.com/2012/12/bilan-2012-des-reseaux-sociaux-en-35.html

    De manière plus globale, que ce soient des chiffres communiqués par les sites eux-mêmes, ou des agences ou autres, c’est toujours à prendre avec précaution. Et à un instant T, on peut lire des chiffres différents selon qui l’émet, et selon la fraicheur de l’information communiquée. Le nombre de fois où par exemple sur les infographies figurent des chiffres totalement dépassés, sachant que tout bouge très vite !!

    En ce qui me concerne, j’utilise Twitter comme G+ (et d’autres), chacun étant en fait différent. J’opposerai plutôt Facebook à Google+, qui se ressemblent beaucoup plus à mes yeux.

  5. La Loutre
    31 janvier 2013 - 21h13

    Sachant que 90% des comptes google+ sont pas utilisé, puisque créé sans réellement le vouloir via gmail…

  6. johnchen
    1 février 2013 - 11h33

    pour ce qui est des réseau sociaux j’utilise facebook pour garder contact avec des copains. Twitter je ne l’utilises pas du tout sauf pour suivre une grosse actualité rapidement (comme pour le lancement de free mobile ou la fermeture de MU).
    Pour ce qui est de google+ je suis dessus pas spécialement actif mais je regarde les actualité high tech en suivant quelque blogueur ou autre
    PS: très bon blog je vais l’ajouter directement à mon compte google+
    Bonne journée

  7. Michel
    1 février 2013 - 15h54

    Reste à savoir comment toutes ses études définissent un utilisateur actif. Car suivant l’interprétation que l’on en donne, les résultats de telles études peuvent fortement varier à mon avis…

  8. David
    3 février 2013 - 13h48

    S’il y a bien une chose dont on doit se méfier, c’est la facilité avec laquelle google peut dire « avoir créer des comptes ». Il est très difficile ( même pour eux je pense ) de connaître les vrais compte des utilisateurs presque « forcé » d’utiliser gplus.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar