Google impose le HTTPS : bientôt 100% de requêtes (not provided)

Cette fois, c’est la bonne. Après avoir imposé la navigation sécurisée sur les dernières versions de son navigateur Google Chrome, le moteur de recherche de Mountain View vient de passer l’ensemble de ses requêtes en HTTPS. A priori, toutes les versions sont concernées : Google.com, Google.fr…

L’utilisateur n’y verra que du feu : seule le début de l’adresse affichée dans l’omnibox est différente, puisque le traditionnel HTTP devient HTTPS. Un petit cadenas est également visible à gauche de l’URL, selon le navigateur utilisé. Mais pour les administrateurs de sites web, l’incidence est réelle. Les mots clés des requêtes Google ne pourront bientôt plus être récupérés.

Lorsqu’un internaute utilise un moteur de recherche pour atteindre votre site, des outils comme Google Analytics permettent de connaître les mots clés utilisés. Mais depuis de nombreux mois, toutes les requêtes effectuées sur Google à travers une navigation sécurisée (HTTPS) cachent les mots clés utilisés. À la place, les termes (not provided) sont affichés, et leur proportion n’a cessé d’augmenter ces derniers temps. Cette progression est principalement due au passage de Mozilla Firefox et Google Chrome en navigation sécurisée. Ceux qui possèdent un compte Google effectuent également leurs recherches en HTTPS depuis plusieurs mois. Sur le Blog du Modérateur, l’augmentation de la part des Not Provided est exponentielle :

  • 59% : 12 août – 18 août
  • 64% : 19 août – 25 août
  • 70% : 26 août – 1er septembre
  • 76% : 2 septembre – 8 septembre
  • 79% : 9 septembre – 15 septembre
  • 86% : 16 septembre – 22 septembre

Ces proportions concernent l’ensemble des moteurs de recherche. Les requêtes passant par Google atteindront donc très bientôt les 100% de Not Provided. Sur le Blog du Modérateur, Google truste 95% des requêtes effectuées sur les moteurs. Certains vont finir par apprécier Delta Search

Google cherche peut-être a redorer son image, en montrant aux internautes qu’il respecte leur vie privée en cachant les requêtes effectuées. Mais ce n’est pas tout à fait vrai : sur Google AdWords, il est toujours possible d’afficher les mots clés utilisés par les internautes, même si ceux-ci passent par la navigation sécurisée. Google connaît donc l’ensemble des requêtes, et les fournit sans état d’âme aux administrateurs qui paient Google pour afficher de la publicité. Don’t be evil, qu’ils disaient ?

Votre avis nous intéresse : que pensez-vous de ce virage amorcé par Google ? La disparition des mots clés dans Google Analytics va-t-elle changer votre stratégie ? Quels outils allez-vous utiliser pour contrer l’hégémonie des Not Provided ?

Crédit photo : HTTPS par ShutterStock

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. Simon Tripnaux
    24 septembre 2013 - 11h00

    Bon ben voilà : il va falloir rédiger du bon contenu un peu à l’aveugle, en pensant à l’internaute : ça en fait frémir certains ! 🙂

  2. jean
    24 septembre 2013 - 11h02

    Très mauvaise nouvelle pour les référenceurs qui essayent de faire leur travail intelligemment sans se baser sur une simple position de mot clé.

    Quel est l’idée de google derrière cela ? Ils ne sont pas assez c*** pour tirer une balle dans le pieds des agences comme ça !

    – passer au tout payant ?
    – pénaliser les utilisateurs qui ne dépensent pas de budgets adwords ?
    – retourner à l’âge de pierre ou seul la position comptait ?
    – proposer une solution google analytics payant qui offre ces informations ?

    A suivre de très près… !

  3. jean
    24 septembre 2013 - 11h05

    Si seulement ils avaient au moins permis de connaitre la part des visites de notoriété via les requêtes naturelles….histoire d’avoir au moins une indication sur l’augmentation du trafic en provenance des mots clés…

  4. David Jazt
    24 septembre 2013 - 11h06

    ça commence à être tendu 🙁 à quand la version payante de GA ?

  5. Rozenn
    24 septembre 2013 - 11h16

    En gros, ils sont en train de « tuer » leur propre outil analytics ?

  6. Remzz
    24 septembre 2013 - 11h27

    Les keywords ne sont qu’une des nombreuses données exploitables en SEO.
    Certes, c’est un peu la partie visible de l’iceberg pour travailler, la donnée facile à exploiter. Mais derrière, on a encore les pages d’arriver, les classements des contenus par thématique, les mots clés des contenus, les volumes de visites, taux de rebonds et données de comportements associées aux éléments cités, etc.
    Un faux problème cette perte des keywords google. De toute façon tout le marché est au même niveau d’informations, on fera avec, on va s’adapter 🙂

  7. pierrot
    24 septembre 2013 - 12h01

    Une preuve encore une fois par les faits, d’une économie de marché qui a de libéral que le nom.

  8. Matthieu
    24 septembre 2013 - 12h58

    Ah ce gentil Google toujours au bon service de ses utilisateurs et non pas de ses intérets économiques.

  9. samseo
    25 septembre 2013 - 9h30

    en fait en réalité c notre métier qui change, nous qui devons faire évoluer notre métier. on ne doit plus se concentrer uniquement seo car c laisser google dans sa position dominante. on doit être 360° pour jouer toutes les cartes d’apport de trafic pour le client. et là la part de marché de google baisse sur l’ensemble.

  10. Norazia
    25 septembre 2013 - 17h20

    « Don’t be evil » qu’ils disaient….

  11. Thomas Coëffé
    26 septembre 2013 - 14h44

    Hello David,

    La version payante existe déjà, mais elle ne permet pas non plus de récupérer les mots-clefs.

  12. Manal
    26 septembre 2013 - 17h47

    Google n’a rien d’un philanthrope, c’est un fait ! Peut-être cherche-t-il simplement à créer le besoin pour un futur nouveau service adwords payant.

  13. Mathilde
    28 septembre 2013 - 17h02

    Je me demandais justement pourquoi le nombre des « termes de recherches inconnus » pour les critères de recherche qui mènent vers mon blog augmentaient, je comprends mieux maintenant !
    Il sera plus difficile de cibler les sujets les plus recherchés et qui intéressent le plus les internautes. Dommage …

  14. refweb
    15 février 2014 - 22h21

    Vouloir à tout prix continuer de gérer vos sites en fonction de cette société chez qui tout est faussement gratuit, n’a aucun sens. Sans les mots-clefs, gg analytics est devenu quasi inutile. Google a inventé le métier de référenceur, puis il l’a détruit. A vous de le réinventer sans lui! Je suis d’accord quand vous dites que le SEO n’est pas mort, il doit simplement et nécessairement évoluer. Se passer des outils GG est difficile, mais pas impossible. Google vous nuit, éjectez-le en commençant par ne plus lui permettre d’analyser votre trafic, de suivre vos visiteurs, etc. Il existe toujours de bons vieux outils gratuits qui vous donneront des statistiques plus fiables en nombre de visites et il a beaucoup d’autres solutions pour promouvoir vos sites. Et surtout, enlevez donc ces boutons de partage qui permettent à GG, FB, Twt et les autres d’espionner vos visiteurs et ce que vous faites. N’oubliez pas que GG doit sa notériété et sa fortune aux référenceurs et webmasters qui furent les premiers à s’y intéresser. Ce que vous avez fait, vous pouvez tout aussi bien le défaire!

  15. Hype
    3 juillet 2014 - 9h35

    Sinon il suffit d’utiliser Google Webmaster Tools en plus de GA, en effet les mots clés apparaissent toujours sur GWT
    Trafic de recherche > Requêtes de recherche
    Mais toutes les remarques sur sortir de la suroptimisation des kw pour avoir un webmarketing plus efficace et vertueux sont valables. Les mots clés ne sont qu’une partie du travail de SEO de nos jours.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar