Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Google buzz : du Twitter dans votre Gmail ?

Flavien Chantrel, le 10 février 2010

google buzzLa conférence de presse tant attendue a eu lieu hier à 19h heure française en direct sur Youtube. Et bien sûr, une grosse annonce a vu le jour. Google va se joindre à la bataille de la socialisation en temps réel et ainsi rejoindre Twitter et Facebook sur ce créneau porteur dont Friendfeed a déjà fait les frais… Google buzz vient de voir le jour ! Et yahoo! s’indigne déjà, y voyant une copie à Yahoo! buzz. Même son de cloche chez Friendfeed. Après l’échec cuisant de Google Wave retombé comme un flan après le besoin créé par le système d’invitations à la beta privée, nous sommes en droit de nous demander ce que va donner cette énième nouveauté de l’empire de la recherche. Un vrai concurrent à Twitter ? Une démocratisation du partage en temps réel ? Un Facebook-killer ? Ou une fonctionnalité secondaire bientôt remplacée par une autre nouveauté ?

Google buzz n’est pas un site à proprement parler, mais plutôt une nouvelle fonctionnalité de Gmail. Vos contacts sont donc déjà acquis et présent dans votre boite mail habituelle. Vos statuts sont publics ou privés, à vous de choisir. Il est facile d’y partager vidéos, photos et autres contenus en quelques clics. Vos amis pourront commenter, partager, « aimer »… Bref, une copie parfaite de Facebook, déjà calqué sur Twitter mais tourné vers le grand public. Pas de concurrence directe avec Twitter et déjà des interrogations sur son hypothétique succès. Partage et communauté limitée, risques de spams si vous ouvrez trop votre compte, usages pas forcément évident pour ceux qui n’utilisent pas beaucoup le web… Pourquoi aller faire sur Google ce qui est déjà possible sur Facebook, où tout le monde a pris ses habitudes ? Fonctionnalité intéressante tout de même, l’ajout de la géolocalisation :

Vous l’aurez compris, je ne suis pas convaincu par le produit, et je ne lui prédit pas un grand avenir… Les accros à Twitter y resteront, le grand public ne bougera pas tout de suite de Facebook si on ne lui permet pas plus de choses. Qui pour populariser Google buzz alors ? Les premiers retours ne sont d’ailleurs pas très positifs. Dreamside résume l’affaire en quelques lignes (pas besoin de plus), Xhark a des doutes, Vincent y voit un mix de services déjà existants. Attendons quelques semaines avant de faire un premier bilan !

Google buzz

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. On voit deux tendances : la volonté de Google d’intégrer ces services en un seul lieu et quoi de mieux que Gmail pour le faire. C’est la tendance que suit déjà, à moindre échelle Yahoo! Mail. La deuxième tendance c’est la volonté pour Google de, enfin, trouver sa plateforme sociale. Les aventures précédentes dans ce domaine ont rencontré que peu de succès (Google Wave, Google Orkut, Google Lively, …). On voit la concurrence directe face à Facebook qui de son côté à la stratégie inverse en souhaitant venir manger sur les plats de bande de Google : rumeur autour d’un webmail @facebook.com et valorisation renforcée dans la nouvelle interface du Facebook Chat.

    Mon analyse complète de la situation et de cette concurrence sur http://cdeniaud.canalblog.com/archives/2010/02/10/16856115.html

  2. Franck61 dit :

    En fait, c’est juste une « version améliorée » de Gmail qui proposait déjà une version « live » pour dialoguer avec ses amis puisque, pour ceux qui connaissent, la version d’origine propose toujours la version « chat ». Google Buzz (GB) permet de rassembler nos posts et activités en un seul et même endroit et de les partager sur Flickr & Twitter (encore faut-il avoir un compte).

    Pourquoi aller faire sur Google ce qui est déjà possible sur Facebook, où tout le monde a pris ses habitudes ?

    >> J’ai une petite idée sur la question qui vaut ce qu’elle vaut, mais si les utilisateurs de Facebook ont également un compte sur Gmail, ils auront peut-être la même attitude en communiquant avec GB. Je trouve en tout cas l’arrivée bien tardive de GB sur un marché déjà bien occupé par Twitter…

    Ou une fonctionnalité secondaire bientôt remplacée par une autre nouveauté ?

    >> Et si GB visait tout simplement à remplacer la version « chat » un peu viellotte ?

    Pff pour un commentaire c’est un commentaire 😉 !

  3. Simon dit :

    Moi tout ce que j’en pense, c’est que c’est toujours moins de place pour les éditeurs web, toujours plus de visibilité pour les services des géants du web, et des espaces Adsense de plus en plus servis par la maison Google direct depuis le producteur … bref les blogueurs ont peut être juste servis à draguer les annonceurs maintenant convaincus et récupérés … hum, mauvais esprit, moi ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *