Numérique : un secteur ouvert à la parité, mais encore loin d’être exemplaire

emmanuelle-larroqueVendredi, Social Builder organise le décrochage rennais de l’événement Jeunes Femmes & Numérique, consacré à la place des femmes sur ce secteur. Le 20 mai, l’événement aura lieu à Paris autour d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique, Camille Rumani, COO de Vizeat et Anne Browaeys, Directrice générale marketing et digital de Club Méditerranée.

À cette occasion, nous avons rencontré Emmanuelle Larroque, directrice de Social Builder, pour faire le point sur les inégalités hommes-femmes dans le numérique.

Le secteur du numérique est-il plus ou moins paritaire que les autres ?

Le numérique est un secteur ouvert à la parité, mais il est encore loin d’être exemplaire en la matière. Selon une étude récente du Syntec Numérique (8 mars 2016), le taux de féminisation dans le numérique n’est que de 33%, alors qu’il est de 53% tous secteurs professionnels confondus. L’enjeu est de taille, d’autant plus que la révolution numérique touche tous les secteurs de l’économie.

Il est important, aujourd’hui plus que jamais, d’accompagner l’intégration professionnelle et de sécuriser les parcours professionnels des femmes dans le numérique. C’est pourquoi, Social Builder a renforcé ses services pour que les femmes soient accompagnées par les professionnel-le-s, puissent bénéficier d’opportunités d’emploi et développent des compétences techniques et business qui leur donneront un réel avantage compétitif sur le marché de l’emploi. Parmi nos actions, nous accompagneront sur leur projet de startups ou d’emploi 150 femmes dans le cadre du programme Etincelles, proposeront à 2500 femmes des opportunités d’emploi, mentorat et financement de leurs projets de startups dans le cadre des forums Jeunes Femmes et Numérique (13 mai à Rennes, 20 mai à Paris, 27 septembre à Lyon et décembre à Bordeaux) et une programmation d’événements tout au long de l’année avec nos partenaires.

Comment expliquez-vous les inégalités hommes-femmes dans le numérique ?

L’un des problèmes majeurs, c’est que peu de jeunes femmes se dirigent vers ce secteur.

L’étude du Syntec Numérique témoigne par ailleurs d’une aggravation du manque d’attrait des métiers numérique pour les femmes. Les motifs sont pluriels. En tout premier lieu, on observe un renforcement des clichés sur les métiers numériques vus comme « masculins ».

De plus, on constate souvent chez les jeunes femmes une méconnaissance des entreprises et des opportunités qu’elles proposent. Les métiers du numérique sont très variés et se redéfinissent en continu, du web marketing, en passant par le design ou le développement applicatif.

Comment se concrétisent ces inégalités ?

Les écarts de rémunération à poste égal sont un bon indicateur des inégalités : dans le numérique l’écart salarial demeure de 5,5% au détriment des femmes. Les femmes, comme dans la plupart des filières, sont moins nombreuses aux postes à responsabilité : elles ne représentent que 19% des cadres dirigeant(e)s et 15% des fondateur(trice)s de startups.

Pour accompagner une transformation durable, il est nécessaire de travailler avec les entreprises sur une prise de conscience du phénomène de creusement des inégalités afin qu’elles œuvrent aux côtés des branches, instances publiques et acteurs associatifs à travailler l’attractivité des métiers. Un second levier est d’accompagner les femmes déjà sur le marché de l’emploi à mieux comprendre la réalité des métiers qui les intéressent et renforcer leurs compétences, notamment techniques, pour répondre aux besoins des entreprises.

Quelle tendance observe-t-on : est-ce que les inégalités s’amenuisent ou se creusent ? 

Avec seulement 27% de femmes qui travaillent dans le numérique, on est loin d’une représentation équilibrée des femmes et des hommes. Les chiffres ne semblent pas évoluer et une étude du CESE de novembre 2014 témoigne du fait que le phénomène continue à s’aggraver avec un renforcement de la désaffection des filles pour les formations liées à l’informatique. Les initiatives pour la mixité femmes-hommes doivent être renforcées.

web-worker-2-screens

Quels sont les métiers du numérique les plus / les moins touchés par les inégalités hommes-femmes et pourquoi ?

Les stéréotypes jouent dans les métiers numériques à l’identique des autres filières. On observe une différence très nette entre les métiers vue comme « scientifiques » du développement, de ingénierie, ou le la recherche, majoritairement masculins et les fonctions considérées centrée sur le « lien social » des RH, de la communication ou du marketing dans lesquelles les femmes sont majoritaires. Bien que le numérique se soit construit comme un univers ouvert, les biais inconscients de sexes ont fini par le rattraper et créer une réalité qu’il nous est difficile de défaire…

Que peut-on faire pour favoriser la parité et l’égalité hommes-femmes ?

Pour inciter plus de femmes à travailler dans le secteur, il est important qu’elles connaissent toutes les opportunités offertes et les différentes fonctions qu’elles peuvent y exercer. C’est ce que nous cherchons à faire avec les Forums Jeunes Femmes & Numérique, en permettant à ces femmes de rencontrer et d’échanger avec des professionnel(le)s ayant une expérience significative dans le secteur.

Nos invité(e)s des différents forums sont des acteurs clés des écosystèmes, à l’instar de nos deux ambassadrices en Île-de-France cette année : Camille Rumani, COO de Vizeat et Anne Browaeys, Directrice Générale marketing et digital au Club Méditerranée. Ou de Céline Faivre, Directrice fondatrice de l’Association Breizh Small Business Act, Laurence Fossé, Directrice des projets innovants – Ouest chez Orange ou d’Ellen Bonenfant, Directrice communication de RegionsJob, en Bretagne.

Mais cela n’est pas suffisant. Pour favoriser la parité, il importe aussi que les entreprises connaissent au mieux les ambitions des femmes. Ainsi, nous venons de lancer en partenariat avec CNNum, Engie et G9+ une enquête sur les ambitions des femmes dans le numérique. Nous invitons toutes les femmes, professionnelles, startupeuses et étudiantes de la tech et du numérique à y répondre, afin de mieux comprendre à quelles évolutions elles aspirent et quelles sont les valeurs qui comptent pour elles. Les résultats seront dévoilés le 20 mai à l’occasion du Forum de Paris.

À ce sujet, quels sont les objectifs de Social Builder et du forum Jeunes Femmes & Numérique ?

Social Builder a pour objectif de développer la mixité à tous les niveaux dans le numérique. Avec les Forums Jeunes Femmes & Numérique, nous offrons aux jeunes femmes talentueuses la chance de bénéficier des conseils et de l’expertise de leaders de l’écosystème numérique, tels Franck Le Moal, DSI de Louis Vuitton, Alix de Sagazan, CEO d’AB Tasty, Angélique Gérard, Directrice des relations abonnées chez Illiad, Anne Ansensio, VP Design, Dassault Systèmes ou encore Olivier Mathiot, CEO, Priceminister pour l’Île-de-France. Et en Bretagne, Karine Sabatier, Founding Partner du Shift, Elena Manera DRH de Digitaleo, Anne Sophie Toux, Responsable Recrutement Ouest Direction du Recrutement des Ingénieurs Alten, Catherine NOHRA CHINA, CEO B2Cloud, ou Cristina Gomila, Chief Technology Officer at Technicolor.

L’autre point fort des forums, c’est l’opportunité de participer à des ateliers de formation sur des sujets clés de la transition numérique (Robotique, Intelligence Artificielle, User Experience, Design et Innovation, Coding, Usine du Futur ou encore Cyberdéfense, Big data, e-recrutement, ou e-santé …) tout en profitant d’expériences numériques innovantes !

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. Sup
    12 mai 2016 - 12h27

    La différence de rémunération à poste égal est scandaleuse et il faudrait y remédier au plus vite.
    Par contre pour le reste, ça semble étrange qu’on force des femmes à devenir développeuse Java même si ça les fait chier de coder, sous prétexte de parité.
    Est-ce qu’on force les hommes à travailler sur les activités centrée sur le « lien social » ?

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar