Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Réussir son CV : conseils et astuces

Flavien Chantrel, le 8 juillet 2008

yeux Vous aviez été nombreux à participer à notre dernier débat du mois portant sur le thème du CV. Quels éléments doit-on y placer ? Quelle méthodologie adopter lors de sa construction ? Faut-il mettre sa photo ? Opter pour un CV original est-il payant ? Autant de questions auxquelles la vingtaine de participants a tenté de répondre à travers des billets riches et intéressants. Voici la synthèse de ce débat. Bonne lecture !

Il est difficile de se faire une idée du CV parfait. Selon Marie-Pascale il doit s’agir d' »un CV original mais sobre, avec un petit quelque chose qui fait la différence« . Pour Elisa, le bon CV doit : :

  • présenter clairement vos compétences et expériences.
  • prouver à l’employeur que votre profil correspond au poste à pourvoir.
  • lui donner envie de vous rencontrer.

Si chaque Curriculum Vitae est différent, des similitudes peuvent se retrouver dans la manière de le construire, dans les informations à fournir et dans leur structure. Voici un florilège des conseils donnés par les participants au Débat du mois.

Les informations de base

Certains éléments apparaissent comme une évidence quand on met en place son CV. Julien nous les liste :

  • L’état civil
  • Les formations
  • Les expériences professionnelles
  • Les compétences
  • Le niveau en langue(s)
  • Les activités extra-professionnelles
  • Les informations complémentaires (permis, habilitation particulière, divers brevets…)

Le bon sens parle ensuite. Ainsi, Evelyne précise au sujet des diplômes : « nul n’est besoin de remonter à la maternelle, les principaux diplômes/concours comptent ici. » Même constat avec les expériences professionnelles : « peut-être qu’un emploi saisonnier en tant que barman dans un boîte de nuit n’est pas utile avec 15 ans d’expérience en management de projet« .

Autre élément important précisé par Julien, « En haut de votre CV, mettez toujours une accroche pour mettre en avant le poste recherché ou le secteur d’activité qu’est le vôtre« . Cela permet au recruteur d’identifier tout de suite vos attentes.

Un des aspects essentiels quand on rassemble les informations à inclure à son CV est de ne pas mentir. Cela peut paraitre une évidence, mais Elisa nous le rappelle exemple à l’appui : « un mensonge sur une clause contractuelle peut donc, s’il est découvert, être un motif de rupture de contrat à la faute de l’employé puisque celui-ci n’a pas exécuté le contrat de bonne foi.« 

Commencer à rassembler ces informations de manière exhaustive est un point de départ obligé. Il est ensuite nécessaire de mettre en place une stratégie et une méthodologie en ligne avec ses objectifs pour structurer son CV.

Méthodologie et objectifs

Un CV qui vous ressemble

Votre CV doit être pensé. Il ne s’agit pas uniquement de lister des éléments de votre vie professionnelle. Comme l’affirme Céline, « il doit refléter votre personnalité (…). Ce CV, objet de vos réflexions, doit vous plaire, vous devez vous sentir à l’aise et confiant.. » Nathalie va plus loin : « un CV c’est avant tout une vitrine, votre vitrine. Il doit donc refléter votre personnalité et votre savoir-être en premier lieu. Il doit vous ressembler, vous coller à la peau comme le vêtement qui vous va le mieux et avec lequel vous irez en entretien.« 

Les différents types de CV

Votre CV ne sera probablement pas construit de la même manière selon votre expérience. Patricia distingue ainsi trois types de CV :

  • CV par compétences : si vous avez un CV long et riche, optez pour ce format. Attention toutefois aux choix des compétences. Inutiles de toutes les énoncer, préférez les plus pertinentes pour votre poste.
  • CV jeune diplômé, ou basé sur la formation : la formation sera placée en début de CV. Pensez à y mentionner vos mémoires le cas échéant. L’expérience professionnelle sera classée de manière à mettre en avant les stages ou emploi en relation avec cette formation.
  • CV expérimenté : préférez placer votre expérience en premier.

Renata fait le même constat : « nous pouvons distinguer 3 concepts de C.V. : chronologique (devenu obsolète), anti-chronologique (l’inconvénient de cette présentation est qu’elle dissimule mal les périodes « creuses » du parcours professionnel ; les compétences peinent à se démarquer dans la description des missions passées) et thématique (ou par domaines de compétences). chronologique (devenu obsolète), anti-chronologique (l’inconvénient de cette présentation est qu’elle dissimule mal les périodes « creuses » du parcours professionnel ; les compétences peinent à se démarquer dans la description des missions passées) et thématique (ou par domaines de compétences).« 

Adapter son CV à l’offre

La rédaction de son CV doit se faire en concordance avec ses objectifs professionnels. Un bon CV doit ainsi être adapté à l’offre à laquelle on répond. C’est l’avis de Sébastien : « tout en étant une image synthétique et fidèle de votre parcours, le CV doit démontrer que vous avez compris quels sont les enjeux du poste auquel vous postulez avant même que le recruteur ne puisse aller jeter un coup d’œil sur la lettre de motivation« . Cela comporte un double avantage puisqu’ « en plus de rendre plus percutant votre CV, cette dynamique rendra la rédaction de votre lettre de motivation nettement plus efficace et naturellement plus facile car découlant logiquement de votre travail ainsi fait en amont. » Cela passe bien sûr par l’analyse de la société et de l’offre comme le remarque Renata :  » aptitudes techniques, professionnelles et humaines, les confronter à celles mentionnées dans la proposition d’emploi et rechercher celles qui sont implicites.(…) Pour cela, je vais « à la pêche » aux informations concernant l’entreprise« . La méthodologie reste la même pour Christophe, qui nous la détaille :

1- Je lis une première fois l’offre pour en prendre le contenu.
2- Je relis pour comprendre dans les mots et les blancs ce qui est recherché.
3- Je prends un maximum d’information sur la société qui recrute (taille, activité, CA…), soit par internet soit par téléphone.
4- Je mets en avant les expériences liées au poste proposé, en donnant si possible des exemples de réalisation (quantifiable et qualifiable).
S’il s’agit d’une candidature spontanée, je mets dans mon CV les éléments pour le poste que je souhaite sans fermer la porte à d’autres propositions.

Mise en forme du CV

Une fois que les différents éléments qui composeront votre CV sont choisis et que votre objectif professionnel est clair, il reste à le mettre en forme. L’organisation des informations est importante et doit tenir compte de son expérience comme nous l’avons vu plus haut. Un jeune diplômé n’organisera pas son CV de la même manière qu’une personne disposant de 20 ans d’expérience.

La majorité des participants sont d’accord sur ce point : il est important de faire ressortir l’essentiel, mais attention à ne pas en faire trop ! Evelyne explique ainsi : « je souhaite privilégier une forme dynamique et professionnelle, avec un peu de couleurs, qui tranche avec les CV ternes qu’on a peu envie de regarder. Je souhaite que mon CV attire l’œil, mais pas non plus qu’il ressemble à un sapin de noël. » Même conclusion pour le gras. Céline résume bien la situation : « Quoi qu’il en soit ne jamais tomber dans l’excès pour éviter les fautes de goût. »

Autre point important, « le C.V. doit être un document soigné, transmis sur une feuille propre, sans fautes d’orthographes, ni d’erreurs de syntaxe, de ponctuation, sans ratures. Si cela vous semble banal et naturel, ce n’est malheureusement pas le cas général des C.V. reçus au sein des entreprises. » Renata poursuit : « une mise en page impeccable sera la preuve de votre professionnalisme. Pour cela il est essentiel de respecter la charte graphique pour laquelle vous avez opté et unifier la présentation du document jusqu’à sa concrétisation.« 

Dernier point, attention à ne pas surcharger le CV comme nous l’explique Julien : « pour un CV facilement lisible, séparez impérativement les différentes parties et ceci de manière claire. Un CV bien aéré et un CV qui donne envie de le lire… la méthode « tout en bloc et le recruteur fera le tri », oubliez tout de suite ! Une page A4 peut sembler petite, par conséquent allez à l’essentiel !« .

Autres conseils pratiques

Les participants au Débat du mois ont présenté de nombreux autres conseils pour optimiser votre CV. En voici quelques-uns :

  • Claude nous précise qu’il ne faut pas surcharger le CV : « le CV doit donner envie à celui qui le lit de vous recevoir en entretien (c’est la règle de base). Donc si vous en dites trop (trop de détails, CV trop long), vous risquez de ne plus rien à avoir « en réserve » pour l’entretien.« 
  • Selon Claude toujours, « certains thèmes sont sujets à polémiques, il vaut donc mieux éviter d’en parler. De même certains centres d’intérêts peuvent jouer en forte faveur ou en forte défaveur de votre candidature… Là aussi tout est question d’équilibre.« 
  • Sylvie nous fait part de son expérience à propose des trous dans le CV : « j’ai beaucoup réfléchi à mon parcours professionnel et privé et me suis rendue compte qu’occulter toutes ces années consacrées au métier de maman n’avait pas de sens. J’ai décidé de le revendiquer haut et fort en ajoutant, dans la rubrique « Expériences professionnelles » de mon CV, une ligne sur mes années dédiées à l’éducation de mes enfants.« 
  • Nathalie est toujours partie du principe que pour faire un CV qui vous ressemble, « il est important de faire son CV tout seul. Cela n’exclue pas de se faire aider techniquement, par un expert en informatique, de se faire corriger les fautes d’orthographe, par un expert es-lettres (…) Mais il me semble primordial que la charte graphique et le contenu doivent être couchés sur le papier par le candidat et lui seul.« 
  • Toujours selon Nathalie, « abandonnez l’idée des trames toutes faites, trouvées sur Internet (souvent payantes et décevantes) si vous ne les remodelez pas à votre image. Ne copiez pas, non plus, le CV d’un(e) ami (e) d’autant s’il (elle) postule pour le même poste que vous. On peut rechercher à se distinguer des autres par de petits détails personnalisés repris à droite ou à gauche : OK pour l’inspiration, niet au plagiat. »

Avec ou sans photo ?

Le débat dure depuis bien longtemps : faut-il mettre sa photo sur son CV ? Pratique discriminatoire pour certains, logique pour d’autres, les opinions sont divisées sur notre plate-forme. Elisa est pour, même si elle avoue que cela peut influencer le recruteur. Evelyne a pris l’habitude de la mettre, « sans doute par la multiplication d’annonces précisant « CV avec photo » contre aucune disant « photo non obligatoire ». » Carole est également pour : « oui, une photo est nécessaire ; elle a le mérite de vous situer, quoiqu’il en soit, de « faire connaissance », elle est un complément au contenu du CV qui vous ressemble« .

De son côté Morgane est plutôt contre : « Pour ma part, je n’en mets pas malgré mon physique de mannequin ! Tout est subjectif… si vous postulez pour un emploi où le physique est primordiale, mettez votre photo sinon si vous intéressez le recruteur il attendra de vous voir lors d’un entretien. » Nathalie a un avis beaucoup plus tranché : « pour ceux qui connaissent le principe de l’attribution des marchés en appels d’offres, la photo sur un CV, c’est un peu pareil : votre candidature sera évaluée à 50% sur vos compétences et 50% sur votre bobine« .

Au final, à chacun de se faire son avis sur la question !

Les CV originaux

Les CV originaux, qu’ils soient sous forme de sites web, de vidéo ou d’autres supports. De nombreux exemples sont disponibles sur le site de la rédaction dans la catégorie CV original.

Selon Elisa, le CV original ne doit pas être un réflexe : « cela dépend de beaucoup de choses. Du poste recherché, de l’entreprise ciblée mais aussi de votre personnalité et de vos envies. » Sylvie affirme de son côté qu’il faut se poser les bonnes questions avant de se lancer dans cette démarche : « Quels sont les critères qui vont retenir l’attention du recruteur ? Va-t-il en toute objectivité se baser uniquement sur les compétences et les expériences ? La présentation originale d’un CV fera-t-elle la différence par rapport à d’autres plus « classiques » ? » Carlos prend lui l’exemple de son CV original qui lui a permis de trouver un poste. Le bilan est plutôt positif ! Pour finir, Emilie nous détaille les avantages et les risques du CV vidéo. A prendre en compte avant de se lancer…

A ne pas oublie, le billet de Christian qui présente plusieurs sources utiles sur le sujet et le billet de Patricia qui indique où déposer son CV. Et bien sûr n’oubliez pas de consulter la liste des participants à ce débat ! De nombreux autres conseils sont présents dans leurs billets.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Véronique dit :

    Bravo pour cette synthèse; c’est bien de pouvoir relire les choses comme ça.

  2. BJC dit :

    Synthèse très intéressante, un peu normande (pas la synthèse, les idées) mais très intéressante 😉

  3. Pascal dit :

    Petits conseils trés utiles! merci

  4. Le Revenant dit :

    Merci 1000 fois.
    J’ai tt de suite trouvé ce que je cherchais, en occurrence, l’avis d’experts sur le terrain des ressources humaines. & bien sure des « Tips » courtes et efficaces.
    Bonne Chance à tte l’équipe
    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *